RAS LE BOL DU FMI (SUITE)

vendredi 24 avril
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 24/04/2009 à 08h04

Le FMI a publié cette semaine une batterie de prévisions alarmistes sur l'économie mondiale

Et je dis ras le bol. C'est tous les jours la même chose depuis quelques semaines. Le FMI nous assène des coups de boutoir. Hier ils ont découvert que nous êtions dans la récession la plus grave depuis 1945, comme si on ne le savait pas. Ils s'en donnent à coeur joie avec des prévisions dramatiques sur la croissance dans tous les pays en 2009 et là, ils ont passé un nouveau cap: ils ne voient pas de signes de reprises de l'économie en 2010. Quand on sait qu'un des moteurs de la reprise sera la psychologie des ménages, on se dit qu'ils font un travail de sape qui devient insupportable

Est ce que je préfère qu'on cache la gravité de la situation?
Au contraire, je voudrais qu'on dise la vérité à tout le monde. Et la vérité c'est que personne ne sait ce qu'il va se passer. Pour une raison simple, c'est que la crise est une crise d'une forme et d'une amplitude totalement nouvelle et surtout que les mesures de relance des gouvernements et des banques centrales sont également totalement hors normes et que personne ne peut prévoir l'impact qu'ils vont avoir. Personne. Surtout pas ceux qui se sont plantés depuis des années comme les prévisionnistes et comme le FMI.

Peu de gens ont vu la crise venir, c'est pour cela qu'il faut faire preuve d'humilité et de prudence quand il s'agit d'émettre des affirmations sur l'évolution future de l'économie. Le FMI devrait se taire. Par décence. Il n'a rien vu. Quelques semaines avec la crise des subprimes en 2007, il relevait ses prévisions de croissance mondiale. Quelques semaines aprés la crise des subprimes il annonçait que la crise américaine aurait peu d'impact sur la croissance mondiale. Et maintenant il essaie de se rattraper en devenant l'institut leader du mouvement catastrophique. DSK se prend pour Paco Rabanne. Il faut que cela cesse. Le FMI ferait mieux de réfléchir à des solutions pratiques d'intervention plutôt que de s'acharner à faire de la prévision économique. Silence please.
A lire également
Immobilier : et si le meilleur placement c’était le crédit ?

Avec la faiblesse actuelle des taux d’intérêt, c'est le moment idéal pour financer ses placements à crédit ! Tous les courtiers sont unanimes, après un coup de chaud cet été, les banques ont abaissé leurs taux depuis cet automne et ce quelle que soit la région. Une situation favorable pour un particulier qui souhaite se construire un patrimoine immobilier à moindre coût grâce à l'effet de levier du crédit. C'est ainsi qu'en réalisant des versements mensuels relativement modestes, on peut se construire un patrimoine immobilier significatif, en limitant la facture fiscale.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com