Remboursement d’impôts : comment faire partie des heureux élus ?

jeudi 15 juillet
Auteur: Rédaction meilleurtaux Placement
Il y a 3 mois - Le 15/07/2021 à 15h07

Budget vacances à ficeler, rentrée de septembre à préparer… Les dépenses ont tendance à s’accumuler durant l’été pour nombre d’entre nous. Dans ce contexte, on ne dit pas non à un petit coup de pouce. Cela tombe bien, plusieurs remboursements d’impôt sont prévus en juillet-août. La plupart d’entre eux correspondent à une simple régularisation des impôts prélevés à la source l’année dernière. Mais pas seulement…

Remboursement d’impôt : ce qui est prévu pour cet été



Une fois n’est pas coutume, les impôts vont peut-être vous verser de l’argent cet été. Des restitutions sont en effet prévues dans le cadre de la régularisation du prélèvement à la source sur les revenus touchés en 2020. Pour faire simple, vous avez déjà payé l’impôt sur ces revenus l’année dernière mais ils n’ont été déclarés véritablement qu’au printemps 2021. Cette déclaration aboutit au calcul précis de l’impôt dû sur les revenus de 2020 : si vous avez payé plus que prévu, l’administration fiscale procède alors au remboursement de la différence entre les 2 montants.

En 2021, ce remboursement sera acté soit le mardi 20 juillet, soit le vendredi 6 août. Reste à savoir combien vous allez percevoir, si toutefois vous êtes concerné. Vous pouvez vous assurer que vous serez bien bénéficiaire d’un virement du fisc en consultant votre avis de situation déclarative à l’impôt sur le revenu (ASDIR) dans votre espace personnel sur le portail impots.gouv.fr. D’après les services de l’administration fiscale, près de 15 millions de foyers fiscaux sont concernés cette année.

>>Je souhaite échanger avec un conseiller pour faire un point sur mes impôts



FCPI/FIP, un autre moyen pour être remboursé par les impôts



Certaines réductions d’impôt, plus précisément celles qui ne font pas l’objet d’un acompte de 60 % versé en début d’année, sont restituées en une seul fois, durant l’été, à condition qu'elles aient effectivement entrainé un trop payé par le contribuable. Parmi les avantages fiscaux concernés : la réduction d’impôt attribuée aux investisseurs dans des FCPI et FIP.

Les Fonds communs de placement dans l’innovation et les Fonds d’investissement de proximité sont 2 outils privilégiés pour celles et ceux qui recherchent des solutions de défiscalisation efficaces. Le principe est simple : vous investissez dans un fonds éligible et un pourcentage de votre investissement vous revient sous forme de réduction d’impôt. Cet avantage fiscal constitue une contrepartie au risque de perte en capital ainsi qu’à la durée de blocage de votre épargne (variable de 6 à 10 ans selon les fonds).

L’argent ainsi placé sera investi par une société de gestion dans des entreprises en développement qui répondent aux critères d’éligibilité fixés par la loi. Il s’agit d’une solution souple, accessible dès 1 000 € de versement selon les fonds. Elle vous permet aussi bien d’effacer plusieurs milliers d’euros d’impôt « d’un coup » ou de compléter un autre dispositif de défiscalisation, comme l’investissement en immobilier Pinel par exemple. De la sorte, elle s’adapte très bien à vos besoins et au plafonnement des niches fiscales, à 10 000 € par an et par foyer.

>> Je demande une information détaillée sur les FIP et FCPI



Des réductions d’impôt variables selon la date de l’investissement en 2020



Courant 2020, les taux des réductions d’impôt ont été modifiés. En fonction de la date du versement, l’avantage fiscal perçu cet été n’est donc pas le même. Pour les investissements dans des FCPI et FIP « classiques », les modalités sont les suivantes :

- Investissement avant le 10/08/2020 : réduction d’impôt de 18 %* (4 320 € maximum pour un investissement au plafond de 24 000 € pour un couple)

- Investissement après le 10/08/2020 : réduction d’impôt de 25 %* maximum (6 000 € maximum pour un investissement au plafond pour un couple).

Au-delà de ce changement de taux, la loi a également fait évoluer les modalités de calcul de l’avantage fiscal. Celui-ci est proportionnel à la part du fonds réellement investie dans des entreprises : ainsi, un fonds investi à 100 % procure une réduction d’impôt de 25 %* mais un autre investi à seulement 70 % (le minimum légal) fournit un avantage fiscal de 17,5 %*.

En plus des FCPI et FIP traditionnels, il existe des FIP spécialisés, dont les FIP Corse. Ces fonds d’investissement vous permettent de bénéficier d’un avantage fiscal plus fort, une incitation souhaitée par le législateur afin d’attirer l’épargne des Français vers le financement des PME insulaires. Là encore, les investissements de 2020 ont donné lieu à des avantages fiscaux distincts en fonction de la date du versement :

- Investissement avant le 10/08/2020 : réduction d’impôt de 38 %* (9 120 € maximum pour un investissement au plafond de 24 000 € pour un couple)

Investissement après le 10/08/2020 : réduction d’impôt de 30 %* maximum (7 200 € maximum pour un investissement au plafond pour un couple).

>> Je demande une information détaillée sur les FIP et FCPI



Choisir le bon FCPI pour payer moins d’impôt en 2022



Pour cette année, le taux de la réduction d’impôt accordée en contrepartie d’un investissement dans un FCPI se situe de nouveau à 25 %* maximum. La date du versement ne sera donc pas un sujet. En revanche, la part du fonds réellement investie dans des entreprises continue de jouer sur le taux de l’avantage fiscal. 

C’est pourquoi nous privilégions des FCPI investis au maximum dans l’économie réelle. La force principale de ce placement réside dans son impact fiscal : il est donc logique de préférer un FCPI avec un avantage fiscal maximal. Par ailleurs, nous recommandons de choisir un fonds avec les frais les plus bas. En moyenne, les frais de gestion se situent autour de 30 % sur toute la durée de vie de l’investissement. En outre, certains prélèvent des frais d’entrée sur vos versements. Il est donc préférable d’opter pour un FCPI aux frais de gestion limités et sans frais d’entrée.

Nous avons identifié un fonds qui répond à ces critères : le FCPI Dividendes Plus n°8, de la société de gestion Vatel Capital. Sans frais d’entrée, il affiche les frais de gestion les plus bas du marché, à 17,4 % sur la durée de vie du placement. La réduction d’impôt dont vous bénéficierez à l’été 2022 sera calculée sur la base du taux maximum de 25 %. En prime, vous confiez votre épargne à une société de gestion expérimentée qui a fait ses preuves dans le domaine de l’investissement dans les PME. Dividendes Plus n°8 est le 13ème FCPI mis sur pied par Vatel Capital. Sur 9 FCPI arrivés à échéance, 8 affichent des performances** positives (hors avantage fiscal).

Autre avantage à investir dans le FCPI Dividendes Plus n°8 avant sa clôture : vous gagnez du temps sur la durée de blocage des fonds. En agissant sans attendre, votre argent sera bloqué jusqu’au 31 décembre 2026. A l’inverse, si vous attendez le dernier trimestre pour investir, Dividendes Plus n°8 ne sera plus commercialisé et les FCPI disponibles à ce moment comporteront des durées de blocage de 6 à 8 ans… Soit fin 2029 dans le pire des cas.

>> J'obtiens une information détaillée sur le FCPI Dividendes Plus n°8



Le FIP Corse, pour maximiser l’impact fiscal



Du côté du FIP Corse, c’est la même logique… mais avec un avantage fiscal plus important ! Avec son taux de réduction d’impôt de 30 %* maximum, il permet de maximiser la défiscalisation par rapport aux FCPI et FIP traditionnels (7 200 € maximum pour un couple, 3 600 € pour une personne seule).

Le FIP Corse Kallisté Capital n°13 est, sans surprise, le 13ème millésime commercialisé par Vatel Capital. La société de gestion s’est positionnée sur ce placement dès son lancement, ce qui en fait une spécialiste de l’investissement dans les PME de l’Île de Beauté. Un atout indéniable en termes de connaissance des entreprises, des dirigeants et des opportunités d’investissement. Sur 3 FIP Corse arrivés à échéance, 2 d’entre eux affichent des performances** positives (hors avantage fiscal). Le tout avec des frais réduits au plus bas, qu’il s’agisse des frais de gestion ou de l’absence de frais d’entrée.

En ce qui concerne la durée de blocage de votre épargne, elle se situe réglementairement entre 7 et 9 ans pour les FIP Corse. Compte tenu de son ouverture au 2ème semestre 2020, l’échéance de Kallisté Capital n°13 se situera entre le 31 décembre 2027 et fin 2029. Si vous attendez la fin de l’année pour défiscaliser, le fonds sera fermé et vous devrez vous reporter sur son successeur qui arrivera à son terme plus tardivement (entre fin 2028 et fin 2030). Dans les 2 cas, votre réduction d’impôt vous sera versée à l’été 2022… Il n’y a donc aucune raison d’attendre à cet égard.

>> Je demande une information détaillée sur le FIP Corse Kallisté Capital N°13




Communication non contractuelle à caractère publicitaire

*En contrepartie, votre argent est bloqué pendant une durée de 6 à 9 ans. Le fonds commun de placement dans l’innovation, catégorie de fonds commun de placement à risques, est principalement investi dans des entreprises innovantes qui présentent des risques particuliers, c’est pourquoi votre investissement n’est pas garanti et présente un risque de perte en capital. Le fonds d’investissement de proximité est principalement investi dans des entreprises non cotées en bourse qui présentent des risques particuliers.

**Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Vous devez prendre connaissance des facteurs de risques de ce fonds d’investissement décrits à la rubrique « profil de risque et de rendement » du Règlement.
Enfin, l’agrément de l’AMF ne signifie pas que vous bénéficierez automatiquement des différents dispositifs fiscaux présentés par la Société de Gestion. Cela dépendra notamment du respect par ce produit de certaines règles d’investissement, de la durée pendant laquelle vous le détiendrez et de votre situation individuelle.


À découvrir également sur placement.meilleurtaux.com

visuel-morning
LE MORNING ZAPPING DE MARC FIORENTINO La hausse des prix