Retraite : une réforme qui va encore s’assouplir

lundi 07 octobre
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 6 ans - Le 07/10/2013 à 11h10

Les députés PS sont actuellement en train d’étudier la réforme des retraites. S'ils ne pourront pas alourdir la facture à court terme, ils comptent bien imposer leurs vues à plus long terme. Au final, les mesures qu'ils prônent rallongeront à coup sûr la note. Voici une analyse des dispositions qui pourraient être modifiées.

On en parle depuis une semaine et les députés PS insistent pour qu’elle soit reconnue, la prise en compte des périodes de stage dans le calcul des retraites est un élément très discuté. Il s'agirait, explique-t-on de source parlementaire, de prendre en compte les stages effectués par les étudiants durant leurs trois ou cinq années d'études, mais pas au-delà.

Les députés devraient particulièrement s'attacher à amender le «compte personnel de pénibilité» . Ce dispositif, fondé sur des points cumulables en fonction des périodes d'exposition, a été imaginé par le gouvernement pour accorder aux salariés ayant enduré des situations de travail difficiles des périodes de formation, des mi-temps en fin de carrière et surtout un départ anticipé à la retraite. En commission, les députés ont élargi le droit à une cessation d'activité dès l'âge de 59 ans. Les élus socialistes envisagent aussi de se montrer plus généreux envers les salariés qui seront proches de la retraite lorsque le compte entrera en vigueur, en 2015. Notamment en doublant le nombre de points acquis de 52 ans à cette date, contre 57 ans prévus par le gouvernement. Un dédommagement au titre des périodes passées de travail pénible, techniquement impossibles à retracer aujourd'hui. De ce fait, cinq générations supplémentaires pourront partir environ un an et demi plus tôt que prévu à la retraite.. Ce dispositif, fondé sur des points cumulables en fonction des périodes d'exposition, a été imaginé par le gouvernement pour accorder aux salariés ayant enduré des situations de travail difficiles des périodes de formation, des mi-temps en fin de carrière et surtout un départ anticipé à la retraite. En commission, les députés ont élargi le droit à une cessation d'activité dès l'âge de 59 ans. Les élus socialistes envisagent aussi de se montrer plus généreux envers les salariés qui seront proches de la retraite lorsque le compte entrera en vigueur, en 2015. Notamment en doublant le nombre de points acquis de 52 ans à cette date, contre 57 ans prévus par le gouvernement. Un dédommagement au titre des périodes passées de travail pénible, techniquement impossibles à retracer aujourd'hui. De ce fait, cinq générations supplémentaires pourront partir environ un an et demi plus tôt que prévu à la retraite.

Les députés ont inscrit dans le texte que les futurs excédents financiers - s'il y en a - dégagés par le système de retraite n'iront pas assainir la dette mais seront utilisés «prioritairement au profit du pouvoir d'achat des retraités les plus modestes».

Enfin, l'État entend chapeauter les régimes de retraite des libéraux, jusqu'à présent gérés en très grande autonomie par les professions elles-mêmes. Face à la fronde provoquée par cette décision, le gouvernement est en train de revoir sa copie. Le ¬directeur de la Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales, qui devait être ¬directement nommé par l'État, pourrait in fine être choisi par le conseil d'administration de la caisse parmi une liste de trois noms avancée par le gouvernement.
A lire également
Immobilier : le meilleur placement, c’est réduire son crédit

Une rentrée d’argent inattendue ? Au lieu de laisser dormir cet argent sur des comptes dont la rémunération est au plus bas, pourquoi ne pas utiliser ces fonds pour rembourser un crédit immobilier par anticipation, soit en partie ou dans sa totalité ? Mais attention, le contrat de prêt peut prévoir une indemnité pour ce remboursement anticipé. Sauf si l’emprunteur a su négocier (et ce n’est pas évident) pour réduire cette pénalité ou mieux ne pas s’en acquitter…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com