RIEN NE VA PLUS

jeudi 04 août
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 04/08/2011 à 09h03

Rien ne va plus…Paris enchaîne sa huitième séance de baisse consécutive pour retomber sur ses niveaux d’août 2010. On n’avait pas assisté à une telle chute depuis la série noire de février 2009, qui avait vu l’indice vedette parisien dégringoler de près de 10,5%. Un triste record qui nous rappelle que la crise de la dette souveraine n’a pas disparu comme par enchantement et que la santé économique mondiale patine, notamment aux Etats-Unis. Les mauvaises nouvelles sur le front macroéconomique s’accumulent outre-Atlantique avec un ISM des services décevant. Un regain de tension et d’incertitudes sur les marchés qui profite à l’or, valeur refuge par excellence, qui a encore vu sa valeur s’envoler ces derniers jours…

TOURMENTE BOURSIERE : L’EUROPE DOS AU MUR

C’est ainsi que ‘Les Echos’ fait sa Une du jour ! Et pour cause, les places européennes sérieusement ont dévissé dont Paris qui finit en chute libre et a perdu 2,08% sur la séance de la veille pour finir sous les 3 500 points après l’annonce d’un ISM des services américains inférieurs aux attentes. Un indicateur qui confirme encore plus la fragilité de la santé de la première économie mondiale quelques jours après la publication de son homologue manufacturier médiocre. Pour ne rien arranger, le spectre de la contagion de la crise de la dette souveraine à l’Espagne et à l’Italie vient exacerber les inquiétudes des opérateurs sur les marchés.

LE TAUX TRANSALPINS SUR UN PIC

Les taux obligataires italiens ne cessent de s’envoler, l’écart entre les taux d’emprunt du Trésor transalpin sur dix ans et le Bund allemand se creuse de jour en jour. Une prime de risque qui prend une pente ascendante liée aux doutes des investisseurs quant à la capacité de l’Italie à dégager assez de croissance pour honorer ses échéances à temps. Malgré tout, Silvio Berlusconi défend péniblement la viabilité de son plan de rigueur, voté récemment à la hâte, sous la pression des marchés.

LA RUEE VERS L’OR

Pendant que c’est le raz de marée sur les places financières mondiales, l’or de son côté, rit. Les investisseurs dépassés par cette bérézina boursière préfèrent se replier sur vers l’or, valeur refuge numéro une. Les craintes pesant sur la méforme de l’économie mondiale et les incertitudes sur la question de la dette souveraine en Zone Euro n’a fait qu’alimenter la ruée vers l’or. Depuis 2010, son cours s’est envolé de 50% avec une accélération depuis mars 2011, suite aux multiples dégradations de la note de la dette grecque. Rien que sur le mois dernier le cours a flambé de 10% pour toucher un plus haut à 1 672,80 dollars l’once ! Ca fait cher le lingot !

…ET LE FRANC SUISSE

La Banque nationale suisse a décidé de prendre des mesures contre le franc fort, qui atteint des niveaux records face à l'euro et au dollar, ce qui constitue une « menace pour l'évolution de l'économie ». Au final, l’institution helvète a crée la surprise en abaissant son taux directeur, pour le maintenir « aussi proche de zéro ». Emboîtant le pas à la confédération helvétique, le Japon a aussi pris le taureau par les cornes pour affaiblir le yen qui approchait de son plus haut niveau face au dollar depuis la Seconde guerre mondiale.

WARNING !

La Société Générale vient de jeter un froid sur la Bourse de Paris hier en lançant un avertissement sur résultats à l’occasion de la présentation de ses comptes du second trimestre ! La banque rouge et noire anticipe un résultat net plus faible que prévu pour 2012, plombés par son exposition à la dette souveraine grecque. La réaction des marchés ne s’est pas fait attendre, à la clôture, l’action de la grande banque française a plongé de… 8,97%. Aie !

BLACKBERRY NE VEUT PLUS BROYER DU NOIR

Research in Motion, le fabricant du célèbre « smartphone » Blackberry tente de combler le retard béant qu’il a sur son rival Apple et vient de passer à la contrattaque en lançant cinq nouveaux modèles. Une valorisation boursière qui a fondu comme neige au soleil en l’espace de six mois, RIM met ainsi les bouchées doubles pour rattraper le coup… Dans l’immédiat, l’annonce a été bien accueillie à la Bourse de Toronto puisque l’action du canadien a fini la séance sur une hausse de 5,12 %.

LES OVNIS SONT PARMI NOUS (MAIS ON NE LE SAIT PAS…)

‘Le Parisien’ consacre une double page à ces phénomènes inexpliqués. En tout cas, on sent que c’est le mois d’août dans les rédactions…

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com