mardi 28 octobre

Les moins bonnes performances de l’activité diabète ont freiné la croissance de Sanofi au troisième trimestre. Le laboratoire pharmaceutique a toutefois confirmé ses objectifs annuels tout en avertissant que l’année 2015 allait moins être à son avantage. Le groupe explique avoir récemment constaté « un environnement plus difficile » en termes de prix sur le marché du diabète aux Etats-Unis, où il est présent avec son médicament vedette, le Lantus.

Sur le troisième trimestre 2014, le laboratoire pharmaceutique a généré un chiffre d'affaires de 8,781 milliards d'euros, soit une progression de 4,1% à données publiées. Les variations de taux de change ont eu un impact négatif de 1,0 point, reflétant principalement la force de l'euro par rapport à d'autres devises, en particulier le peso argentin, le yen japonais et le rouble russe.

La division diabète manque de tonus

C’est surtout la division diabète, qui représente 20% des ventes qui a déçu les investisseurs. Les ventes ont ralenti à +8,3% à changes constants au troisième trimestre à comparer avec un bond de 16,2% au deuxième trimestre. Les ventes du Lantus, le médicament star de la branche, a vu ses ventes croître de 8,1%, soit moitié moins que leur progression du deuxième trimestre.Sanofi explique être confronté à une importante concurrence sur le Lantus aux États-Unis, ce qui l’a contraint à consentir d’importantes remises de prix sur son médicament. « Ces rabais n'affecteront pas les perspectives de BNPA des activités du groupe pour 2014 », ajoute Sanofi. Le laboratoire pharmaceutique s'attend à atténuer cet impact sur l'activité diabète grâce aux lancements de Toujeo et Afrezza et à la poursuite d'une forte croissance dans les Marchés émergents. Ainsi, les ventes totales de la division Diabète sont attendues « globalement stables » en 2015.

« Forte performance » des activités stratégiques

Le groupe se félicite de « la forte performance » des activités stratégiques qui regroupent des activités comme les traitements contre le diabète, les vaccins, la santé grand public, la santé animale, la filiale américaine de biotechnologies Genzyme et les marchés émergents. Elles ont progressé de 10% sur le trimestre écoulé et représentent désormais 78% du chiffre d'affaires total de Sanofi.

Objectifs maintenus

Sur le front du résultat net des activités, l’indicateur mesurant la rentabilité de Sanofi, il s’apprécie de 7,8% au troisième trimestre pour s’inscrire à 1,93 milliard d’euros. Ainsi, le groupe table toujours sur une progression du bénéfice net par action (BNPA) de ses activités comprise entre 6% et 8% à taux de change constants, « sauf évènements défavorables imprévus » malgré, une pression concurrentielle accrue aux États-Unis. Jusqu’au mois de juillet, Sanofi tablait sur une fourchette comprise entre 4% et 7%. Au troisième trimestre, ce bénéfice par action a progressé de 10,3% à taux de change constants à 1,47 euro.

A découvrir également

  • visuel-morning
    Le meilleur plan pour placer votre épargne en 2022
    06/05/2022
  • visuel-morning
    La pépite de la semaine par Euroland Corporate
    09/05/2022
  • visuel-morning
    30 % de réduction d’impôt et durée de blocage réduite : est-ce le meilleur moment pour investir en FIP Corse ?
    06/05/2022
  • visuel-morning
    Novapierre Allemagne : une belle revalorisation, mais certainement pas la dernière
    08/04/2022
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt