SAUVE QUI PEUT DES BANQUES

jeudi 27 mars
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 11 ans - Le 27/03/2008 à 07h03

Nouvelle étape dans la crise financière hier avec trois deals d'acquisition annulés.
Il fallait s'y attendre. Les banques sont encore en train d'évaluer leurs pertes sur leurs investissements et il n'est pas question pour elles de financer des nouvelles opérations. Même si leur signature est engagée. Et même si cela leur coûtera cher en indemnités d'annulation. Elles préférent payer dans deux ou trois ans aprés les différents jugements 500 millions d'euros de pénalités que de s'engager aujourd'hui sur un crédit de 20 milliards de dollars. C'est ce qui s'est passé hier avec le deal Clear Channel. Le groupe de radio devait faire l'objet d'un LBO par des fonds de private equity. Les banques se sont tout simplement retirées, revenant sur leurs engagements.

Ce qui est complétement fou dans cette période c'est qu'on a l'impression que la situation est tellement grave que plus personne ne respecte sa parole.

Pour parler en termes juridiques, les banques évoquent un cas de force majeure, cette crise serait pour elle aussi grave qu'une guerre ou qu'un événement dramatique comme le 11 septembre. Pour parler en termes crus, c'est chacun pour sa peau et ma parole n'engage que celui qui l'a entendu. C'est le sauve qui peut.

Le marché des fusions acquisitions va être trés affecté.
En plus de Clear Channel hier, c'est un deal de 90 milliards de dollars avec l'anglo suisse Xstrata et un deal à 4 milliards de dollars avec Energetica de Sao Paulo qui ont sauté hier. D'autres opérations devraient être annulées dans les jours qui viennent. Pour ceux qui en doutaient encore, les guichets des banques sont fermés pour le crédit. Pour longtemps.
A lire également
Epargne : placez les étrennes de vos enfants dans une assurance-vie !

Le Père Noël est passé avec ses nombreux cadeaux. Et parmi ces présents, un gros chèque ou un petit billet s’y sont glissés. Outre les fêtes de fin d’année, les occasions sont nombreuses pour épargner les étrennes que reçoit votre enfant. Parmi les solutions d’épargne, l’assurance-vie vient en tête pour l’aider à anticiper ses projets à long terme. Ce placement plus rémunérateur qu’un Livret A offre en effet de nombreux avantages, parfaitement adaptés aux futurs besoins d'un enfant.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com