SAUVETAGE IRLANDAIS: LE SUMMUM DE L'ABSURDE

vendredi 01 avril
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 01/04/2011 à 07h04

Pour la cinquième fois depuis le début de la crise, les banques Irlandaises ont besoin d'argent. 24 milliards soit un total de 70 milliards. Qui va mettre cet argent ? Le gouvernement Irlandais! Qui est en faillite!!! L'Europe marche sur la tête.

Nouveau tournant pour le système bancaire irlandais
Ca y est. C'est fini. Il n'y a plus de grands banques irlandaises privées. Les deux dernières vont être nationalisées, les six grandes banques du pays sont donc sous contrôle de l'Etat. Pas d'autre choix puisqu'il faut à nouveau, à la suite des stress tests, injecter 24 milliards d'euros et c'est l'Etat qui va le faire. C'est tout de même assez savoureux. L'Etat irlandais ne peut plus lever d'argent sur le marché mais il va tout de même injecter, pour la cinquième fois depuis la crise, injecter un montant colossal dans le système bancaire. C'est donc en fait indirectement l'Union Européenne et le FMI, les pourvoyeurs de fonds d'une Irlande sous perfusion, qui vont encore financer ce sauvetage bancaire.

On parle tout de même d'un sauvetage qui a couté 70 milliards d'euros
Et on n'est même pas certain que ce soit terminé. Il faudra peut être encore remettre au pot. On se rend compte avec ce qu'il se passe en Irlande à quel point la situation actuelle est totalement surréaliste. Pour sauver des banques qui ont fait n'importe quoi, mais vraiment n'importe quoi, un pays a plongé durablement dans la récession et dans l'hyper austérité, et en plongeant il oblige tous les contribuables européens à mettre indirectement la main à la poche. On comprend la réticence des Allemands et des autres pays du Front du Nord.

D'un autre côté, il n'y a pas vraiment d'autre solution?
C'est ce qu'on nous répète tout le temps. Il faut sauver les banques Irlandaises, pas d'autre solution, il faut sauver la grèce, pas d'autre solution, il faut aider le Portugal, pas d'autre solution. Mais tout ce qu'on ne fait ne règle en rien les problèmes, on ne fait que les repousser. Et surtout on continue à faire des sauvetages et à jouer aux grands cœurs avec un argent que personne n'a. On continue à faire de la cavalerie et l'exemple Irlandais est le comble de l'absurde. Un état en faillite qui va donner de l'argent à des banques en faillite. Au lieu de ces sommets européens ridicules où on cherche à gagner du temps pour tenir jusqu'à de nouvelles élections, il serait peut être temps d'essayer de régler une fois pour toutes le problème, même si les conséquences à court terme sont douloureuses. Les dettes européennes des pays en difficulté doivent être restructurés. C'est inévitable. Arrêtons de prétendre le contraire
A lire également
Assurance-vie : Epargner quand on est jeune actif

Enfin le premier salaire ! Oui, mais il faut penser à payer son loyer, financer ses loisirs ou bien (et c’est moins drôle) rembourser un prêt étudiant. Dans ces conditions, comment épargner pour l’avenir sans pour autant taire ses envies de bouger aux quatre coins du monde et profiter de la vie ? Le Livret A ? Rapporte plus un rond. Le Plan épargne logement (PEL), son taux vient de tomber à 1,5%...brut. Et un Livret Jeune ? Passé 25 ans, il faut tirer un trait dessus et le clôturer…Difficile alors de trouver le placement qui allie rendement et capacité d’épargne réduite ? Pas si sûr. Pour les jeunes actifs, il y a des solutions. Faut-il encore les connaître.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com