Séance sans queue ni tête

jeudi 15 septembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 ans - Le 15/09/2016 à 17h09

Après une ouverture autour de l’équilibre, les places européennes ont connu un petit passage à vide aux Etats-Unis avant de finalement remonter la pente, portées par la tendance positive de Wall Street. Les marchés ont accueilli positivement l’annonce du fléchissement de la production industrielle américaine. Celle-ci a reculé de 0,4% le mois dernier, une mauvaise nouvelle économique qui comme d’habitude n’en n’est pas une puisque cela laisse espérer que la Fed n’augmentera pas ses taux ce mois-ci.

LE BREXIT FAIT MOINS PEUR A LA BOE
La Banque d'Angleterre (BoE) a maintenu sa politique monétaire inchangée mais a prévenu qu’il était toujours possible qu'elle abaisse de nouveau son taux directeur d'ici la fin de l'année, même si l'impact du Brexit sur l'économie du Royaume-Uni s’avère moins néfaste que prévu.

TOUJOURS PAS D’ INFLATION EN ZONE EURO
La BCE doit s’arracher les cheveux. Le taux d'inflation annuel dans la zone euro est resté stable à 0,2% en août selon la dernière estimation d’Eurostat. Et sur un mois elle tombe à 0,1%. Une nouvelle qui pourrait remettre en cause le statu quo de la BCE qui échoue depuis plus de plus de 3 ans maintenant à ramener le niveau d’inflation autour des 2%.

AVALANCHE DE STATS
Pas moins de 5 statistiques ont été publiées aujourd’hui aux Etats-Unis. D’abord les ventes de détail qui ont reculé de 0,3% en aout alors que les stocks des entreprises sont restés stables. L’activité manufacturière dans la région de Philadelphie a en revanche été particulièrement dynamique en septembre. L’indice s’est envolé de 10 points pour s’inscrire à +12,8. A New York en revanche l’activité s’est contractée (avec un indice qui ressort à -2,) mais moins qu’en aout (où l’indice était -4,2). Dernier indicateur publié, l’indice des prix à la production aux USA qui est ressorti stable le mois dernier.

SCANDALE
La cour des comptes critique dans un rapport les dépenses faites par l’Opéra de Paris, notamment concernant les frais de taxis d’une dizaine de bénéficiaires parmi les directeurs, qui a coûté près de 100.000 euros en 2013 et 2014, une somme qu’elle juge "élevée". La cour des comptes déplore aussi les "niveaux assez élevés" des frais de réception ces dernières années, époque à laquelle Benjamin Millepied tenait les rênes de l’Opéra.

ON Y CROIT
L'Inde serait sur le point de conclure un accord définitif avec Dassault Aviation pour l'achat de 36 chasseurs Rafale, selon un haut fonctionnaire du ministère indien de la Défense.Le montant du contrat doit être arrêté à l'occasion du conseil des ministres qui se tiendra la semaine prochaine mais la presse indienne croit savoir que ce contrat avoisinerait les 8 milliards d’euros.

A lire également
Inertie, sclérose, attentisme

Le CAC 40 a évolué sans tendance cette séance, tous les regards étant tournés vers le communiqué de la Fed, qui sera publié demain, même si ce dernier ne devrait pas réserver de mauvaises surprises. L’indice phare de la place parisienne a terminé à l’équilibre en hausse de 0.17 % à 5 740 points.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com