SEMAINES DECISIVES POUR LE PORTUGAL

vendredi 25 mars
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 25/03/2011 à 09h37

La crise politique et économique du Portugal bouleverse l’agenda du sommet européen, initialement censé acter le mécanisme anti crise et garantir la stabilité de la zone euro. Le Portugal doit faire face à des échéances. Il doit rembourser 9 milliards d’euros d’ici juin et reste plus que jamais sous la pression des marchés financiers.

LES DIRIGEANTS EUROPÉENS TENTENT DE RASSURER
Les dirigeants européens se déclarent prêt à aider financièrement le Portugal. Réunis à Bruxelles, les gouvernements ont martelé qu’ils avaient la capacité disponible pour aider financièrement le pays. Car la question n’est désormais plus de savoir si le Portugal va demander un plan de sauvetage, mais combien de tenter encore il peut temps. On parle d’une enveloppe de 60 à 80 milliards d’euros. Ce qui se joue, actuellement, c’est l effet domino, c’est-à- dire une contagion aux autres pays de la zone euro. On parle bien sur de l’Espagne, dont la note souveraine a été également dégradée par Moody’s cette semaine.

LES MARCHES SE PREPARENT AU SAUVETAGE…
La tension est encore montée d’un cran hier, les CDS se rapprochant du seuil des 600 tandis que les taux portugais se stabilisaient à des niveaux records, malgré la dégradation hier de deux crans de sa note souveraine par Fitch. Une accalmie sur les taux en parti due à une déclaration du ministre des affaires étrangères chinois qui a sous entendu que Pékin pourrait augmenter ses achats de dette portugaise. Cependant, après avoir inscrit un niveau record à 8.4, les taux portugais sont désormais au niveau de ceux de la Grèce et proche de ceux de l’Irlande quand ils ont demandé de l'aide de l’UE et du FMI.

ET REGARDE DU COTE DES BANQUES ESPAGNOLES
D’ailleurs, ca ne pouvait pas plus mal tomber, la pression des marchés se penche sur le système bancaire espagnol. D’abord, on le sait, le système financier espagnol est malade, touché par l’éclatement de la bulle immobilière et par la stagnation du PIB, d’autant plus que les banques espagnoles sont les plus exposées à l’économie portugaise, à hauteur de 108 milliards d’euros. Hier, une trentaine de cajas espagnoles ont été déclassées par Moody’s. Selon le Financial Times, Les banques espagnoles ne pourront pas échapper à une recapitalisation. Au total une douzaine de banques vont devoir renforcer leurs fonds propres pour satisfaire les exigences des normes de Bale III. La banque d’Espagne estime que le système pourrait avoir besoin de 15 milliards d’euros pour se recapitaliser mais les agences de notation estiment qu’il faudrait le double au moins, soit 30 milliards d’euros.

LA CRISE S INTENSIFIE AU MOYEN ORIENT

En Libye, l'Otan prend le commandement militaire des opérations afin de stopper les malentendus et les dissonances qui déstabilisaient la coalition onusienne. Ailleurs, l’insurrection et la révolte populaire se poursuit au Bahreïn, mais également au Yémen. Selon le WSJ, Le gouvernement yéménite avec à sa tête le président Saleh, au pouvoir depuis 1979, n’a jamais été aussi proche de la démission face à l’insurrection de son peuple. Le pouvoir s’apprêterait à laisser la main à une transition pacifique. En Syrie, en revanche, L’armée a ouvert le feu sur les manifestants, le gouvernement s’accroche au pouvoir, et réprime avec violence l’insurrection et tente d’acheter, comme en Arabie saoudite, la paix sociale en annonçant des hausses de salaires comprise entre 20 et 30%

CANAL + DEFIE TF1 ET M6
La chaine va lancer une chaine gratuite sur la TNT. Baptisé Canal 20, elle ferait son apparition sur le petit écran d’ici novembre ; Bertrand Meheut, PDG du groupe ne cache pas ses ambitions et veut concurrencer les groupes M6 et TF1, grâce à un budget de 100 millions d’euros ce qui en fera la chaine la mieux fiancée de la TNT, une déclaration de guerre pour TFI et M6 qui estime que le marché de la TNT est déjà saturé avec 19 chaines.

REPRISE DE LA FINANCE MONDIALE

Les échos voient des nouveaux Signes de reprise pour la finance mondiale : 183 milliards de dollars qui ont été levés dans le monde au premier trimestre, les fusions-acquisitions qui reviennent en force, avec notamment 5 opérations de plus de 10 milliards de dollars. Avec un bémol cependant, l’Europe est à la traine sur les introductions en bourse, certaines ayant été repoussés en raison du choc japonais et des évènements au moyen-orient

L OR TOUJOURS PLUS HAUT

L’once d’or qui a franchi un nouveau sommet à 1448$. L’or joue à plein son rôle de valeur refuge, ce qui reflète l’inquiétude des investisseurs face à l’enchainement de catastrophes et de crise géopolitique, nucléaire, bref, un tableau sombre du contexte macroéconomique.

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com