Thalès : effet Rafale

lundi 10 octobre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 ans - Le 10/10/2016 à 11h10

Thalès vient d’atteindre un nouveau pic historique ce matin à 83,79 euros. Les dernières nouvelles concernant le groupe d’aéronautique alimente ce courant acheteur. Fin septembre, l’Inde a conclu un contrat avec la France pour l’achat de 36 Rafale, pour un montant d’environ 8 milliards d’euros. La signature de ce contrat d’envergure a ainsi poussé Standard & Poor's a relever la notation crédit de Thalès de « BBB+ » à « A-», pour une perspective stable. L’agence de notation apprécie tout particulièrement le nouveau profil de crédit de Thalès mais surtout les perspectives de commandes liées au contrat Rafale.

Notation « A- »

Standard & Poor's apprécie les efforts de Thalès sur son endettement. L’agence de notation récompense le groupe de d’électronique et de défense avec une notation crédit relevée de « BBB+ » à « A-», pour une perspective stable. Les masses financières du groupe seront stabilisées grâce notamment à la commande de 36 avions de chasse Rafale par l’Inde en septembre. L’agence de notation rappelle l’importance de ce contrat puisque les systèmes de Thales représentent « environ 25% de la valeur d'un Rafale ». Si on se base sur les chiffres annoncés lors de la signature du contrat, les retombées pour Thalès dépasseraient le milliard d’euros par exemplaire…

Pour S&P, la présence de Thalès dans ce contrat n’est pas le fruit du hasard. L’agence de notation estime que le groupe français « a capitalisé sur ses positions de leader dans le marché des applications civiles et des systèmes de défense, de façon à obtenir des commandes significatives ces deux dernières années ».

Perspectives confirmées

Après un niveau record en 2015, Thales table sur un chiffre d'affaires qui devrait lui connaître une progression organique de l'ordre de 5% par rapport à 2015. Le groupe vise un Ebit compris en 1,3 et 1,33 milliard d'euros, en hausse de 7 à 9% par rapport à 2015, grâce à la progression de l'activité et à "la poursuite des efforts d'amélioration de la compétitivité".

Le groupe anticipe des prises de commandes qui devraient se maintenir à un niveau élevé en 2016, proche de ceux observés en 2013-2014, soit de 13,6 milliards d'euros. Thalès vise également une progression organique de son chiffre d'affaires du même ordre, soit 5%, pour les années 2017 et 2018 et un taux de marge d'Ebit de 9,5 à 10% à cet horizon.

>> Retrouvez notre conseil Gestion PEA sur Thales
A lire également
ROUGE FIEVRE

Le CAC 40 a terminé la séance du jour en baisse de 0.48 % à 5 980 points impacté par les retombées économiques potentielles de l'épidémie chinoise, les menaces de taxation des importations de voitures aux Etats-Unis et une série de résultats contrastés au US.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com