TRICHET AU PILORI

jeudi 24 janvier
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 11 ans - Le 24/01/2008 à 07h01

Si Jean Claude Trichet pouvait faire bouger les bourses de 5% avec une simple déclaration,  cela se saurait depuis longtemps. Surtout que finalement hier, sa déclaration n'avait rien eu de surprenante. Il n'a pas pris le marché à contrepied. Il n'a fait que répéter ce qu'il a toujours dit. Qu'il ne baisserait pas les taux,  il n'a pas dit qu'il les monterait, c'est déjà un progrés, et qu'il pense que l'inflation reste un souci et ça c'est sa rengaine depuis des années. Non. Trichet n'a été hier qu'un prétexte a un marché qui va rester trés volatile dans les mois qui viennent, un marché qui consolide et construit sa base de rebond. Un rebond technique pour l'instant, pas un retour à une tendance haussière.

On est quand même frappé par le fossé entre la Banque Centrale Européenne et la Fed

Je vais vous étonner mais ce n'est pas nouveau. On l'a oublié. Mais la Bundesbank, la banque Centrale Allemande qui de fait jouait avant le rôle de banque centrale européenne, était déjà obsédée par l'inflation, traumatisée par l'inflation galopante qui avait ruiné l'allemagne et favorisé la montée du nazisme. Trichet s'est inscrit dans cette continuité. Et le Krach d'octobre 87, on l'a oublié, avait déjà été causé par un affrontement sur le sujet des taux d'intérêt entre la Bundesbank et la FED

Peut on s'attendre à un changement de politique de la banque centrale européenne pour aider les marchés.

La réalité c'est que la BCE n'a rien à faire des marchés boursiers et ne considére pas que c'est son rôle d'empêcher un krach. Rappelons tout de même que la situation entre les Etats Unis et l'Europe est trés différente. Les américains vivent à crédit à taux variable et ont leur capital retraite en bourse. Toute baisse des taux est salutaire. Les ménages et entreprises européennes sont peu endettés, souvent à taux fixe, et sont peu investis en Bourse. Au Japon, on a mené une politique de taux zéro pendant 15 ans, et l'économie n'a pas vraiment redémarré. Comme vous le savez, même si je n'aime pas Jean Claude Trichet, je suis contre les explications a posteriori et faciles et contre le principe du bouc émissaire

A lire également
Assurance-vie : Epargner quand on est jeune actif

Enfin le premier salaire ! Oui, mais il faut penser à payer son loyer, financer ses loisirs ou bien (et c’est moins drôle) rembourser un prêt étudiant. Dans ces conditions, comment épargner pour l’avenir sans pour autant taire ses envies de bouger aux quatre coins du monde et profiter de la vie ? Le Livret A ? Rapporte plus un rond. Le Plan épargne logement (PEL), son taux vient de tomber à 1,5%...brut. Et un Livret Jeune ? Passé 25 ans, il faut tirer un trait dessus et le clôturer…Difficile alors de trouver le placement qui allie rendement et capacité d’épargne réduite ? Pas si sûr. Pour les jeunes actifs, il y a des solutions. Faut-il encore les connaître.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com