Un 1er mai en France

mardi 02 mai
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 ans - Le 02/05/2017 à 09h06

Hier lundi 1er mai, jour de fête du travail, les traditionnels défilés syndicaux se sont transformés en meetings politiques, et en affrontements, aux micros ou dans la rue, entre deux visions opposées de la France. Ou plutôt trois : Les pro-Macron, les pro-Le Pen, et les pro ni-ni (ni Macron ni Le Pen). On n'a pas fêté le travail hier mais en même temps avec 10 % de chômage c'est bien normal ?

MACRON EST EN TÊTE

Selon plusieurs sondages réalisés ce week-end, Macron est le favori du second tour et devrait recueillir autour de 60 % des voix. Une avance importante même si :
1. On est bien sûr très loin du score de Chirac en 2002
2. Macron perd un peu de terrain depuis qu'il a fêté sa victoire un peu trop vite et un peu trop fort
3. Le taux d'abstention devrait être tellement élevé qu'il faudra (encore) ne pas crier victoire trop vite et se tourner tout de suite vers les législatives.

L'UE UNIE ET FERME

La cohésion entre les pays membres de l'UE face à Londres pour la négociation du Brexit est vraiment épatante. Samedi lors du sommet européen, il n'a fallu que 4 minutes pour se mettre d'accord sur les grands principes qui devront guider la négociation avec Londres. Et les responsables européens se disent très inquiets de l'état de « déni » dans lequel se trouve le Royaume-Uni vis-à-vis des conséquences du Brexit. Une très bonne publicité pour l'Europe à quelques jours du second tour des présidentielles françaises.

COMMENT DIT-ON COMEBACK EN ITALIEN ?

Et quel comeback ! Après avoir démissionné après son échec au référendum constitutionnel de décembre 2016, Matteo Renzi a été réélu à la tête du Parti démocrate italien avec 71 % des voix. Pas « une revanche » pour l'ex-président du conseil, mais « une nouvelle page » avec en ligne de mire les élections législatives qui se dérouleront en février 2018, à moins qu'elles ne soient avancées à l'automne 2017 comme le réclame le Parti démocrate.

YELLEN EN BOUCLE

C'est ce mercredi qu'on aura la traditionnelle réunion mensuelle de la Banque centrale américaine. Pas de doute pour les investisseurs, il y aura bientôt un nouveau relèvement des taux même s'il ne devrait pas avoir lieu ce mois-ci. Mais comme d'habitude ils analyseront chaque mot de la présidente de la Reserve Federal pour analyser le ton et voir si le prochain relèvement des taux aura lieu en juin ou plus tard. Ils écouteront donc du Yellen en boucle, comme chaque mois...

TRUMP S'ATTAQUE (ENFIN) AUX BANQUES ?

Le président américain a affirmé dans un entretien à l'agence 'Bloomberg', qu'il réfléchissait à obliger les banques à séparer leurs activités de banque de détail et de banque d'affaires. Cette proposition de démantèlement des grandes banques faisait partie du programme de campagne de Donald Trump, qui avait promis de mettre en place une version "21ème siècle" de la loi Glass-Steagall. Bill Clinton avait supprimé cette loi en 1999 favorisant, selon plusieurs experts, l'émergence de géants bancaires multi-métiers comme Citigroup ou JP Morgan Chase. Ce qui aurait aggravé, toujours selon les experts, les conséquences de la crise financière des "subprimes" en 2008.

WALL STREET PAS INQUIET

La déclaration de Donald Trump a provoqué une chute passagère des cours de Bourse des valeurs bancaires à Wall Street (qui était ouvert hier). Ceux-ci ont cependant très rapidement regagné du terrain pour s'afficher en hausse en fin de séance : +0,8% pour Goldman Sachs, +1,3% pour Morgan Stanley, ou encore +1,4% pour Bank of America. Selon les experts, la séparation des activités bancaires favoriserait les banques d'affaires pures telles que Goldman Sachs, et désavantagerait les banques présentes dans tous les métiers comme Citigroup.

ÉNIÈME ACCORD EN GRÈCE

On ne compte plus les accords passés entre la Grèce et ses créanciers (Commission européenne, UE et Fonds monétaire international) pour essayer de renflouer le pays en plein naufrage. Hier on nous annonçait que les différentes parties étaient arrivées à un accord préliminaire pour ouvrir la voie à des discussions sur la réduction de la dette du pays. On ne compte plus non plus les euros « prêtés » à la Grèce et les accords qui n'ont pas été respectés, alors...

POUR DEUX EUROS DE PLUS

C'était prévu de longue date, depuis la nouvelle convention tarifaire des médecins, validée en août 2016 : le prix de la consultation chez le médecin va passer de 23€ à 25€. Désormais pour vos bobos, rhumes, ou quand vous voulez vous confier à votre bon docteur ou négocier un arrêt de travail, prévoyez deux euros de plus.

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie à environ 5,8 millions de consommateurs en France baisseront de 3,3% en moyenne depuis hier. Cette baisse "reflète la baisse de la consommation liée à la période estivale", a indiqué la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Révisés mensuellement, les tarifs avaient déjà baissé en avril (-0,73%) après une augmentation de 2,63% en mars. Au total, depuis le 1er janvier 2014, les tarifs réglementés ont baissé en moyenne de 16,2%.

LA VRAIE QUESTION DU JOUR

Enrico Macias s'est-il fait escroquer par la banque islandaise Landsbanki ? Des centaines d'épargnants fortunés, dont le célèbre chanteur, avaient hypothéqué leur maison entre 2006 et 2008 en contrepartie de prêts avantageux. Mais la crise des subprimes est passée par là et Landsbanki a dû être nationalisée dans l'urgence. Le liquidateur a alors exigé le remboursement de l'emprunt, faute de quoi le bien hypothéqué était sous la menace d'une saisie. Le Tribunal correctionnel de Paris examine l'affaire. Verdict le 24 mai.

REGARDEZ C'EST VOTRE ARGENT

Si vous l'avez manqué, il faut vraiment que vous regardiez l'émission c'est votre argent du week-end. Un numéro spécial avec les principaux sujets traités ces dernières semaines par nos Jedis de l'économie et de la Finance et 4 conseils de Sébastien Faijean d'IDMidcaps, de Virginie Robert de Constance et Associés, de Louis de Montalembert de Pléiade AM et de Christian Bito de CBT Gestion. Revoir en replay

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com