Un bilan de la crise

mercredi 14 octobre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 mois - Le 14/10/2020 à 07h15

Le Fonds Monétaire International a publié un nouveau bilan de la crise économique.
Avec une révision de la croissance mondiale pour 2020 et pour 2021.
Et des perspectives pour l'avenir.
La conclusion ? La croissance mondiale sera faible pendant plusieurs années.

CE SERA MIEUX...

...en 2020 que prévu.
4,4% de baisse de la croissance en 2020.
En juin le FMI prévoyait une chute de la croissance de 5,2%.
Par rapport aux prévisions de début d'année, prépandémie, la croissance dans les pays développés sera plus faible de 4,7%, et de 8,1% pour les pays émergents.

MOINS BIEN...

...pour 2021.
Le rebond de l'économie mondiale ne sera que de 5,2% en 2021.
Le FMI anticipait un rebond de 5,4% en juin.
Et à plus long terme, le FMI anticipe un monde à croissance plus faible, durablement, avec un pouvoir d'achat en berne pour les plus défavorisés qui justifie, pour le FMI, une taxation plus forte sur les ménages les plus aisés et une augmentation des impôts sur les entreprises, et en particulier une meilleure lutte contre l'évasion fiscale des multinationales.

À NOTER

La prévision de (dé)croissance pour la France en 2020 : -9,8%.
Nous faisons partie des derniers de la classe.
Avec l'Italie ou l'Espagne.
Loin derrière les États-Unis, -4.3%, ou l'Allemagne, -6% et la Chine, bien sûr, +1.9%.
No comment.

IT'S THE DEMOGRAPHY, STUPID !

Vous le savez.
Je pense que la démographie est un des principaux drivers de la croissance mondiale.
Un des plus prévisibles aussi.
Et cette année, nous avons un évènement.
Prévisible.
La population allemande a diminué.
Du fait de la chute de son taux de fécondité.
Une baisse, qui, compte tenu de la crise sanitaire, n'a pas été compensée par l'immigration.
L'Allemagne se retrouve dans une spirale à la japonaise.
Une spirale qui a pour conséquence directe la baisse de la croissance et la déflation.

LA CATA DU JOUR

On vous parlait retraites hier
Et nécessité pour tous d'organiser sa retraite par capitalisation face au désastre annoncé de notre système de retraite par répartition.
Le Conseil d'Orientation des Retraites a publié des chiffres affolants sur le déficit du système des retraites.
25,4 milliards de déficit rien que pour l'année 2020.
Et plus de 10 milliards de déficit pour les années qui suivent.
Vous devez tous avoir votre Plan d'Épargne Retraite

APRÈS LE PGE

Nous vous l'annoncions en avant-première il y a quelques semaines.
L’État va lancer les Prêts participatifs.
Pour les entreprises qui ne pourront pas rembourser leurs PGE, et il y en aura, et pour celles qui n'ont pas pu obtenir des PGE.
Un prêt participatif est un prêt qui a l'avantage d'être considéré comme des "quasi" fonds propres, un prêt dont les intérêts sont indexés sur la performance pour l'entreprise.

UN JOLI CADEAU...

...de 100 millions d'euros pour commencer.
Mais ce n'est qu'un ballon d'essai.
On aura sûrement des milliards de prêts participatifs accordés dans les mois qui viennent.
Rappelons que 388 000 PGE ont été accordés pour un total de 121 milliards d'euros.
2,7% seulement ont été refusés, pour plus de 16 000 entreprises qui pourront maintenant bénéficier d'un prêt participatif.
C'est tous les jours Noël.

ENCORE

Je suis toujours aussi étonné par le nombre d'interventions de notre président depuis le début de la crise, largement plus d'une douzaine de fois, alors qu'Angela Merkel ne s'est exprimée que 4 fois.
Des interventions qui sont annoncées bien avant, ce qui amplifie les anticipations les plus farfelues et l'ambiance anxiogène.
On devrait donc instaurer un couvre-feu dans les zones d'alerte maximale.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Richard Garnier, Analyste Bourse MP.
Le CAC 40 a terminé la séance d’hier en baisse de 0,64 % à 4 947 points.
Les investisseurs ont été douchés par l'indice ZEW du sentiment des investisseurs allemands.
L’indice est ressorti à 56,1 contre 77,4 en septembre.
Le consensus tablait sur 74.
Deux éléments plombent l’ambiance : la hausse récente du nombre de cas de Covid-19 et la perspective d'une sortie du Royaume-Uni de l'UE sans accord.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont perdu respectivement 0,55 % et 0,10 %.
Apple a fini en baisse de presque 3 % en dépit de l'annonce de sa nouvelle gamme d'iPhone à la vitesse de connexion ultrarapide. En fait l’annonce avait été anticipée par le marché (l’action avait pris plus de 6 % lundi).
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini à l’équilibre (+0,11 %).
Le CAC 40, lui aussi, est attendu sans direction cette matinée.
Le Brent se négocie à 42,3 $.
L'once d'Or se négocie à 1 891 $.
L'euro/dollar est à 1,174.

ON S'EN FOUT ?

Les syndicats appellent les personnels hospitaliers à faire grève demain; À partir du 1er octobre 2021, il faudra un passeport pour aller en Grande-Bretagne; Plus d'un million d'anxiolytiques prescrits en France depuis le début de la crise sanitaire; Les 150 membres de la CCC, Convention Citoyenne pour le Climat, sont très énervés, Macron éliminant leurs propositions une à une; Le Sacré-Cœur va être classé monument historique, je pensais que c'était déjà fait, il y a 1950 monuments historiques à Paris; L'OMC a autorisé l'Union Européenne à sanctionner les États-Unis pour les subventions qu'ils ont accordées à Boeing; Le nouveau DG de l'Oréal s'appelle Nicolas Hiéronimus, ça me fait penser à Hiéronymus Bosch, le héros des polars de Michael Connelly (oui je sais, vous vous en foutez et vous avez bien raison).

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com