UN GRAIN DE RIZ DANS LA MACHINE EMERGENTE

lundi 31 mars
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 11 ans - Le 31/03/2008 à 07h03

La hausse du riz provoque une véritable panique dans certains pays émergents. Là bas on se plaint pas de la perte de pouvoir d'achat, on cherche juste à survivre...

Le riz a connu sa progression la plus spectaculaire la semaine passée.
Alors que nous avons les yeux rivés sur les cours du pétrole et l'or, c'est peut être sur le marché du riz que se joue l'avenir à court terme de certains pays émergents. Le cours du riz a progressé jeudi de 30% en une seule journée. On n'avait jamais vu cela. Depuis le début de l'année le cours du riz a doublé. Les raisons sont simples: production stable face à une demande explosive. Du coup les stocks de riz sont au plus bas depuis 1976 et certains pays producteurs majeurs ont pris une situation radicale la semaine passée: arrêter d'exporter pour satisfaire leur demande domestique. L'Egypte, le Vietnam ou encore la Thailande préférent conserver leur propre riz.

On imagine donc la panique dans les pays consommateurs
Le mot est faible. Le riz est l'aliment de base de nombreux pays d'Afrique et d'Asie. Les Philippines ont du faire appel à la solidarité asiatique pour pouvoir acheter le minimum nécessaire à la population et certains pays d'Afrique comme le Cameroun ou le Sénégal sont dans une situation catastophique

On commence à parler de troubles sociaux
Et c'est là qu'est le vrai problème. Dans de nombreux pays émergents, le problème ce n'est pas la perception de baisse de pouvoir d'achat. C'est un luxe qu'ils ne peuvent pas se permettre. Le problème c'est la famine liée à l'envolée du coût des matières premières alimentaires et du riz en particulier. L'instabilité sociale commence à s'étendre.
A lire également
Assurance vie : La fiscalité des successions plus douce?

Michel Sapin devrait abroger dans les prochains jours la réponse ministérielle Bacquet-Auriol. Depuis 2012, cette doctrine compliquait les successions lorsque chaque conjoint avait un contrat d'assurance vie alimenté par des fonds communs. Ce qui était le cas de la majorité des ménages français. Et en plus de compliquer la donne, elle pouvait augmenter les droits de succession à payer. Sa suppression est donc une bonne nouvelle pour l'assurance vie, plus simple et toujours diablement efficace !

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com