UN PREMIER BILAN DES RESULTATS TRIMESTRIELS

jeudi 21 octobre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 21/10/2010 à 07h10

84 sociétés du S&P 500 ont publiés leurs trimestriels et malgré les craintes qu'on pouvait avoir, une écrasante majorité fait mieux que prévu. Des résultats qui sont presque en contradiction avec les indicateurs économiques.

On attendait avec beaucoup d'intérêt les résultats trimestriels des entreprises américaines. On fait un premier bilan
Pour l'instant les marchés d'actions américaines résistent assez bien. Un des éléments mis en avant par les investisseurs ce sont les résultats trimestriels. On a pour l'instant les résultats d'un peu plus de 80 entreprises du Standard and Poor 500 et une pétite surprise. Après un deuxième trimestre excellent, on pouvait craindre un ralentissement mais la tendance est bonne, voire très bonne. Plus de 80% des entreprises qui ont annoncé leurs résultats ont dépassé les prévisions parfois largement, moins de 20% ont fait moins bien que prévu.

Morgan Stanley a pourtant déçu hier soir
Son profit a chuté de 67%, en dessous des estimations. Mais de façon générale, pour l'instant, les banques dont les résultats étaient attendus avec un peu de crainte, s'en tirent plutôt bien comme on l'a vu avec Goldman Sachs ou hier avec Wells Fargo.Et en dehors du secteur bancaire des firmes emblématiques comme Boeing se paient même le luxe de relever leurs prévisions pour les trimestres à venir

On a quand même du mal à comprendre comment ces entreprises américaines arrivent à surprendre positivement alors que l'économie américaine ne redémarre pas
Il y a deux raisons pour cela. Une est évidente. La globalisation. Ces entreprises profitent du boom, parfois excessif des pays émergents. L'autre est plus surprenante: la situation économique américaine est moins dramatique que le disent les économistes. Le rapport hier de la FED parlait certes d'une croissance molle, mais la croissance est là. Elle n'est pas spectaculaire, elle n'est pas aussi forte que dans les précédentes sorties de crise mais pour l'instant pas de vrai signe de retour à la récession. Les résultats des entreprises donnent une image de la croissance qui n'est pas en accord avec les prévisions des économistes et j'ai tendance à faire plus confiance aux hommes de terrain.
A lire également
Idée reçue numéro 4 : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme

On complète notre série sur les idées reçues sur l'assurance-vie, sur un nouveau préjugé quasi-incontournable sur le produit d'épargne préféré des Français : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme. Ce qui est (une nouvelle fois) faux ! Elle peut être utilisée comme un produit d’épargne extrêmement souple, mais aussi comme un outil de gestion et de transmission du patrimoine dans des conditions particulièrement clémentes.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com