UNE AVANCEE DANS L'AFFAIRE MADOFF

mercredi 28 janvier
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 28/01/2009 à 07h01

Santander, la banque la plus exposée dans l'affaire Madoff, vient de franchir un pas important: elle propose de compenser intégralement les pertes de ses clients privés dues à un investissement dans un fonds Madoff.

Nouveau développement dans l'affaire Madoff
Un développement qui risque d'embarrasser toutes les banques qui sont impliquées dans le scandale. Santander la banque espagnole propose un deal à tous ses clients privés qui ont perdu de l'argent à cause d'elle dans les fonds Madoff. On parle tout de même d'environ 1,4 milliards d'euros. Il faut rappeler que Santander est la banque qui a le plus fait perdre d'argent à ses clients dans cette affaire avec une perte totale de plus de 2,3 milliards d'euros. Santander veut à tout prix éviter un longue procédure judiciaire qui nuirait à sa réputation. Surtout que la banque traverse la crise financière de façon miraculeuse. Son président a même qualifié de magnifiques les résultats pour l'année 2008.

Les clients vont ils récupérer du cash?
Non. On leur propose des actions préférentielles de la banque avec un taux d'intérêt annuel de 2%. Ce n'est pas du cash mais pour les investisseurs c'est nettement, nettement mieux que rien ou l'espoir d'obtenir une compensation dans 5 ans aprés une procédure incertaine et couteuse. En échange les investisseurs devront bien évidemment s'engager à ne pas poursuivre la banque et à continuer à faire du business avec Santander. 70% des clients touchés sont sud américains, pôle de croisssance essentiel pour Santander

Cet accord va t'il servir de référence?
Cela va surement donner des sueurs froides à UBS ou encore HSBC qui sont également touchées et qui pour l'instant ne veulent pas entendre parler de négociations. Le problème c'est que toutes les banques touchées ne sont pas en aussi bon été que Santander et n'ont pas les moyens d'être généreux. Une chose est sure: les espagnols viennent de mettre un vrai coup de pied dans la fourmillère

A lire également
Idée reçue numéro 4 : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme

On complète notre série sur les idées reçues sur l'assurance-vie, sur un nouveau préjugé quasi-incontournable sur le produit d'épargne préféré des Français : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme. Ce qui est (une nouvelle fois) faux ! Elle peut être utilisée comme un produit d’épargne extrêmement souple, mais aussi comme un outil de gestion et de transmission du patrimoine dans des conditions particulièrement clémentes.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com