UNE DERNIERE CHANCE POUR EVITER LA CHUTE DES MARCHES

lundi 17 mai
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 17/05/2010 à 07h05

L'Europe a mis en place un plan de bataille incomplet. L'objectif du plan de sauvetage de la semaine passée était de défendre l'euro mais elle a oublié d'y inscrire l'élément essentiel: une intervention de la BCE sur le marché des changes.

La Chute de l'euro continue avec un nouveau plus bas atteint ce matin
On se rappelle qu'il y a quelques semaines le Wall Street Journal révélait que les plus gros hedge funds s'étaient réunis le 8 févirier dans un restaurant prestigieux de Manhattan avec un projet: s'attaquer à l'euro. L'euro cotait alors 1.38, il vaut ce matin prés de 1.22; soit une chute de 12%. Il a trés brièvement rebondi lundi dernier à l'annonce du plan européen mais il a trés vite repris sa course à la baisse sans que rien ne puisse pour l'instant l'arrêter.

Pourquoi cette baisse ?
On peut donner toutes les explications rationnelles du monde et on les lit partout: les craintes d'explosion de la zone euro, le scepticisme sur le plan de sauvetage européen, l'impact des plans d'austérité sur une croissance européenne déjà anémique ou encore le différentiel de croissance entre l'Europe et des Etats Unis qui commence à rebondir économiquement. Mais aucun de ces arguments ne me convainc. Car si on y regarde de prés la situation des Etats Unis n'est pas brillante et ses finances, que ce soit son déficit ou sa dette, sont dans un état pitoyable et ce n'est pas une croissance à 3 ou 4% qui changera la donne. Non. Objectivement, il y a presqu'autant de raison, voire plus pour que le dollar baisse plutot que l'euro

Mais c'est pourtant l'euro qui baisse
et c'est normal. Le plan européen ne comprenait aucun volet sur l'euro lui même. Tous les leaders européens ont parlé de défendre l'euro mais personne n'a évoqué la défense du niveau de l'euro. Pas de menace d'intervention de la Banque centrale européenne sur le marché des changes, pas d'évocation d'une possible intervention concertée des banques centrales. Du coup les marchés testent la volonté des Européens. Ils les provoquent pour voir s'il y a un volet intervention des banques centrales dans leur plan de sauvetage. Si les banques centrales n'interviennent pas dans leurs jours ou les heures qui viennent, la chute de l'euro continuera et elle provoquera une accélération de la baisse des marchés boursiers.
A lire également
Assurance vie : La fiscalité des successions plus douce?

Michel Sapin devrait abroger dans les prochains jours la réponse ministérielle Bacquet-Auriol. Depuis 2012, cette doctrine compliquait les successions lorsque chaque conjoint avait un contrat d'assurance vie alimenté par des fonds communs. Ce qui était le cas de la majorité des ménages français. Et en plus de compliquer la donne, elle pouvait augmenter les droits de succession à payer. Sa suppression est donc une bonne nouvelle pour l'assurance vie, plus simple et toujours diablement efficace !

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com