UNE NEGOCIATION ESSENTIELLE POUR L'EUROPE

mardi 09 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 11 ans - Le 09/09/2008 à 07h09

Le lancement des demandes d'augmentation de salaires en Europe vient d'être lancé par le syndicat allemand IG Metall, le premier syndicat allemand.

Début des traditionnelles négociations salariales en Allemagne avec le syndicat de la métallurgie IG Metall
Depuis des dizaines d'années, les marchés suivent avec attention les revendications salariales d'IG Metall. D'abord parce que c'est le plus gros syndicat allemand. Ensuite parce qu'il donne le ton pour les autres négociations salariales en Allemagne et également en Europe. Et qu'il est une indication précieuse des risques d'inflation par les salaires en Europe. Cette année, ces négociations vont être encore plus analysées qu'à l'habitude. IG Metall demande une augmentation à de salaires de 7 à 8%. On n'avait pas vu cela depuis 16 ans. Même si ils obtiendront moins, cela veut dire tout de même qu'on s'achemine vers une hausse record des salaires en Allemagne cette année

Ce qui est étonnant en période de ralentissement de l'économie
Mais encore pour quelques mois, le sujet pour les ménages c'est plus la hausse du cout de la vie que les craintes de pertes d'emplois. Et les syndicats veulent obtenir une compensation pour l'explosion des prix du pétrole et des prix alimentaires.

Voilà qui ne va pas faire plaisir à la Banque Centrale EUropéenne
Il y a des chances pour que la banque centrale Européenne saisisse ce prétexte pour retarder toute baisse de taux et ne rien déclencher avant le deuxième trimestre 2009, date à laquelle le chômage européen va commencer à se détériorer sérieusement. Aujourd'hui comme par le passé, l'Allemagne est devenu le pays référent pour l'Europe. Et il semble décidé à s'engager dans un modèle encore plus social, où la rémunération du travail sera privilégié par rapport à la rémunération du capital. A suivre donc. Avec beaucoup d'attention
A lire également
Immobilier : Faut-il être propriétaire ou locataire ?

Payer un loyer plutôt que détenir sa résidence principale, c’est jeter l’argent par la fenêtre. Cette idée préconçue, on vous l’a sûrement martelée tout au long de votre vie. Mais ça c’était avant. Aujourd’hui le paradigme immobilier qui prévalait à l'époque de nos parents a volé en éclats. En 2015, être propriétaire de sa résidence principale n’est plus la voie royale pour se constituer un patrimoine solide comme un roc. Ce n’est pas la meilleure solution non plus pour s’enrichir avec l’immobilier. On vous explique pourquoi :

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com