UNITE DE FACADE

jeudi 18 août
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 18/08/2011 à 09h08

Finalement, les propositions du couple franco-allemand ont suscité des interrogations mais surtout provoqué une grande déception que ce soit du coté de la classe politique ou des marchés. Ces mêmes marchés qui ont fondé tous leurs espoirs sur une mutualisation des dettes, à travers les euro-obligations, pour enfin trouver une issue de secours à cette crise de la dette souveraine dont on n’entrevoit pas encore la fin. Un mini-sommet qui n’a pas servi à grand-chose, peut être seulement à prouver que la zone euro est unie face à l’adversité. Quand on gratte le vernis, c’est plutôt une cohésion de façade. Pas de quoi rassurer les investisseurs qui souhaitent pour leur part des mesures concrètes et rapides et non des effets d’annonce à tout va.

NON, C’EST NON !

Les pays les plus fragiles de la zone euro vont encore trinquer… Eux qui croulent sous leurs dettes abyssales voyaient en la création d’euro-obligations leur planche de salut. Encore raté, le sujet n’a pas été mis sur la table et a été gentiment écarté pour éviter de froisser la chancelière allemande Angela Merkel. Les gouvernements espagnol et italien ne se sont pas privés pour exprimer leur mécontentement face à une Allemagne qui ne la joue pas collectif et souhaitent que les euro-obligations ne passent pas à la trappe. Il n’y a pas que ces deux pays qui tiquent, mais pour d’autres raisons …

PETITS PICS ENTRE AMIS

Tout le monde sort du bois, à commencer par la Finlande qui exprime sa désapprobation à l’idée d’une inscription dans la Constitution d’une règle de limitation du déficit public. Ou bien le Luxembourg ou l’Irlande dont leurs économies sont basées entre autres sur une fiscalité plus avantageuse et montent au créneau contre une harmonisation fiscale. Sinon tout va bien madame la marquise, les pays de la zone euro sont unis, rappelons le.

I HAVE A DREAM

Le rêve de taxer les transactions financières a trouvé un écho chez le couple du moment formé par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy. Tous les deux, main dans la main n’ont rien inventé et reprennent tout simplement une vieille idée de James Tobin. C’est dans les vielles marmites qu’on fait les meilleurs plats mais c’est un met qui n’est pas au gout du milieu financier. La fin d’une spéculation effrénée ? Tant que les lignes de cette proposition ne sont pas dessinées, l’impact est encore difficile à évaluer pour les professionnels de marché.

L’APPEL DE WARREN BUFFET

Si la sphère financière monte au créneau pour la mort de ce projet « inique » à leurs yeux, une certaine catégorie milite pour être davantage taxée. Warren Buffet, deuxième fortune des Etats-Unis déplore avoir payé seulement 17,4% d’impôts. Rétablir une équité sociale et surtout résorber un déficit béant, tels sont les arguments du célèbre milliardaire pour justifier sa proposition et mettre davantage la main au portefeuille. Une idée qui va surement traverser l’Atlantique, le gouvernement français réfléchirait à une taxation des « mégariches »

« J’AIME PLUS LES RICHES »

Les ménages les plus aisés vont eux aussi être mis à contribution. Tel est le nouveau cheval de bataille français pour renflouer des caisses de l’Etat bien vides. On gratte là ou on peut…

ECHEC BIEN AMER

Foster's ne souhaite toujours pas trinquer avec son homologue britannique SABMiller. Le brasseur australien a rejeté jeudi l'offre hostile déposée la veille par le géant britannique de la bière, estimant que le prix proposé de près de 7 milliards d'euros sous-évaluait la société. Le britannique ne s’était pas démonté en revenant à la charge après un premier camouflet en juin dernier. Coriace le rosbif.

MANU FOULE LE TERRAIN BOURSIER

Six années après avoir tiré sa révérence suite à son rachat par la famille Glazer, Manchester United revient sur le terrain boursier d’ici la fin de l’année. Cette fois ci, c’est sur le pré singapourien que le célèbre club de football va chausser ses crampons. Les Red Devils souhaitent ainsi lever un milliard de dollars.

LE CHIFFRE DU JOUR

On sera 7 milliards de citoyens du monde dans deux mois, il faudra commencer à se serrer un peu…

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com