Vaccination et déconfinement : le Royaume-Uni avance

mardi 23 février
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 mois - Le 23/02/2021 à 08h11

La Grande-Bretagne a été très sévèrement touchée par la pandémie de coronavirus.
C’est aussi l’un des états les plus agressifs sur la campagne de vaccination.
Alors que la situation semble s’améliorer, avec un plan de déconfinement partiel et une levée des dernières restrictions prévues pour fin juin, faisons le point sur la situation outre-Manche.

Par Gauthier MAES
Responsable media
Meilleurplacement.com

UN BILAN LOURD

120 000 morts.
Contre 85 000 en France.
Le Royaume-Uni est l’un des États les plus endeuillés par la pandémie.
Rappelons qu’au printemps 2020, le gouvernement a d'abord privilégié la stratégie de l'immunité collective. Puis Boris Johnson a contracté le virus et un confinement général a été décidé fin mars.
Mais il a fallu attendre le mois de juin pour qu'une quarantaine soit imposée aux personnes entrant sur le territoire. Une lenteur qui explique en partie le lourd bilan du coronavirus en Grande-Bretagne.
L’autre facteur, c’est l’émergence d’un nouveau variant (le variant britannique) plus contagieux.
Face à l’explosion des cas fin 2020, le Royaume-Uni s’est à nouveau confiné en janvier. Les écoles sont fermées, tout comme les commerces non essentiels.

LA STRATÉGIE DE LA VACCINATION

Très critiqué au niveau des restrictions et du confinement, le gouvernement ne veut pas se rater sur la vaccination.
Il a investi de manière agressive et précoce dans la vaccination contre le coronavirus.
Il a approuvé les vaccins de Pfizer et d' AstraZeneca dès décembre grâce à une procédure accélérée.
Et il a décidé de différer jusqu'à douze semaines l'injection de la seconde dose de vaccin, afin de toucher le plus de monde possible avec la première.
À ce jour, plus de 17 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin.
Contre 2,5 millions en France.
Tous les plus de 50 ans devraient être vaccinés fin avril.
Et tous les adultes devraient avoir reçu une première dose de vaccin d’ici juillet.

PLAN DE DÉCONFINEMENT

Selon Matt Hancock, le ministre britannique de la Santé, la campagne de vaccination a permis de réduire les transmissions du virus et de soulager la pression sur les hôpitaux.
Le vaccin Pfizer a réduit jusqu'à 85 % les risques d'admissions à l'hôpital quatre semaines après la première dose, et celui d'AstraZeneca jusqu'à 94 %.
Et Boris Johnson a présenté un plan de déconfinement progressif.
Réouverture des écoles le 8 mars.
Réouverture en avril des commerces non essentiels, salles de sport et bâtiments publics.
Levée des restrictions sur les rassemblements en intérieur, et la réouverture des hôtels le 17 mai.
Levée de toutes les restrictions sociales le 21 juin.

LIBÉREZ… L’ÉCONOMIE

L'équation est simple.
Les pays qui sortiront de la crise sanitaire seront les pays qui sortiront le plus rapidement de la crise économique et qui connaîtront au plus vite le rebond spectaculaire de la croissance.
Si le plan de déconfinement marche, le Royaume-Uni profiterait dès le printemps d’un fort rebond de son économie.
À peine quelques mois après le Brexit, la « Perfide Albion » va déjà mettre l'Europe dans son rétroviseur. La Grande-Bretagne n'a respecté aucune règle européenne pour le vaccin. Elle va maintenant pouvoir devenir un Singapour européen avec une fiscalité ultra favorable, une réglementation laxiste, et des mesures de dumping.

ÇA SE TEND EN FRANCE

Alors qu’un confinement partiel pour les deux prochains week-ends a été annoncé dans les Alpes-Maritimes, la situation est également très préoccupante en Île-de-France, et dans les Hauts-de-France, en particulier à Dunkerque.
Et l’exécutif se montre de plus en plus inquiet, à l’approche du mois de mars.
C'est le mois durant lequel, selon les modélisations, les variants pourraient faire bondir l'épidémie.

LE KRACH BRÉSILIEN

Irrité par les augmentations successives du prix des carburants, Jair Bolsonaro a décidé de limoger le président de Petrobras, pour le remplacer par un militaire, le général Joaquim Silva e Luna (qui doit toutefois être confirmé par le conseil d'administration). Ce dernier estime que Petrobras doit aussi prendre en compte les questions « sociales ».
Le président brésilien a également ajouté qu'il allait changer la donne dans le secteur électrique.
La réponse du marché : le titre Petrobras a lâché près 20 %, l'énergéticien Electrobras a chuté de près de 7 %. Et la Bourse de Sao Paulo a cédé plus de 5%.

APPLE REDEVIENT NUMÉRO UN

Pour la première fois depuis fin 2016, Apple a devancé Samsung sur les ventes trimestrielles de téléphones portables. Malgré une année difficile pour le secteur, le géant américain de l'électronique et des technologies a vendu 80 millions de smartphones au dernier trimestre, contre 70 millions un an avant. Sa part de marché mondiale est passée de 17,1% à 20,8%.

LA PUISSANCE DE FACEBOOK

Le gouvernement australien voulait voter une loi contraignant les géants de la Tech à rémunérer les médias pour la reprise de leurs contenus.
Facebook a alors bloqué la publication de liens renvoyant vers des articles d'actualité et les pages des médias du pays.
Un compromis avec le gouvernement a finalement été trouvé : les GAFA (Facebook et Google notamment) ne devraient pas être sanctionnés tant qu'ils concluront des accords avec des médias en échange de l'utilisation de leurs contenus.

YELLEN SE PAYE LE BITCOIN

On vous parlait hier des chiffres fous de la bulle du bitcoin qui dépassait les 55 000 usd.
La célèbre cryptomonnaie a perdu plus de 10% depuis.
Mais ce n'est pas (uniquement) à cause de nous.
Hier, Janet Yellen, la secrétaire du Trésor, ex-patronne de la Fed, a donné son avis sur le bitcoin. Elle n'est pas fan :
« Je ne pense pas que le bitcoin soit largement utilisé comme mécanisme de transaction dans la mesure où il est utilisé, je le crains, souvent pour le financement illicite ».
« Le bitcoin est un moyen extrêmement inefficace de mener des transactions et la quantité d'énergie consommée pour traiter ces transactions est stupéfiante ».
Malgré cette baisse de 10%, la cryptomonnaie gagne 1% sur la semaine et... 300% sur 6 mois.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Pascal Malula, Analyste Bourse MP
Le CAC 40 a terminé la séance d’hier à l’équilibre (-0.11 %, à 5 767 points). Cependant, l’indice IFO du climat des affaires en Allemagne est ressorti meilleur qu’anticipé (à 92,4, contre 90,5 anticipé). Même son de cloche de l’autre côté de l’Atlantique. Le Dow Jones est resté stable (+0,09%) et le Nasdaq a abandonné 2,46%. Les investisseurs s'inquiètent de la valorisation élevée des valeurs technologiques dans un contexte de hausse des taux obligataires.
La Bourse de Tokyo était fermée cette matinée, en raison d’un jour férié (anniversaire de l’empereur).
Le CAC 40, quant à lui, est attendu sans direction ce matin. Les investisseurs surveilleront attentivement l’indice des prix à la consommation en zone euro (11h). Aux États-Unis, l’indice de confiance des consommateurs (conference board) sera publié pour 16h.
Le Brent se négocie à 66,1 $.
L'once d'Or se négocie à 1 810 $.
L'euro/dollar est à 1,217 $.

ON S’EN FOUT ?

La vaccination dans les entreprises françaises va débuter, pour les salariés vulnérables de 50 à 64 ans ; Le duo électro français Daft Punk annonce sa séparation après 28 ans de carrière ; La Cour suprême a refusé d’annuler la décision d'un juge fédéral américain qui avait ordonné la remise des archives comptables de Donald Trump à un procureur new-yorkais ; LVMH annonce une prise de participation de 50% dans la marque de Champagne du rappeur Jay-Z ; La chute de débris d'un avion-cargo Boeing de type 747 400, le même jour que l'accident qui concernait un Boeing 777 au Colorado, a déclenché une enquête aux Pays-Bas ; Un cluster s’est déclaré au sein de l’équipe de France de Rugby avec plus de 10 cas, le match contre l’Écosse prévu ce week-end est très menacé ; Le scoop du jour : il serait possible de bien grandir sans la viande de la cantine, on attend quand même le prochain Grenelle du gouvernement sur la cantine pour en être bien sûr…

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER Un jour...