VICAT TIRE SON EPINGLE DU JEU

lundi 09 août
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 9 ans - Le 09/08/2010 à 15h08

Vicat, le troisième cimentier français a tiré son épingle du jeu au premier semestre. En effet, le groupe a su faire preuve de dynamisme avec un chiffre d’affaires consolidé de 985 millions d’euros, soit une hausse de 2,4%, mais en léger repli de 0,7% à périmètre et taux de changes comparables. L’ebitda est resté stable à 23,6% contre 23,9% un an plus tôt. Il est vrai que l’activité du groupe a été pénalisée par les conditions météorologiques difficiles, avec un hiver glacial dans l’hémisphère nord, ce qui a plombé le chiffre d’affaires au premier trimestre de 6,2%. Vicat a su rebondir au second trimestre dans un contexte en Italie et aux Etats-Unis pourtant très difficile. Le groupe a su tirer profit de la croissance des pays émergents, en particulier en Egypte, Afrique de l’ouest et en turquie.

Par ailleurs, Vicat a profité de sa santé financière pour acquérir en avril 51% du capital du cimentier indien Bharathi qui a contribué à hauteur de 12,7 millions d’euros au chiffre d’affaires sur les deux derniers mois. Le groupe a déboursé 220 millions d’euros en investissement financiers au premier semestre, ce qui correspond au montant de la participation au capital du groupe indien.

De plus, les perspectives du groupe sont bonnes, Vicat anticipant une poursuite de la dynamique dans les pays émergents. Par contre, le marché européen de la construction demeure fragile car il n'y a pas de nette reprise de la demande de permis de construire, notamment en France où le groupe réalise 43% de son chiffre d’affaires. Les experts estiment qu'il faudra attendre 2011 pour que le marché du BTP européen se stabilise. C’est pourquoi Vicat mise tout sur l’Afrique et le moyen –orient où il réalise près de 30% de son activité.
Enfin, l’action est bon marché avec un PER 2010 estimé à 10,5. Le titre a abandonné 12,6% depuis le début de l’année et grimpe de 0,76% aujourd’hui à 51,4 euros. Nous préférons rester à l’écart pour l’instant même si c’est une belle valeur car l’année 2010 reste incertaine. Le management a lui même reconnu que 2010 sera une année de transition marquée par un rééquilibrage de son activité entre des zones géographiques contrastées qui n’ont pas le même potentiel de croissance. Par conséquent, Vicat devrait se tourner de plus en plus vers les marchés émergents.
A lire également
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER Le comeback d'Angela
visuel-morning
GESTION ACTIVE La journée des dindons