Vinci : au plus haut historique !

lundi 23 mai
Auteur: Rédaction MonFinancier
Il y a 4 ans - Le 23/05/2016 à 11h05

Malgré la publication de facturations trimestrielles mitigées fin avril, Vinci a construit discrètement sa hausse à la Bourse de Paris. Ce matin, cette hausse est d’autant plus remarquée, que le titre du groupe de BTP vient de signer un plus haut historique à 66,72 euros grâce à Goldman Sachs, qui passe acheteur du dossier avec un objectif de cours porté à 84 euros. Mieux encore, le bureau d’études américain place la valeur dans sa « conviction list », sa liste de valeurs favorites.

Goldman Sachs emboîte le pas à son homologue Oddo, celui-ci ayant réaffirmé la semaine dernière son avis positif ainsi que son objectif de cours de 71 euros sur Vinci. Le bureau d'études met en avant une activité dynamique dans les concessions, estimant au passage que les objectifs du groupe pour 2016 en termes de trafic autoroutier restent conservateurs. Oddo souligne en outre les qualités du dossier dont une valorisation attractive et la capacité de Vinci à générer du cash-flow.

Pour rappel, le groupe de BTP a fait état fin avril d’un chiffre d'affaires inférieur aux attentes en baisse de 1,8% (-3,3% en données comparables) à 8,02 milliards d'euros alors que le consensus tablait sur une stabilité des facturations trimestrielles. En revanche, le carnet de commandes tout comme l’activité dans les concessions ont été plus solides que prévu. De bon augure pour Vinci d’autant plus que celle-ci participe très nettement à sa rentabilité avec une marge de 44,4% du chiffre d'affaires contre 3,4% dans la construction.

Vinci a également confirmé ses prévisions annuelles d'une progression de ses résultats net et opérationnel et d'une légère diminution du chiffre d'affaires global à structure comparable.

>> Je retrouve le conseil Gestion PEA sur Vinci
A lire également
Lorsqu’une biotech américaine éclipse la chute du PIB américain

Le CAC 40 a terminé la séance du jour en hausse de 2.23 % à 4 671 points, porté par l'annonce de la biotech américaine Gilead Sciences que son antiviral expérimental, le remdesivir, avait permis d'atténuer les symptômes de patients atteints du covid-19 traités en début d'infection. Cependant, la biotech a rappelé que « le remdesivir n'était ni agréé ni approuvé nulle part dans le monde ».

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER L'hélicoptère
visuel-morning
GESTION ACTIVE Ukraine-gate