Vendredi 17 mai

Les investisseurs qui privilégient la protection du capital ont à leur disposition de très nombreuses solutions : livrets, comptes à terme, sicav monétaires, etc. Pourtant, et malgré la hausse des taux, la plupart de ces solutions offrent un rendement décevant, inférieur au livret A (surtout après la fiscalité). Mais en cherchant bien, on trouve des placements plus rentables, pas ou peu risqués, et peu ou pas fiscalisée. Voici trois exemples.

Les bonus sur les fonds en euros


Spirica, assureur de notre contrat Meilleurtaux Liberté vie, propose en ce moment une offre bonus pour les épargnants réalisant des nouveaux versements sur le fonds en euros « Nouvelle Génération » applicable en 2024 et 2025. Le bonus est de +1,80 %* pour tous les nouveaux versements (initiaux ou libres) d’au minimum 200 000 €. À noter que seule la part du versement affectée au fonds en euros Nouvelle Génération bénéficiera de la présente offre.

Les fonds en euros, support à capital garanti de l’assurance-vie, reviennent en force avec des rendements plus attractifs. En 2023, le rendement moyen des fonds en euros s'élevait à 2,6 %, contre 1,91 % en 2022. Le fonds Nouvelle Génération, quant à lui, a offert 3,13%* en 2023 contre 2,3% en 2022.

On ne connait pas encore les rendements qui seront versés en 2024 et 2025, car ils dépendent de l’évolution des rendements du fonds euros pour les prochains mois. On peut néanmoins dresser trois hypothèses :

• Scénario défavorable : baisse du taux à 3%* en 2024 et à 2,5%* en 2025. Avec le bonus, le rendement serait ainsi de 4,8% en 2024 puis 4,3% en 2025.

• Scénario médian : maintien du taux à 3,13%*, soit un taux avec bonus de 4,93%

• Scénario favorable : hausse du taux à 3,2%* en 2024 et 3,40%* en 2025. Avec le bonus, le rendement serait ainsi de 5% en 2024 puis 5,20% en 2025

Au niveau de la fiscalité, les prélèvements à la source de 17,20% s’appliquent (soit un taux net de PS à 4,08%* dans le cas du scénario médian. Quant à l’IR, il s’applique uniquement lors des rachats, avec une fiscalité très douce voire nulle en cas de rachat au bout de 8 ans, mais pouvant monter à 12,8% en cas de rachat au bout de 2 ans (soit un taux net de 3,45%* dans le cas du scénario médian).

Rappel : Le bonus est de +1,80 %* pour tous les nouveaux versements (initiaux ou libres) d’au minimum 200 000 €. À noter que seule la part du versement affectée au fonds en euros Nouvelle Génération bénéficiera de la présente offre.

>> Je découvre l’offre sur le fonds en euros Nouvelle Génération du contrat Meilleurtaux Liberté Vie

Pour les épargnants qui ne peuvent pas ou ne veulent pas mettre une telle somme en fonds en euros, l’assureur Generali a également lancé une offre de bonus sur collecte, et sans aucun montant de versement minimum. Le boost est de +1,50 %**. Dans l’hypothèse d’un maintien du rendement du fonds en euros Netissima qui a versé 3,10 % en 2023, l’objectif de rendement est alors de 4,60 %** net de frais de gestion pour 2024 et 2025.

>> Je profite de l’offre sur le fonds en euros Netissima

Les produits structurés à capital garanti


Un produit structuré est un placement permettant de viser un gain précis versé sous certaines conditions. Toutes les caractéristiques sont préétablies, c’est-à-dire qu’on connait à l’avance le montant des gains potentiels (payables sous conditions), le sous-jacent, et les différentes niveaux permettant de toucher son gain. Le gain potentiel est donc connu à l’avance.

Meilleurtaux Placement propose actuellement M Équilibre, un titre de créance émis par BNP Paribas Issuance B.V., qui constitue une alternative à des placements à capital garanti à l’échéance traditionnels (fonds en euros, livret A, etc.). Il permet d’associer un potentiel gain sous conditions plafonné à 5 %**** par an, en contrepartie d’un risque de perte en capital en cours de vie, mais avec une protection totale du capital investi à l’échéance.

Le gain potentiel est de 5 %**** par année écoulée depuis la date d’observation initiale, le 29 mai 2024. L’échéance du produit intervient le 29 mai 2034 (en l'absence d'un remboursement anticipé automatique).

Le coupon fixe (année 1)

À la date de paiement du coupon fixe (après 1 an), l’investisseur reçoit un coupon fixe de 5 %**** quel que soit le niveau du « Taux d’intérêt 10 ans ».

Les coupons conditionnels (années 2 à 10)

Aux 9 dates de constatation des coupons conditionnels, si le « Taux d’intérêt 10 ans » est inférieur ou égal à 3,10 %, l’investisseur reçoit un coupon conditionnel de 5 %**** au titre de l’année écoulée.

Dans le cas contraire, si le « taux d’intérêt 10 ans » est strictement supérieur à 3,10 %, aucun coupon n’est versé au titre de l’année écoulée et le produit continue.

Mécanisme de remboursement anticipé (années 1 à 9)

Un remboursement anticipé est activé si le « Taux d’intérêt 10 ans » est inférieur ou égal à 2,50 % lors d’une date de constatation annuelle de l’année 1 à l’année 9. L’investisseur récupère le capital investi**** plus le coupon de 5 %**** versé au titre de l’année écoulée.

Mécanisme de remboursement à l’échéance (année 10)

Si le produit va jusqu’à son échéance (année 10), le coupon de 5 %**** décrit ci-dessus est versé au titre de la dernière année, si le « Taux d'intérêt 10 ans » est inférieur ou égal à 3,10 % à la date de constatation finale. Mais surtout le capital investi**** est remboursé à la date d’échéance quel que soit le niveau du sous-jacent.

>> Je découvre le placement à capital garanti à l’échéance M Équilibre

Les SCPI pour recevoir un revenu régulier

Malgré le contexte difficile pour l’immobilier et les SCPI, il est important de souligner deux aspects fondamentaux de ce véhicule de Pierre Papier. Il s'agit tout d'abord d'un véhicule d’investissement axé sur le rendement et conçu pour une épargne à long terme. Malgré un environnement morose, les SCPI conservent l’avantage de distribuer un rendement stable. En 2023, le rendement moyen des SCPI était de 4,52 %*** (contre 4,53 % en 2022).

Les SCPI sont donc adaptées à un investisseur cherchant principalement à tirer des revenus de son patrimoine.

On notera également que si certaines SCPI ont subi des baisses de prix de part en 2023 et/ou 2024, la majorité des véhicules sont restés stables malgré la crise immobilière grâce à une gestion défensive de leur parc immobilier. La sélection du bon véhicule est donc, comme toujours, essentielle.

A ce titre, la SCPI Epargne Pierre Europe, première de notre classement, convient particulièrement à un investir à la recherche de rendement solide. La SCPI a affiché un taux de distribution de 6,26 %*** brut de fiscalité en 2023. Profitant d'un contexte de baisse des prix sur les marchés immobiliers européens, elle a pu acquérir des actifs en Espagne et aux Pays-Bas. Son ambition est de maintenir un taux de distribution brut de fiscalité supérieur à 6 %*** tout en consolidant sa marge de protection entre prix de part et valeur de reconstitution.

Au 31 décembre 2023, la valeur de reconstitution d’Epargne Pierre Europe était de 202,66 € pour un prix de part fixé à 200 €. La SCPI était alors en situation de légère décote (prix de part inférieur à la valeur de reconstitution) ce qui est un avantage pour les épargnants.

Outre la diversification géographique, la fiscalité des SCPI européennes présente un avantage. En investissant dans des SCPI européennes, les épargnants perçoivent des revenus locatifs provenant de l'étranger. Ces revenus sont soumis à un régime fiscal spécifique, nettement plus avantageux que s'ils provenaient de biens immobiliers en France. En effet, les revenus locatifs issus de SCPI investissant à l'étranger sont soumis à une imposition déterminée par les conventions fiscales entre les États membres de l'Union européenne, permettant d'éviter une double imposition. Et surtout, les investisseurs échappent aux prélèvements sociaux de 17,2 % sur les revenus de source étrangère. Cette fiscalité attrayante explique l'attrait croissant des épargnants pour les SCPI européennes.

La stratégie d’acquisition de la SCPI Epargne Pierre Europe se concentre uniquement sur le marché européen hors marché français, offrant ainsi aux investisseurs des rendements plus attractifs grâce à une fiscalité favorable, permettant aux porteurs de parts de viser un rendement net proche de 5%, alors qu’il serait difficilement au-dessus des 3% pour une SCPI française.

>> Je reçois une documentation sur la SCPI Epargne Pierre Europe


Communication non contractuelle à caractère publicitaire.

* Le boost de 1,80 % concerne les souscriptions ou les versements libres supérieurs à 200 000 € en gestion libre. En cas de rachat partiel réalisé, la bonification de 1,80 % s'applique au prorata temporis.

Hypothèse de rendement de 4,93 % net de frais de gestion : scénario non garanti valable en cas de maintien du taux du fonds en euros pour 2024 et 2025 + une bonification de 1,80%.

Les rendements passés ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

** Ce boost de 1,50 % concerne les souscriptions ou les versements libres effectués entre le 1er mars et le 30 avril 2024 (hors versements libres programmés). Les contrats ayant fait l’objet d’un rachat partiel sur cette période ne pourront pas bénéficier de ce dispositif.

Ce boost se cumule au taux servi sur le contrat, dans une limite de rémunération globale du fonds euros de 5,00% nette de frais de gestion.

Tout mouvement de désinvestissement sur le fonds en euros Netissima entraînera en priorité le désinvestissement de la poche bénéficiant du boost de 1,50 %. Toutefois, cette bonification sera attribuée au prorata temporis sur la durée d’éligibilité.

Hypothèse de rendement de 4,60 % net de frais de gestion est présentée à titre indicatif : scénario non garanti valable en cas de maintien du taux du fonds en euros pour 2024 et 2025 + une bonification de 1,50%. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

L'investissement sur les supports en unités de compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l'évolution des marchés financiers. L'assureur s'engage sur le nombre d'unités de compte et non sur leur valeur qu'il ne garantit pas.

*** Le Taux de Distribution est égal au rapport entre le dividende brut versé au titre de l’année écoulée et la valeur des parts au 1er janvier de cette même année de référence. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Comme tout investissement, l'immobilier présente des risques :

- La baisse de la valeur du placement. Le capital investi n’est pas garanti. Sa valeur évolue dans le temps, en relation étroite avec l’état de la conjoncture de l’immobilier. Cette conjoncture suit des cycles successifs, avec des phases à la hausse et à la baisse.

- La diminution des revenus locatifs. Dans un contexte économique moins favorable, la baisse des revenus locatifs versés aux associés est due à la diminution du taux d’occupation financier et/ou à la baisse du montant global des loyers versés par les locataires. Cette baisse peut être toutefois atténuée par l’effet de la mutualisation des risques grâce à la diversification immobilière et locative du portefeuille.

- La liquidité. L'immobilier n’étant pas un produit coté, il présente une liquidité moindre comparée aux actifs financiers. Les conditions de cession (délais, prix) peuvent ainsi varier en fonction de l’évolution du marché de l’immobilier.

**** Le terme « capital » désigne la valeur nominale du produit (soit 1 000 €). Les montants de remboursement présentés sont exprimés en proportion de cette valeur nominale (et pas nécessairement des sommes versées par l'investisseur) hors frais, commissions et/ou prélèvements sociaux et fiscaux applicables au cadre d'investissement. Les objectifs présentés s'entendent hors prélèvements fiscaux et sociaux et hors frais de gestion applicables aux contrats concernés, sous réserve de conservation du support jusqu'à la date de remboursement et en l'absence de faillite ou défaut de paiement de l'Emetteur et / ou faillite ou défaut de paiement ou mise en résolution du Garant. Une sortie anticipée du support (par suite de rachat, d'arbitrage ou de décès prématuré de l'assuré) se fera à un cours dépendant de l'évolution des paramètres de marché au moment de la sortie (niveau du taux d’intérêt 10 ans, des taux d’intérêt, de la volatilité, des primes de risque de crédit) et pourra donc entrainer un risque de perte en capital, non mesurable a priori).

Avertissements

Vous êtes sur le point d'acheter un produit qui n'est pas simple et qui peut être difficile à comprendre.

M Équilibre s’inscrit dans le cadre d'une diversification d'un portefeuille financier et n’est pas destiné à en constituer la totalité. Le support M Équilibre présente un risque de perte en capital partielle ou totale en cours de vie et une garantie du capital à l’échéance. Il est émis par BNP Paribas Issuance B.V, véhicule d'émission dédié de droit néerlandais. L’investisseur est soumis au risque de faillite ou de défaut de paiement de l'émetteur ainsi qu’au risque de défaut, de faillite ou de mise en résolution du garant de la formule. L’investisseur prend un risque de perte en capital non mesurable a priori si les titres de créance sont revendus avant la date d’échéance ou de remboursement automatique anticipé.

Les rendements présentés ne tiennent pas compte de l'inflation. Une hausse de l'inflation entraîne une perte de rendement réel pour l'investisseur. Son impact sur le rendement est donc plus important lorsque celle-ci est élevée. Le rendement réel du produit corrigé de l'inflation peut par conséquent être négatif. Meilleurtaux Placement recommande à tout souscripteur intéressé par un investissement dans un produit structuré de contacter son conseiller afin d'être accompagné dans l'appréciation de son caractère approprié, et ce notamment au regard des risques inhérents au support encourus, détaillés dans sa documentation juridique et commerciale disponible sur notre site internet ou auprès de nos conseillers.

Facteurs de risque :

Avant tout investissement dans ce produit, les investisseurs sont invités à se rapprocher de leurs conseils financiers, fiscaux, comptables et juridiques. Les investisseurs sont invités à lire attentivement la documentation juridique du produit telle que renseignée dans la section « Facteurs de Risques » de la Brochure commerciale avant tout investissement dans ce produit. Les risques présentés ci-dessous ne sont pas exhaustifs.

Risque lié au sous jacent : le mécanisme de remboursement est lié à l’évolution du « Taux d’intérêt 10 ans ».

Risque découlant de la nature du produit : en cas de revente du produit avant l’échéance ou, selon le cas, à la Date de Remboursement Anticipé Automatique, alors que les conditions de remboursement anticipé automatique ne sont pas remplies, il est impossible de mesurer a priori le gain ou la perte possibles, le prix pratiqué dépendant alors des conditions de marché en vigueur. Si le cadre d’investissement du produit est un contrat d’assurance vie ou de capitalisation, le dénouement (notamment par rachat ou décès de l’assuré), l’arbitrage ou le rachat partiel de celui ci peuvent entraîner le désinvestissement des unités de compte adossées aux titres avant leur Date d’Échéance. Ainsi, le montant remboursé pourra être très différent (inférieur ou supérieur) du montant résultant de l’application de la formule annoncée. Il existe donc un risque de perte en capital partielle ou totale. Il est précisé que l’entreprise d’assurance, d’une part, l’Émetteur et le Garant de la formule, d’autre part, sont des entités juridiques indépendantes.

Risque de marché : le prix du produit en cours de vie évolue non seulement en fonction du « Taux d’intérêt 10 ans », mais aussi en fonction d’autres paramètres, notamment de sa volatilité, des taux d’intérêt et de la qualité de crédit de l’Émetteur et du Garant de la formule.

Risque de liquidité : certaines conditions exceptionnelles de marché peuvent rendre difficile, voire impossible, la revente du produit encours de vie.

Risque de crédit : l'investisseur est exposé à une dégradation de la qualité de crédit de l'Émetteur et du Garant de la formule et supporte le risque de défaut de paiement et de faillite de l'Émetteur ainsi que le risque de défaut de paiement, de faillite et de mise en résolution du Garant de la formule. Conformément à la règlementation relative au mécanisme de renflouement interne des institutions financières (bail in), en cas de défaillance probable ou certaine du Garant de la formule, l'investisseur est susceptible de ne pas recouvrer, le cas échéant, la totalité ou partie du montant qui est dû par le Garant de la formule au titre de sa garantie ou l'investisseur peut être susceptible de recevoir, le cas échéant, tout autre instrument financier émis par le Garant de la formule (ou toute autre entité) en remplacement du montant qui est dû au titre des titres de créance émis par l'Émetteur.

Ce document à caractère promotionnel a été communiqué à l’AMF conformément à l’article 212-28 de son Règlement général.

La documentation juridique des titres de créance est composée : du Prospectus de base de l’Émetteur, dénommé « Base Prospectus for the Issue of Unsubordinated Notes », daté du 31 mai 2023 et approuvé par l’Autorité des marchés financiers (AMF) sous le numéro 23-195 et de ses Suppléments, disponibles sur https://rates-globalmarkets.bnpparibas.com/documents/legaldocs/resourceindex.htm ainsi que des Conditions définitives de l’émission (« Final Terms »), datées du 9 avril 2024 et du Résumé spécifique lié à l’émission (« Issue Specific Summary »), disponibles sur https://eqdpo.bnpparibas.com/FR001400P983 . La documentation juridique est également disponible sur demande auprès du distributeur et sur le site de l’AMF www.amf-france.org. L’approbation du Prospectus de base par l’AMF ne doit pas être considérée comme un avis favorable de sa part quant à la qualité des titres de créance Le Document d’informations clés est disponible sur https://kid.bnpparibas.com/FR001400P983-FR.pdf.

Les produits structurés présentent un risque de perte en capital et doivent s'envisager sur une période d'investissement pouvant courir jusqu'à leur date d'échéance. Par conséquent, ils ne sont pas adaptés à des investisseurs âgés ou souhaitant sortir avant la date d'échéance du produit. Il convient de ne pas avoir besoin des capitaux investis puisque la durée de cet investissement n'est pas connue à l'avance.

Dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie ou de capitalisation, l’assureur s’engage exclusivement sur le nombre d’unités de compte mais non sur leur valeur, qu’il ne garantit pas. L'investissement portant sur des supports en unités de compte présente un risque de perte en capital. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et sont dépendantes notamment de l'évolution des marchés financiers. Il est précisé que l'entreprise d'assurance, d'une part, l'Emetteur et le Garant de la formule, d'autre part, sont des entités juridiques indépendantes.

A découvrir également

  • visuel-morning
    Baisse des taux : faut-il sortir des fonds monétaires ?
    07/06/2024
  • visuel-morning
    Le Top / Flop des valeurs de la semaine par Euroland Corporate
    06/06/2024
  • visuel-morning
    Quel produit choisir pour réduire vos impôts ?
    07/05/2024
  • visuel-morning
    Corum Origin intègre notre palmarès SCPI !
    17/05/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt