Mercredi 27 septembre

OpenAI, la start-up d'Intelligence Artificielle derrière ChatGPT, prépare une opération financière.
Une cession d'actions de la part de ses employés.
Avec une valorisation comprise entre 80 et 90 milliards de $.
Explications.

PETIT RAPPEL

OpenAI a été créé en décembre 2015.
Par Sam Altman.
Comme association à but non lucratif.
Avec pour objectif de développer l'intelligence artificielle et de la rendre accessible à tous.
Quelques milliardaires dont Elon Musk se sont engagés à garantir un budget de 1 milliard de $ pour les développements (Elon Musk s'est retiré en 2018).

LA SUITE VOUS LA CONNAISSEZ

En 2019, l'association devient une entreprise "à but lucratif plafonné".
Microsoft s'engage à investir 1 milliard de $.
Une partie des chercheurs inquiets de ce changement s'en vont pour monter un concurrent "Anthropic" dans lequel Amazon s'est engagé à investir 4 milliards de $ cette semaine.
Novembre 2022, c'est la sortie de ChatGPT.
Une traînée de poudre.

MICROSOFT S’EST ENGAGÉ…

…à investir près de 10 milliards de $.
Sur une valorisation de 30 milliards de $.
Il y a quelques mois.
Et aujourd'hui OpenAI vise donc une valorisation 3 fois plus élevée.

COMME VOUS L'AVEZ CONSTATÉ

L'utilisation de ChatGPT est en partie gratuite, et pourtant OpenAI commence déjà à afficher des revenus grâce à ses versions payantes.
Un chiffre d'affaires de 1 milliard de $ est évoqué.
Quel parcours !

MAIS LA CONCURRENCE…

…va être rude.
Google, pour lequel l'intelligence artificielle est une question de survie pour son moteur de recherche, prépare le lancement de Gemini. En attendant, "Bard" est accessible et est "live" alors que les data de ChatGPT s'arrêtent à septembre 2021.
Open AI prépare ChatGPT version 5.
Meta travaille sur son propre moteur.
Et Amazon a investi chez Anthropic.

LA RÉVOLUTION EST EN MARCHE

Donc.
Ce n'est pas seulement une révolution technologique.
C'est une révolution économique.
Et une révolution sociétale.
Qu'une large partie de la population ne voit pas ou ne veut pas voir.

À PART ÇA ? QUOI DE NEUF ?

TOUJOURS L'IA

Cette fois c'est en France.
Et c'est Xavier Niel.
Son groupe, Iliad, va investir 200 millions d'€ dans différents projets d'intelligence artificielle.
Il veut favoriser l'émergence d'un écosystème IA français pour concurrencer les États-Unis et la Chine.
On lui souhaite bonne chance et bon courage.

UNE NOUVELLE IDÉE VERTE

Ce n'est pas une surprise.
Un rapport sur la fiscalité du patrimoine a été remis au gouvernement avant la présentation du projet de loi de finances de 2024.
Et devinez ce qu'il propose pour financer la transition écologique.
Mais si, réfléchissez...
Un "ISF vert" bien sûr.
À l'échelle européenne.
Un prélèvement de 5% étalé sur 30 ans sur l'actif financier des 10% les plus riches.
Avec en prime une hausse de la flat tax de 30% à 33%.
Tous les chemins en France mènent aux impôts.

FIN DE LA GRÈVE

Pour les scénaristes d'Hollywood.
Ouf.
Elle aura duré 5 mois et va retarder d'autant la sortie de nouvelles séries.
Les scénaristes obtiennent des hausses de revenus et plus de supervision et de contrôle sur la diffusion de leurs œuvres sur les plateformes.
Ils obtiennent également des garanties d'emplois et une supervision de l'utilisation de l'Intelligence Artificielle (encore elle).
Ils gagnent du temps mais la pression de l'IA va continuer à peser sur eux.

ET VOUS, VOUS EN PENSEZ QUOI ?

On vous a demandé la semaine dernière : "Pensez-vous que la hausse des salaires est justifiée ou pensez-vous qu'elle pose un danger pour l'inflation et pour l'économie ? ".
Le sujet vous a passionné, vous avez été des centaines à répondre.
Et la très large majorité pense que les hausses de salaires sont "justifiées", "qu'elles ne sont pas aussi importantes qu'on le dit", que "tant qu'elles restent en dessous de l'inflation, et c'est le cas, il n'y a pas de problème" et que c'est même un "rattrapage modeste" (Nicole).
Pour Pierre-Yves, c'est la hausse du prix de l'énergie et des matières premières qui a appauvri les Français.
Paul rappelle que les retraités sont les grands oubliés de ce rattrapage comme Gérard qui évoque le "laminage des pensions".
Pour Michel cependant, la hausse des salaires est la conséquence d'une "extraordinaire explosion de dépenses publiques et privées" et de la planche à billets de la BCE.
Le mot de la fin pour Guillaume "Quand je vous lis, je crains moins la hausse des salaires que la gauchisation de Marc!"
Ne manquez pas mardi prochain notre prochain débat…

REVOIR

Si vous l’avez manqué, vous devez absolument regarder le replay du webinaire dédié à l’investissement en obligations . En compagnie de Ronan Blanc, gérant analyste chez Financière Arbevel, nous avons fait le point sur la hausse des taux des derniers mois et l’opportunité d’investir aujourd’hui sur des obligations. Ensemble, nous avons défini ce qu’est une obligation, combien ça rapporte et quels sont les risques.
Et nous avons vu comment investir, en direct ou via des fonds, et notamment via le fonds obligataire daté que nous avons conçu spécialement pour vous

DU CÔTÉ DE VOTRE ARGENT

Par MoneyVox, le spécialiste de l'information sur l'argent (banque, crédit, impôt, etc.).
"Ces 82 villes et villages où la taxe foncière baisse vraiment en 2023.
La taxe foncière augmente partout, dans toute la France. Toute, vraiment ? Non, 82 villes et villages, sur les près de 35 000 communes que compte la France, résistent à la tendance nationale. Lesquelles ? Comment ces villes parviennent-elles à ce tour de force ? Est-ce volontaire ?"
>> Lire cet article sur Moneyvox.fr

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Dorian Abadie, Analyste Bourse Meilleurtaux Placement
Après quatre séances consécutives de baisse, les marchés européens devraient jouer la prudence ce mercredi. Peu de nouvelles actualités sont attendues et la trajectoire des taux sera à nouveau déterminante. Leur niveau élevé a continué de peser sur les marchés actions hier, avec une baisse de 0,7% pour le CAC 40, à 7 074 points. Un niveau inédit depuis début juillet et fin mars pour l’indice français. Ce matin, il évolue à l’équilibre dans les premiers échanges (-0,1%).
En dehors des taux, les investisseurs surveilleront à 14h30 les commandes américaines de biens durables, réalisées en août.
En Asie, la Bourse de Tokyo gagne 0,18% ce matin, à 32 372 points.
Le Brent s'échange à 94,6 $ (+2,38% sur 24h).
L'once d'or se négocie à 1 898,4 $ (-0,92%).
L'euro/dollar évolue à 1,057 $ (-0,05%).

ON S'EN FOUT ?

On en sait un peu plus sur le ministre chinois des Affaires étrangères qui a "disparu", il avait une relation avec une journaliste de la télévision chinoise (qui a aussi disparu), avec qui il a eu recours à la GPA aux États-Unis ; Meta a accepté de payer 149 millions de livres sterling pour abandonner un bail sur 18 ans qu'elle avait pris pour des nouveaux locaux : le télétravail a encore frappé ; Je suis d'accord avec Jean-Marc Daniel qui écrit dans les Echos que "la réponse apportée par les pouvoirs publics à la crise de 2009 (et je rajouterais à la crise du Covid), à savoir la relance budgétaire massive et le maintien de taux d'intérêt bas, a été la cause des maux de ces 15 dernières années" ; L'essence est à prix coûtant chez Leclerc et Carrefour ; ChatGPT va pouvoir parler et entendre dans les jours qui viennent ; La phrase du jour, Bruno Le Maire: "L'inflation c'est mon premier combat!", on est rassuré ; Agnès Buzyn balance dans son "journal" de la pandémie ; L’autre titre, effrayant, du jour dans le Parisien : "À Marseille, bientôt des fenêtres pare-balles à l'école" ; Je ne savais pas que Usher était encore à la mode, il a été choisi pour performer au Super Bowl ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

A découvrir également

  • visuel-morning
    Découvrez le rapport mensuel des gestions pilotées de Meilleurtaux Placement
    05/04/2024
  • visuel-morning
    Le Top / Flop des valeurs de la semaine par Euroland Corporate
    28/03/2024
  • visuel-morning
    Mauvaise nouvelle : la réduction d’impôt de 25 % pour les FIP et FCPI, c’est fini !
    01/03/2024
  • visuel-morning
    Sofidynamic, l’immobilier à haut rendement et 0 % de frais de souscription
    16/02/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt