Jeudi 22 février

Mauvaise nouvelle pour les détenteurs, très nombreux, d’un livret A.
Une mauvaise nouvelle certes attendue, mais une mauvaise nouvelle quand même.
Le Conseil d’État a rejeté le recours visant à annuler le gel du taux du livret A à 3%.
Il évoque des circonstances exceptionnelles.
Il y en a…et elles affectent le pouvoir d’achat des Français…

Par Gauthier MAES
Directeur de la communication
Meilleurtaux Placement

FORMULE DE CALCUL

L’inflation en France est à 4,3% sur les 6 derniers mois.
L’€ster, le taux interbancaire, est à 3,9%.
Selon la formule de calcul prévue, le taux du livret A devrait donc ressortir à 4,10%.
Cette formule de calcul est censée permettre aux épargnants de maintenir leur pouvoir d’achat face à l’inflation.
Sauf que ce taux est bloqué par le gouvernement, à 3% depuis juillet 2023 et jusqu’en janvier 2025.

RECOURS

Face à cette décision défavorable aux épargnants, Paul Cassia, professeur en droit à l’université Panthéon-Sorbonne, avait déposé en juillet 2023 un recours au Conseil d’État.
Cela a pris du temps, vraiment beaucoup de temps (fallait-il 7 mois pour étudier la question ??? ), mais la décision est donc tombée il y a deux jours : le recours est rejeté et le taux toujours gelé.
Le Conseil d’État a confirmé la compétence du ministre à prendre une telle décision, et validé l’argument des « circonstances exceptionnelles », avancé par la Banque de France.

LES CIRCONSTANCES EXCEPTIONNELLES

On les connait.
Une forte hausse des taux et de l’inflation. Qui affecte donc le pouvoir d’achat des Français…
Une hausse due à la politique ultra-accommodante de la BCE et au quoi qu’il en coûte du gouvernement.
Et le Conseil d’État veut protéger les finances des acteurs du logement social, qui empruntent auprès de la Caisse des dépôts au taux du livret A.
Et ce sont donc les consommateurs et les épargnants qui payent l’addition.

LE COMBLE

Les grands gagnants de ce gel, ce sont les banques.
Elles peuvent placer aujourd’hui les fonds reçus par les particuliers à des taux supérieurs à 3%.
Et les Bancassureurs souffrent moins de la concurrence du livret A pour le rendement de leurs assurances-vie.

LA BONNE NOUVELLE

C’est donc que pendant que le taux du livret A est gelé, les rendements des autres placements sans risque, comme les fonds euros de l’assurance-vie, augmentent.
Un rendement moyen de 2,5% en 2023 après 1,9% en 2022, plusieurs fonds euros qui dépassent même les 3% et probablement encore plus qui seront au-dessus du livret A en 2024.
Ce sera le cas de notre offre du moment : un rendement cible de 4,60%* en 2024 et 2025.
Sur un contrat sans frais d’entrée qui a versé 3,10% en 2023, et qui offre un rendement additionnel de 1,5% pour 2024 et 2025 pour les nouveaux versements.
Un placement garanti, avec on le rappelle, une épargne disponible À TOUT MOMENT, une fiscalité qui peut être avantageuse, et un rendement qui permet, lui, de préserver votre pouvoir d’achat…
>> Recevez une information détaillée sur le fonds euros Netissima à 4,6%* en 2024 et 2025.

À PART ÇA ?

QUOI DE NEUF ?

100 MILLIARDS

Tout va bien pour les banques européennes, qui ne souffrent aucunement du contexte inflationniste et profitent même de la hausse des taux (surtout quand on gèle les rendements des épargnants...).
Selon Les Échos, les profits des 20 plus gros établissements bancaires ont dépassé pour la première fois le cap des 100 milliards d'euros en 2023.
Les cinq principales banques françaises ont gagné à elles seules près de 27 milliards d'euros.

FONDAMENTALE

Gabriel Attal veut apaiser la colère des agriculteurs avant le Salon de l’Agriculture.
Pour le Premier ministre, l’Agriculture fait partie « des intérêts fondamentaux de la nation, au même titre que sa sécurité ou sa défense».
Des mots, mais aussi des actions : il a promis un projet de loi d'orientation agricole, avec plusieurs mesures de simplification, une revendication forte des manifestants, pour « faciliter » l'attribution de visas, le versement des aides de la PAC « avant le 15 mars », l’abandon de l'indicateur Nodu actuellement utilisé pour mesurer la réduction de l'usage de pesticides et un nouveau projet pour renforcer la loi Egalim qui vise à garantir un revenu minimum aux agriculteurs.

NVIDEMMENT

On en parlait hier, les résultats de Nvidia, le géant des puces graphiques, étaient très attendus, en particulier par les particuliers américains dont c'est devenu la valeur préférée.
Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils n'ont pas déçu, ils ont même dépassé les anticipations des analystes.
Nvidia a réalisé au 4ème trimestre un chiffre d'affaires de 22,10 milliards $, contre 20,62 milliards attendus, et un bénéfice par action de 5,16 dollars contre 4,64 dollars attendus par les analystes. Le bénéfice net a quant à lui bondi de 769 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 12,285 milliards $.
Le titre est en hausse de 9% après la clôture.

CINGLÉS

Joe Biden a promis d'annoncer vendredi des sanctions « majeures » contre la Russie en réponse à la mort en prison de l'opposant Alexeï Navalny.
Le président américain a qualifié son homologue russe Vladimir Poutine de « salopard cinglé ».
En fait il n'a pas dit salopard mais « SOB ». On vous laisse chercher la traduction...
De son côté, Donald Trump a lui comparé son traitement par la justice américaine à celui de Navalny.
On rappelle que l'opposant russe a été empoisonné en 2020, puis enfermé par Poutine dans un ancien goulag de l’extrême nord russe surnommé « Loup polaire » , régulièrement placé à l'isolement, avec un droit de sortie d'une demi-heure par jour... à 6h du mat alors qu'il peut y faire -40°C.
Si vous vous demandez lequel est le plus cinglé, c'est normal...

DU CÔTÉ DE TTSO

Par Time To Sign Off, l’excellente newsletter du soir qui résume le must de l’actu du jour
" Compliqué
… le timing du Réseau Action Climat qui annonce ce matin -- en pleine crise agricole (notamment chez les éleveurs) -- qu’il va falloir passer de 7 repas carnés par semaine à 4 pour tenir nos objectifs climatiques. Pas plus simple : l’annonce gouvernementale de la fin du chèque carburant pour les ménages les plus modestes (600M€) le jour même où un sondage Ifop nous apprend que les Français se disent "dépendants" de leur voiture pour aller au travail à 75% et 87% dans les zones rurales
Certes, comme le dit JM Jancovici, "le changement sans changement, ça va être compliqué", mais, pas sûr que le changement sans équité soit préférable".
N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Dorian Abadie, Analyste Bourse Meilleurtaux Placement.
"Les marchés européens ouvrent en hausse ce matin. Le CAC s’installe au-dessus des 7 800 points et bat de nouveaux records (+1% à 7 890). Direction les 8 000 ? Hier soir, le compte rendu de la Fed a confirmé que ses responsables attendraient encore quelques mois avant de baisser les taux. En parallèle, les résultats trimestriels de Nvidia, supérieurs aux attentes, devraient relancer les vagues d’achat en Bourse.
En zone euro, les investisseurs surveilleront ce jeudi les derniers chiffres de l’inflation, à 11h, et une nouvelle batterie d’indicateurs PMI. Les thermomètres de l’activité économique dresseront le dernier bilan de santé des industries et des services du Vieux Continent. Comme ces derniers mois, les résultats ne devraient pas être brillants… Surtout pour les industries française et allemande, au tapis depuis la guerre en Ukraine.
En Asie, la Bourse de Tokyo gagne 2,19%, à 39 099 points.
Le Brent s'échange à 83,4$ (+0,99% vs hier matin).
L'once d'or se négocie à 2 031,7$ (+0,14%).
L'euro/dollar évolue à 1,085$ (+0,37%)."

ON S'EN FOUT ?

Edenred est visé par une enquête pour escroquerie en Italie, le titre a perdu 11% en Bourse ; Donald Trump veut limiter le droit d'avorter après 16 semaines ; Attal veut un débat sur l’agriculture avec Marine Le Pen, qui lui rappelle le débat que lui a proposé Jordan Bardella ; Guerre Israël-Hamas : une attaque terroriste en Cisjordanie fait au moins un mort et 8 blessés ; Dans un entretien au Parisien, l'adjoint au tourisme à la mairie de Paris a estimé que les vendeurs à la sauvette autour de la tour Eiffel faisaient «quasiment partie du paysage » parisien, même quand ils t’arnaquent, trafiquent ou piquent ton portefeuille ? ; À Armentières (Nord), un lycéen de 16 ans a été interpellé pour avoir menacé d'égorger son professeur de philosophie ; Un avion de la compagnie American Airlines à destination de Chicago a dû retourner à son aéroport de départ, après que l'un de ses passagers a tenté d'ouvrir la porte en plein vol (on ne connaît pas les raisons du bonhomme) ; Ça sent mauvais pour les moules (…) : un cancer contagieux les affectant se répand dans le monde entier via le transport maritime ; Le pied de cochon : dans le Finistère, une buraliste vend son bar et devient pédicure de cochons domestiques...

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

*HORS FISCALITÉ. HYPOTHÈSE DE RENDEMENT NET DE FRAIS DE GESTION PRÉSENTÉE À TITRE INDICATIF : SCÉNARIO NON GARANTI VALABLE EN CAS DE MAINTIEN DU TAUX DU FONDS EN EUROS POUR 2024 ET 2025 + UNE BONIFICATION DE 1,50%. POUR TOUS VERSEMENTS (HORS PROGRAMMÉS) EFFECTUÉS EN FÉVRIER 2024 SUR LE FONDS EN EUROS. LES PERFORMANCES PASSÉES NE PRÉJUGENT PAS DES PERFORMANCES FUTURES ET NE SONT PAS CONSTANTES DANS LE TEMPS.

A découvrir également

  • visuel-morning
    Placement : Tout le monde peut investir dans le luxe !
    29/03/2024
  • visuel-morning
    La valeur à la traîne : Crossject
    05/04/2024
  • visuel-morning
    Dates, barème, réduction… ce qui change pour la déclaration de revenus 2024
    22/03/2024
  • visuel-morning
    SCPI : les meilleurs rendements de 2023… et pour 2024
    20/03/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt