Argent : les Français sont pessimistes quant à leur avenir financier

mercredi 13 novembre
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 6 ans - Le 13/11/2013 à 15h11

« La crise économique mondiale a constitué un choc financier et psychologique pour les particuliers, tout particulièrement en Europe. Les Français sont inquiets et réalistes » tels sont, en résumé, les enseignements tirés d’une étude publiée mercredi par la société d'investissement BlackRock.

Le sondage révèle que 84% des personnes sont pessimistes sur les perspectives économiques pour les six prochains mois. La majorité des personnes interrogées ne font pas confiance « au gouvernement et à l’industrie financière pour les aider à atteindre leurs objectifs financiers. » Seuls 9% des personnes ont répondu avoir une grande ou une totale confiance dans les pouvoirs publics/le gouvernement, et 12% seulement font confiance à l’industrie de la finance.

Ainsi, les épargnants privilégient l’épargne disponible- 79 % des personnes interrogées conservent leur argent sous forme de liquidités et 26 % ont leur épargne disponible au cours des douze derniers mois. « Le cash représente un filet de sécurité tangible dans un monde incertain où les Français se fixent des horizons d’investissement plus courts » explique l’étude. Un comportement qui confirme « que les sondés sont plus préoccupés par leurs difficultés actuelles que par celles qu'ils pourraient rencontrer à l'avenir. » L'épargne considérée comme une cagnotte pour faire face aux coups durs (42%). Leur principale préoccupation est à cet égard les hausses d'impôts et la fiscalité (49%) devant l'état de l'économie française (41%), la sécurité de l'emploi (27%) et les coûts des soins de santé (22%). « Les Français ont bien compris que la retraite de l’Etat ne peut être la seule source de financement. Ils sont 26% à opter pour l’assurance-vie pour financer leur retraite. » signale BlackRock.

Le manque de confiance et une forte aversion au risque ont un impact sur le comportement des épargnants et des investisseurs est l’autre enseignement de ce sondage. Ils sont en majorité inquiets, ce qui les conduit à prendre très peu de risque au moment de placer leur épargne. 65% des Français refusent toute prise de risque. Seuls 12% se considèrent au contraire comme des « investisseurs actifs ».

Ce qui pourrait pousser les Français à prendre plus de risques dans leurs placements est l’assurance d’un rendement garanti (35%) et la certitude de ne pas perdre leur capital de départ (35%), devant un allègement d'impôt (26%) ou une baisse des coûts d'investissement (20%).

Pour BlackRock, l’éducation financière contribue de manière déterminante à redonner confiance aux investisseurs et à les encourager à faire leur retour sur les marchés. 67 % des Français estiment posséder des connaissances en finance relativement limitées et 68 % d’entre eux souhaitent être mieux informés en matière d’épargne et de placements.
A lire également
Idée reçue numéro 4 : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme

On complète notre série sur les idées reçues sur l'assurance-vie, sur un nouveau préjugé quasi-incontournable sur le produit d'épargne préféré des Français : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme. Ce qui est (une nouvelle fois) faux ! Elle peut être utilisée comme un produit d’épargne extrêmement souple, mais aussi comme un outil de gestion et de transmission du patrimoine dans des conditions particulièrement clémentes.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com