mardi 27 janvier

Fondée en 2006, Bone Therapeutics est une société de biotechnologie spécialisée dans le développement de produits de thérapie cellulaire destinés à la réparation et à la prévention des fractures

Et de deux !

Après Oceasoft dont l’offre a été couronnée de succès, c’est au tour de Bone Therapeutics de se confronter aux investisseurs français et belges, la société ayant choisi une double cotation à Paris et Bruxelles. La biotech, (hé oui on revient à ce secteur phare de l’année 2014), est spécialisée dans le développement de produits de thérapie cellulaire destinés à la réparation et à la prévention des fractures. La société propose un traitement de rupture, administrable sans chirurgie ouverte par voie percutanée contrairement aux techniques actuelles qui nécessitent une chirurgie lourde et d’une longue période de rééducation.

Preob et Allob

Quel est donc ce produit ? Il s’agit de Preob, un produit cellulaire autologue [la greffe autologue consiste à prélever des cellules souches chez un patient et à les lui réinjecter, NDLR] qui est actuellement en programme clinique à un stade avancé (Phase IIb/III). Il a vocation à être utilisé pour deux types d’indications : la réparation des fractures sévères non consolidées ou dont le processus de guérison est interrompu et la prévention des fractures liées à des pathologies dégénératives osseuses telles que l’ostéonécrose [décomposition et la mort des tissus osseux, NDLR] et ostéoporose. Bone Therapeutics développe également Allob, un produit cellulaire osseux allogénique « prêt à l’emploi » est en Phase II pour le traitement des fractures avec retard de consolidation et la fusion lombaire dans les cas de maladie dégénérative de la colonne vertébrale.

2019 ou 2020 ?

Les dirigeants visent un marché qui représente, selon eux, 34 milliards d'euros et 12 millions de patients. L’introduction aura pour but de poursuivre ses deux études pivot de Phase III (dont l'accélération du nombre de patients enrôlés) et ses trois études cliniques de Phase I/II en cours en Europe, d'optimiser sa production avec pour objectif de réduire le coût de production et d'accroître les capacités ; et de financer les besoins généraux de l'entreprise et de lancer des études cliniques aux Etats-Unis. La société, qui propose des produits de thérapie cellulaire destinés à la réparation et à la prévention des fractures, n’a toujours pas enregistré de chiffre d’affaires. La société espère débloquer le compteur de ventes dès 2019 ou 2020 avec les développements attendus sur les prochaines années. L’investisseur devra donc s’armer de patience. Sue le front de la valorisation, il y a un petit os. Comme toutes les sociétés des sciences de la vie, et on commence à être bien habitués, le dossier se paie copieusement. En milieu de fourchette, la société est valorisée pour près de 100 millions d’euros. Les dirigeants ont toutefois annoncé que 40% des fonds sont sécurisés, la société ayant déjà enregistré un engagement ferme d'investisseurs pour 10,3 millions d'euros. Comme pour toutes les introductions en Bourse de sociétés de biotechs, celle de Bone Therapeutics sera réservée aux investisseurs les plus audacieux qui prennent le pari d’une réussite du projet de la société postulante ou aux sportifs qui connaissent certaines mésaventures. Sinon les autres passeront leur chemin…

Souscrire à titre spéculatif…

A découvrir également

  • visuel-morning
    Placement : Quels fonds mondiaux ont le mieux résisté en 2022 ?
    13/01/2023
  • visuel-morning
    Le point sectoriel par Euroland Corporate
    18/01/2023
  • visuel-morning
    FIP ou FIP Corse : dans quel fonds d’investissement placer son argent ?
    18/11/2022
  • visuel-morning
    Crédit immobilier : les taux vont-ils continuer à flamber en 2023 ?
    06/01/2023
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt