C'est promis

jeudi 05 décembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 mois - Le 05/12/2019 à 07h12

On n'en parlera pas. On ne dira pas un mot aujourd'hui des grèves. Ni de la réforme des retraites.

DÉSORGANISATION DU TRAITÉ DE L'ATLANTIQUE NORD

Sale temps au sommet de l'OTAN.
Même s'ils ont fini par accepter de poser sur la même photo, les 29 chefs d'état n'étaient d'accord sur rien.
Rajoutez à cela Trudeau qui s'est moqué de Trump avec d'autres dirigeants, Trump qui l'a traité de "two-faced" (hypocrite) et qui est parti plus tôt que prévu.
Trump s'en est également pris à Macron qui avait déclaré que l'OTAN était en état de mort cérébrale.
Ils ont quand même déclaré que le terrorisme était leur principal ennemi.
On est rassuré.

AMBIANCE TOUJOURS

Après avoir adopté un texte pour défendre la démocratie à Hong Kong, la Chambre des représentants américaine a abordé un autre sujet qui fâche la Chine.
Les Ouïgours.
Les députés ont adopté à une écrasante majorité un texte qui vise à imposer des sanctions à la Chine face au non-respect des droits de l'homme et à la répression qui frappe les Ouïgours.
La Chine va encore se coucher car elle a vraiment besoin de son accord commercial mais le temps de la revanche est un temps long pour la Chine.

ON SE SENT MOINS SEULS

Les États-Unis veulent nous taxer.
Ils attaquent nos vins et nos fromages !!!
Mais cela n'empêche pas d'autres pays d'envisager de mettre en place la taxe GAFA.
Nous ne sommes plus seuls.
Le Canada, l'Autriche et l'Indonésie pourraient nous suivre.
Pour l'instant ni l'Union Européenne, ni l'OCDE n'ont décidé de suivre.
Courage, fuyons.

INCERTITUDE

Les instituts de sondage britanniques sont perdus.
Il faut dire qu'ils avaient déjà fait très fort pour le referendum pour le Brexit.
Mais cette fois-ci, ils ont trouvé une excuse pour leurs prochaines erreurs : l'électorat n'aurait jamais été aussi volatil à quelques jours des élections.
Et la loyauté aux partis traditionnels explose en vol.

LE VOTE TACTIQUE

Et ils mettent en lumière le problème du vote "tactique".
Les électeurs ne vont pas voter pour un parti ni un leader.
Ils vont voter pour ou contre le Brexit.
Les partisans du Brexit vont voter pour les Conservateurs.
Mais les opposants au Brexit vont hésiter entre le Labour qui n'est pas très clair et les Libdem (Libéraux-démocrates) résolument anti-Brexit mais trop libéraux pour des électeurs de gauche...
Derniers sondages : Conservateurs 43%, Labour 33%, Libdem 13%, parti du Brexit 3% et Verts 3%.
Mais, normalement, les résultats définitifs de jeudi prochain n'auront rien à voir avec les sondages.
Of course.

LA SIDÉRURGIE

d'aujourd'hui c'est l'automobile.
Celle de demain c'est la banque.
L'Association of the Automotive Industry a annoncé que 2019 a été pour les ventes automobiles une année pire que lors de la crise financière.
Une baisse de 4 millions de véhicules par rapport à l'année précédente.
En cause la Chine.
Et, un peu, la guerre commerciale.
Mais aussi les changements d'habitude et de comportement.

C'EST LA MÊME CHANSON

L'Arabie Saoudite.
Avant le sommet de l'OPEP de deux jours qui commence aujourd'hui à Vienne.
Elle lance un appel pour réduire encore les quotas de production pour éviter une baisse des cours liée au ralentissement économique mondial.
Les quotas actuels qui impliquent une réduction de 1.2 million de barils par jour tombent fin mars.
L'Arabie Saoudite souhaiterait une réduction supplémentaire de 400 000 barils par jour.
Le but est de maintenir le cours du brut au-dessus de 60$ et, surtout, de l'empêcher de passer en dessous des 50$.

LA RETRAITE DU JOUR

Les fondateurs de Google prennent leur retraite.
Larry Page était DG d'Alphabet.
Et Sergey Brin Président.
Ils sont remplacés par Sundar Pichaï qui était déjà PDG de Google.
Nice job.
Les deux fondateurs restent administrateurs et...actionnaires avec plus de la moitié des droits de vote.

LE TTSO DE LA SEMAINE

"C'est quand même dingue !
Le pays qui a donné naissance aux deux plus grands théoriciens du rapport entre inégalités sociales et école (Pierre Bourdieu / Raymond Boudon,) est quasi champion des inégalités scolaires !
Face au même défi, nos voisins ont réagi. L'Allemagne, confrontée à ce qu'elle a appelé le "choc PISA" (classée 21e sur 32 dans le rapport de 2001), a réformé son système éducatif, améliorant fortement ses performances jusque dans les années 2010. Le UK, quant à lui, a bénéficié du volontarisme Blair sur les questions d'éducation (imposant, en particulier, une heure de lecture quotidienne) et se situe à présent 9 rangs devant nous en compréhension écrite...
En France, le dédoublement des classes de CP et CE1 dans les zones défavorisées qui concerne à présent 300 000 élèves a permis en 1 an de baisser de 3 points le nombre d'enfants ayant une maitrise insuffisante de la lecture. Ce taux reste néanmoins à 39%. On est assez loin de la tête de classe.
Rappel : en France il faut 6 générations pour que les descendants d’une famille parmi les plus pauvres accèdent au revenu moyen de la société vs 4,5 générations en moyenne dans l’OCDE."
N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé la séance d'hier en hausse de 1.44 % à 5 809 points, malgré une contraction du secteur privé en France. Effectivement, l'indice composite de l'activité globale s'est replié de 52,6 en octobre à 52,1 en novembre, alors que le consensus tablait sur une progression à 52,7.
Le Dow Jones et le Nasdaq ont clôturé, eux aussi, en hausse de respectivement 0.53 % et 0.54 %. Là aussi, les chiffres de l'emploi privé aux États-Unis sont ressortis nettement inférieurs aux attentes. Selon ADP, le secteur privé américain n'a généré que 67 000 emplois le mois dernier, un nombre bien inférieur à la prévision moyenne des analystes, qui s'établissait à 140 000.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en hausse de 0.71 %, porté par les dernières déclarations en date du Président Trump sur le commerce avec la Chine ayant rassuré les investisseurs sur la possibilité d'un compromis entre les deux pays.
Le CAC 40 est attendu en léger recul cette matinée. Les investisseurs agiront avec prudence. La séance sera animée par la révision de la croissance de la zone euro au troisième trimestre. Le Brent se négocie à 62.94 $ contre 61.19 $ le baril hier à la même heure. L'once d'Or est à 1 474.90 $ contre 1 482.00 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.1086 contre 1.1074 hier dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

Le Qatar...et le Rwanda : le PSG a signé un accord de 3 ans avec le Rwanda, partenaire premium, pour promouvoir l'image du pays; Orange a présenté son nouveau plan stratégique, pas assez ambitieux pour le marché qui l'a sanctionné avec une baisse de près de 5%; La start-up Lolo veut lancer le soutien-gorge sur mesure grâce au digital; La Manufacture Charentaise va être mise en liquidation, en mai 2018 Édouard Philippe s'était déplacé pour féliciter le "leader mondial de la charentaise"; Selon Météo France, l'hiver sera doux et pluvieux; Lotus lance un papier toilette plus écolo en supprimant le tube central; Expedia a viré son PDG et son directeur financier; Les baby-boomers américains vont mettre en vente 25% des logements du pays dans les 20 prochaines années (Challenges).

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com