Comment jouer la rechute de l'indice brésilien?

lundi 18 mai
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 10 ans - Le 18/05/2009 à 00h05

Avec plus de 70% de hausse depuis l’automne, la bourse brésilienne est en pleine euphorie. La situation reste pourtant difficile mais la spéculation continue sur l’ibovespa et sur le réal brésilien. Le marché est entré dans une bulle spéculative et pourrait fortement rechuter. 

 Après l'explosion de la théorie du découplage avec les pays développés notamment les États-Unis, les pays émergents se sont littéralement effondrés. Mais plus spectaculaire encore a été le rebond, avec des indices en hausse de plus de 50% depuis leur plus bas, et des indices largement positif depuis le 1er Janvier alors que les indices des pays développés ne sont pas encore à l’équilibre. Parmi les plus fors rebond, l’ibovespa, l’indice brésilien, a rebondi de plus de 70% par rapport à ses plus bas de novembre 2008.

   Pour jouer la hausse de ce marché, il faut investir dans un tracker qui réplique les variations de l’indice brésilien. Le tracker Lyxor ETF Brazil (FR0010408799) remplit bien cet objectif avec une hausse de 50% depuis le 1er Janvier et de 70% depuis son plus bas de Novembre.   Plusieurs explications sont avancées pour expliquer ce rebond que vivent les pays émergents depuis Novembre 2008. Ils s’expliquent notamment par un rattrapage par rapport aux premiers semestres 2008 qui avait été catastrophique pour les marchés émergents, mais aussi par la récente remontée des matières premières.Mais c’est surtout la spéculation et l’appétit pour le risque des investisseurs risquophiles qui expliquent ce rebond. Les marchés émergents sont à nouveau entrés dans une bulle spéculative qui pourrait éclater dans les semaines qui viennent.

    La situation économique des pays émergents est dépendante de deux facteurs: le cours des matières premières et les exportations mondiales. Dans les deux cas, la situation s'est légèrement améliorée mais elle dépend surtout de la consommation des pays développés, notamment de la consommation américaine. De ce côté, les perspectives restent sombres. Les autorités brésiliennes ont essayé de calmer les ardeurs des spéculateurs en expliquant que la situation n’était pas aussi bonne qu’on voulait le croire. Du coup l’ibovespa a perdu 5% en une semaine. Peut être le signe d’une baisse à venir.

     Mais pour jouer la baisse de cet indice, il n’existe pas de tracker bear qui répliquerait l’évolution inverse de l’indice ibovespa. Un produit permet toutefois de jouer cette stratégie. Le certificat 3258S a été mis en place pour répliquer les variations inverses du tracker Lyxor ETF Brazil. Comme ce tracker réplique les variations de l’indice ibovespa, le certificat de la Société Générale permet de répliquer les variations inverses de l’indice brésilien. Son code est le FR0010536805   Avant d’investir sur ce certificat, nous recommandons d’être prudent. Les marchés émergents sont plus spéculatifs que les marchés des économies développées et conviennent aux investisseurs avides de prendre des risques. Si la liquidité du certificat est assurée par le market maker, les volumes échangés sur ce produit peu connu sont pour l’instant très faibles. Ce produit est donc destiné aux investisseurs risquophiles et pour une faible partie de leur portefeuille.
A lire également
Assurance-vie : Comment récupérer une partie de vos fonds ?

L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe, elle souffre d’une idée reçue bien forte : les sommes placées sur un contrat d'assurance-vie sont bloquées. Ce qui est totalement faux. Si vous avez un besoin ponctuel d’argent pour financer un projet, vous pouvez à tout moment piocher dans votre assurance-vie sans attendre l'échéance fiscale de 8 ans. Il existe alors 2 possibilités pour récupérer des liquidités sur son contrat : le rachat partiel ou une solution plus simple, rapide et pourtant méconnue : l’avance.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com