DERAPAGE INCONTROLE

vendredi 05 août
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 05/08/2011 à 09h03

Avis de tempête boursière après 14% de baisse pour le CAC en deux semaines, avec 9 séances de baisse consécutive, une série inédite depuis Septembre 2002 et la fin de l’éclatement de la bulle internet.

La BCE sème le doute

Hier le CAC a plongé de près de 4%. Une fois n’est pas coutume, c’est la BCE qui a fait plongé les marchés avec l’annonce de deux mesures non conventionnelles, de rachats d’obligations souveraines et de facilité de refinancement pour les banques. Mais ces deux nouvelles ont bien plus inquiété que rassuré les marchés alors que les taux d’emprunt atteignent des sommets pour l’Espagne et l’Italie et que l’Espagne a annulé hier, une adjudication prévue le 18 août

Doute sur la croissance en France et dans la zone euro
Il n’y a pas que les dettes souveraines qui pèsent sur les marchés, un peu comme aux Etats-Unis, les chiffres sur la croissance dans la zone euro inquiètent. Hier, on apprenait que la croissance de l’activité du secteur privée estimée par Markit a ralenti en Juillet dans la zone euro tandis qu’en France, l’indicateur pour l’industrie toujours calculé par Markit s’est replié à 50.5 points.

Les craintes sur l’économie font chuter le pétrole

Conséquence de ce ralentissement, la chute du pétrole. Hier le baril de crude coté aux Etats-Unis a baisse de 7% et est tout proche des 85 dollars. A londrès, le brent est à son plus bas niveau depuis juin, pendant ce temps là, l’essence est au plus haut mais espérons que cette chute entraine une baisse des prix à la pompe

Les entreprises inquiètent malgré de bons résultats

Autre crainte pour les marchés, les résultats des entreprises. Pourtant, seulement 7 entreprises sur les 40 du CAC ont publié un bénéfice en recul par rapport à l’année dernière, et le taux de croissance moyen est de 9.8%. Mais les investisseurs s’inquiètent des perspectives des entreprises alors que les dirigeants n’ont pas réussi à rassurer le marché démoralisé par quelques mauvaises surprises et notamment Société Général et Veolia

General Motors peut remercier le contribuable

Sauvé de la faillite en 2009 par 52 milliards de dollars injecté par le gouvernement et donc le contribuable américain, le constructeur automobile General Motors affiche un bénéfice net de 2.5 milliards de dollars, contre 1.3 l’année dernière. Un résultat positif dans les 4 régions du monde.

Lagarde sous l’œil du cyclone

La cours de justice de la Republique a ouvert jeudi une enquête pour complicité de faux et complicité de détournement de biens publics visant l’ancienne ministre de l’économie, dans l’affaire Tapie-Addidas. La maldeiction continue à frapper les dirigeants du FMI

Riche puissant et patriotique

Michael Bloomberg le célèbre milliardaire et maire de New York a décidé de puiser 30 millions de dollars dans sa fortune personnelle pour la lute contre la délinquance des jeunes dans sa ville. Il pourrait quand même renflouer le déficit américain…

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com