Mardi 03 octobre

La hausse des taux d'intérêt affecte un à un des pans entiers de l'économie.
Pour certains secteurs, l'impact est aisément compréhensible : c'est le cas, par exemple, de l'immobilier.
Pour d'autres, la relation de cause à effet est moins évidente.
Explications.

ON NE PASSE PAS...

...d'un monde à taux négatifs à un monde à taux supérieur à 4% sans que cela ait des conséquences majeures sur l'économie et sur des secteurs d'activité.
C'est une évidence.
C'était d'ailleurs un des thèmes du C'est Votre Argent du week-end dernier.

Les économistes nous ont expliqué comment la hausse des taux se répercutait dans l'économie.

DIRECTE ET INDIRECTE

La hausse des taux se diffuse sur la consommation des ménages, sur le pouvoir d'achat, sur la capacité d'investissement des entreprises, sur le budget des États surendettés.
Elle atteint de façon directe et fulgurante des secteurs dépendant de l'emprunt comme l'immobilier.
Mais elle atteint également, de manière indirecte, des secteurs qu'on n'imaginait pas forcément sensibles.
C'est le cas du secteur de la transition écologique et en particulier des énergies renouvelables.

20,2% DE BAISSE EN 2 MOIS

C'est la performance de l'indice de référence du secteur des énergies renouvelables.
Le S&P Global Clean Energy Index.
Un indice, comme le rappelle le Financial Times, qui regroupe les 100 plus grosses sociétés du solaire, de l'éolien et des autres énergies renouvelables.
C'est la plus mauvaise performance depuis 2013.

ÉTONNANT CONTRASTE

L'indice S&P Energy qui est fortement pondéré en valeurs pétrole et gaz, et autres énergies fossiles tant décriées est lui en hausse de 6%.
La défense de l'avenir de la planète a coûté beaucoup d'argent aux investisseurs.
Et mieux vaut ne pas évoquer les fortunes gagnées par quelques fonds qui se sont émancipés totalement des contraintes ESG (Environnement Social Gouvernance) et ont investi massivement sur le charbon...

LA HAUSSE DES TAUX D’INTÉRÊT...

...explique en partie la désaffection pour le secteur.
Le secteur des énergies renouvelables est en effet un secteur d'investissement à (très) long terme.
Et les entreprises du secteur sont frappées à la fois par la hausse des coûts de développement de leurs projets.
Et à la fois par la hausse du coût de financement, massivement par emprunt, de leurs projets.
Certaines entreprises affichent donc des pertes qui effraient les investisseurs.

ET POURTANT

Le secteur est, qui peut le contester encore, un secteur d'avenir.
Il faudra donc être patient et faire le dos rond pendant les tempêtes de vents boursiers et les épisodes de canicules sur les valeurs.

À PART ÇA ? QUOI DE NEUF ?

L'IMAGE DU JOUR

Et ce ne sera pas la dernière fois.
Trump devant un tribunal.
A Manhattan.
Il est accusé d'avoir gonflé la valorisation de certains de ses biens, et donc de sa fortune, de plus de 2 milliards de $ pour obtenir des financements importants dans des conditions privilégiées.
Il a évidemment crié au scandale, à l'arnaque (pas la sienne) et expliqué que sa fortune était "phénoménale".

LE PRIX DES SANDALES

Vous connaissez les Birkenstock bien sûr mais vous ne connaissez pas leur dernier prix.
9 milliards de $, c'est la valeur du fabricant allemand pour son entrée en Bourse aux États-Unis.
Une bonne affaire pour son actionnaire principal qui n'est autre que le fonds L Catterton, un fonds de la galaxie LVMH.
Birkenstock a été créé en 1774.
Ce n'est donc pas une start-up.

C'EST PARTI

Ouverture aujourd'hui du procès de Sam Bankman-Fried.
Le patron de la plateforme cryptos FTX.
Devant le District Sud de la Cour de New York qui, comme le rappellent les Échos, avait condamné Madoff à 150 ans de prison.
L'histoire des excès d'une bulle phénoménale.
À ce sujet, 93% des NFT (non fungible tokens), ces "actifs virtuels" dont tout le monde parlait il y a encore quelques mois, ne valent plus rien.
Le retour à la normale.

ON SE VOIT LA SEMAINE PROCHAINE

J'animerai un webinaire sur le thème : quel scénario pour l’économie et quels placements privilégier ?
Le but : vous présenter l’allocation d’actifs que nous privilégions par rapport à nos anticipations de grand ralentissement.
Nous verrons ensemble l’impact des derniers événements macroéconomiques sur les marchés et quelles décisions récentes nous avons prises dans nos allocations d’actifs pour les adapter à l’environnement actuel.
Et nous verrons quels supports il faut privilégier pour les mois, et les années à venir, toujours selon nos anticipations.
>> Inscrivez-vous au webinaire sur l'allocation d'actifs du jeudi 12 octobrel

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Dorian Abadie, Analyste Bourse, Meilleurtaux Placement
Le quatrième trimestre commence dans le rouge pour les places européennes. Paris a cédé hier soir 0,94% et se rapproche du seuil symbolique des 7 000 points. La hausse des taux continue de plomber les marchés actions. Comme ces derniers jours, ils viennent de battre de nouveaux records pluriannuels. Le 10 ans américain frôle les 4,7%, contre 3,5% pour le 10 ans français. Aucune publication majeure n’est attendue aujourd’hui, autant dire que les investisseurs continueront de suivre de près l’évolution des rendements obligataires… Point d’orgue de la semaine : le rapport mensuel sur l’emploi américain, vendredi après-midi.
Ce matin, le CAC 40 perd 0,43% à l'ouverture, à 7 038 points.
En Asie, la Bourse de Tokyo cède 1,64%, à 31 238 points.
Le Brent s'échange à 90,3 $ (-2,59% sur 24h).
L'once d'or se négocie à 1 823,4 $ (-1,37%).
L'euro/dollar évolue à 1,047 $ (-0,07%).

ON S'EN FOUT ?

Une banque grecque entre en Bourse, une première depuis 2006 sur fond d'engouement pour la Bourse d'Athènes, qui aurait pu le prévoir ? (Pas moi en tout cas...) ; Les LFI veulent virer Roussel (PCF) de la Nupes et garder le nom ; Stéphane Plaza fait la une de tous les magazines people ; Un suspect a été inculpé 27 ans après la mort du rappeur Tupac Shakur, l'occasion de réécouter ses plus grands succès ; Insupportable : les agressions contre les chauffeurs de bus sont en forte progression selon la RATP ; Catherine Deneuve dans le rôle de Bernadette Chirac au cinéma demain ; Connaissez-vous le "micro cheating" ou la micro tromperie dans le couple définie comme "une série d'actions en apparence mineures qui indiquent qu'une personne se concentre sur quelqu'un en dehors de sa relation"; Booba a été mis en examen pour cyberharcèlement, quelle période ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

A découvrir également

  • visuel-morning
    Le compte à terme, toujours attractif en 2024 ?
    23/02/2024
  • visuel-morning
    L'édito de Marc
    23/02/2024
  • visuel-morning
    Calendrier défiscalisation : les dates et nos événements
    08/12/2023
  • visuel-morning
    Sofidynamic, l’immobilier à haut rendement et 0 % de frais de souscription
    16/02/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt