Epargne : octobre rouge vif pour le Livret A

vendredi 24 novembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 ans - Le 24/11/2017 à 16h11

La série noire continue sur le Livret A. Après un mois de septembre traditionnellement difficile pour ce placement, le mois d'octobre n'a pas été meilleur. Bien au contraire... Le mois dernier, les Français ont massivement pioché dans le Livret A a hauteur de 1,58 milliard d'euros après des retraits de 120 millions en septembre...

L'hémorragie continue

La deuxième partie d'année n'a jamais été en faveur du Livret A. On est débité pour le solde de ses dépenses de vacances, on doit débourser des petites fortunes pour la rentrée des enfants et en plus l’état nous massacre avec des impôts de plus en plus asphyxiants. Et c’est dans le Livret A que les Français vont chercher l’argent pour collecter les brèches. Ainsi, le Livret A a subi le mois dernier une décollecte de 1,58 milliard d'euros après 120 millions d'euros en septembre, un mois qui avait mis fin à une série de neuf mois de collecte ininterrompue. Outre les dépenses de rentrée, cette nette décollecte peut s'expliquer par les récentes annonces du gouvernement sur le Livret A. L'exécutif a en effet décidé de geler le taux du Livret A à 0,75% pendant deux ans. Ce mauvais signal a ainsi détourné les épargnants de ce placement...

Épargne de précaution

Les taux sans risque, sont bas et ne sont pas très motivants. Du coup, les Français préfèrent laisser dormir leur argent sur des dépôts à vue plutôt que de le placer. Plutôt paradoxal comme comportement au premier abord. Pourtant, c'est une vraie tendance de fond. Les épargnants français ont déposé 25 milliards d'euros sur leurs comptes-courants sur les six premiers mois de l'année 2017, selon les dernières statistiques de la Banque de France. C'est deux fois plus que les montants placés dans les produits d'épargne réglementé à l'image du Livret A et de son cousin le Livret de développement durable. A fin mars dernier, ce sont près de 500 milliards d'euros qui figurent dans les comptes courants. Un magot considérable rémunéré à 0%.

Sur le Livret A, on ne doit mettre en théorie que son épargne de précaution, c'est-à-dire, au doigt mouillé, au maximum 3 à 6 mois de dépenses. Sur les comptes courants, il faut avoir à peine un peu plus que le montant des dépenses mensuelles.

Le reste doit aller a minima sur l'assurance-vie, tout aussi liquide et plus rémunératrice. Il est possible à tout moment piocher dans votre assurance-vie sans attendre l'échéance fiscale de 8 ans. Il existe alors 2 possibilités pour récupérer des liquidités sur son contrat : le rachat partiel ou l'avance, qui ont chacun leurs avantages respectifs.

>> Recevez une documentation gratuite sur le contrat d'assurance-vie MonFinancier Retraite Vie
A lire également
Assurance vie : La fiscalité des successions plus douce?

Michel Sapin devrait abroger dans les prochains jours la réponse ministérielle Bacquet-Auriol. Depuis 2012, cette doctrine compliquait les successions lorsque chaque conjoint avait un contrat d'assurance vie alimenté par des fonds communs. Ce qui était le cas de la majorité des ménages français. Et en plus de compliquer la donne, elle pouvait augmenter les droits de succession à payer. Sa suppression est donc une bonne nouvelle pour l'assurance vie, plus simple et toujours diablement efficace !

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com