États-Unis 1 - Chine 0

vendredi 29 novembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 semaines - Le 29/11/2019 à 07h11

Le bras de fer entre les États-Unis et la Chine continue. Comme d'habitude on attend un accord commercial, une phase 1, qui ne vient pas mais qui doit venir car les deux parties ont intérêt à signer un cessez-le-feu. Mais, mais, on voit clairement, et c'est tout de même une surprise, que les États-Unis se sortent nettement mieux de cet affrontement que la Chine.

AMERICA FIRST

Quand Trump a déclenché cet affrontement avec la Chine, les prévisionnistes craignaient un impact majeur sur la croissance américaine. Rappelez-vous, on parlait même de récession.
Quelques mois plus tard, la donne a changé.
La croissance américaine reste forte.
Elle a même été révisée à la hausse à 2.1% au troisième trimestre.
Le chômage reste à un niveau record de baisse.
Les échanges internationaux sont évidemment touchés mais comme les États-Unis sont plutôt très mauvais sur les exportations, comme nous, ils souffrent peu, ou même pas du tout.

ALORS QUE LA CHINE SOUFFRE

Elle subit de plein fouet le ralentissement du commerce mondial dû en partie à la guerre commerciale.
Sa croissance ralentit.
Significativement.
Et elle est coincée.
Elle ne peut pas vraiment lancer de grand plan de relance.
Pour une raison simple.
Le surendettement.

LE RAPPORT DE LA BANQUE CENTRALE CHINOISE EST SANS APPEL

Dans son "Financial Stability Report" qui vient d'être publié, la Banque centrale chinoise considère que 586 des 4400 établissements de crédit du pays sont "high risk". Elle met aussi en lumière la hausse de l'endettement des particuliers de 93.4% du revenu disponible en 2017 à 99.9% en 2018.
L'État est endetté.
Les régions sont endettées.
Les entreprises sont endettées (niveau record, 165% du PIB).
Les banques sont endettées.
Et les ménages sont endettés.

C'EST DONC POUR L'INSTANT

les États-Unis qui gagnent le match aux points.
Ce n'est pas un KO.
Mais la Chine va devoir lutter pour sortir des cordes dans lesquelles les États-Unis l'ont acculée.
Qui l'eût cru ?

TEASING

On vous prépare une grande surprise la semaine prochaine.
Un grand changement.
Un changement pour notre communauté, pour vous.
Un changement pour faire encore plus, encore mieux.
Quel teasing incroyable, j'imagine dans quel état vous allez être dans les jours qui viennent, pendant cette attente...

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Le tourisme en France.
Et en particulier les hôtels, campings, résidences de tourisme.
Hausse de fréquentation de 2.2% selon l'INSEE pour l'été dernier, plus exactement la période avril-septembre.
Ce sont les touristes français qui ont été le moteur dans cette progression.

UN VRAI SUJET

La une des Échos.
"Le scénario qui inquiète l'industrie automobile"
Avec une question, un maxi-business case : comment gérer la mutation inéluctable de ce secteur ? Comment assumer les investissements massifs nécessaires à la transition technologique et écologique dans un environnement économique de croissance ralentie ?
Un vrai sujet car il ne s'applique pas seulement à l'industrie automobile.
Il s'applique à tous les secteurs de l'économie.
Et il s'applique au capitalisme (je m'envole un peu là mais ça fait du bien...)
Je vous laisse y réfléchir ce week-end, on en parle lundi.

À NE PAS MANQUER

Le numéro spécial Placements de Challenges.
Avec les 10 conseils pour sauver votre épargne.
(Je ne dis pas ça parce que je suis en couverture... avec une photo vieille de 10 ans pour laquelle je me suis fait charrier toute la journée hier).
(En plus, je dois partager la couv' avec un jeune gars de 42 ans peu connu mais à l'avenir prometteur).

NOTRE OFFRE BLACK FRIDAY

C’est « Black Friday » aujourd’hui et vous allez voir défiler des centaines et des centaines de promotions.
Mais il y en a une qui va vraiment vous faire gagner de l’argent.
Notre offre exceptionnelle sur l’abonnement au conseil boursier et patrimonial de MonFinancier.
100 euros pour un an au lieu de 159 euros, pour tous ceux qui s’abonnent, et ceux qui prolongent leur abonnement aujourd’hui.
40% de réduction. Une économie immédiate : vous gagnez 59 € en vous abonnant aujourd’hui.
Et vous allez gagner encore plus pendant un an grâce à tous nos conseils : Conseil PEA, conseil de trading, analyse de portefeuille, conseil en allocation d'actifs, réponses aux questions d'argent en 24h, etc...
Une offre exceptionnelle : vous ne verrez plus jamais une baisse de prix aussi forte (sauf peut-être au prochain Black Friday l'année prochaine...)
À saisir sans attendre.
Abonnez vous/prolongez votre abonnement pour 100 euros pour 1 an

C'EST VOTRE ARGENT EXCEPTIONNEL

Pourquoi le commerce international ralentit ? Michaël Bloomberg va-t-il changer la face des élections américaines ? La retraite par répartition a-t-elle encore de l'avenir ? Les entreprises du luxe sont-ils nos GAFA ? La hausse des marchés va-t-elle continuer ? Quelles valeurs acheter ?
Vous le saurez en écoutant nos Jedi de l'économie et de la finance : Pascale Seivy, responsable d’équipe chez Oddo BHF, Valérie Plagnol, présidente du Cercle des Épargnants, Christophe Barraud, chef économiste et stratégiste chez Market Securities, Marc Riez, directeur général de Vega IM et notre grand Benaouda Abdeddaim.
Ce soir à 20h sur BFM Business et demain à 11h, dimanche à 19h.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Hier, le CAC 40 a perdu 0.24 % à 5912 points, après s’être figé autour de 5910 points toute la séance. Du fait de l’absence d’investisseurs américains, les échanges ont été réalisés dans des volumes quasi-inexistants.
Outre-Atlantique, Wall Street était fermé hier en raison de la journée de Thanksgiving et aujourd’hui, ce sera une séance écourtée (seulement la matinée). Seuls les opérateurs les plus courageux devraient se déplacer pour cette demi-séance, sachant que la plupart des américains seront, eux, plongés dans les bonnes affaires du « Black Friday ».
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en baisse de 0.49 %. La production industrielle au Japon a chuté de 4,2% en octobre, sa plus forte baisse mensuelle depuis janvier 2018.
Le CAC 40 attendu cette matinée en baisse. L'avertissement lancé par Pékin sur la possibilité de "contre-mesures fermes" pourrait favoriser les prises de bénéfice après les plus hauts du début du semaine.
Le Brent se négocie à 63.80 $ le baril contre 63.82 $ hier à la même heure. L'once d'Or est à 1 457.10 $ contre 1 453.50 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.1012 contre 1.1010 hier dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

44% des salariés en France se sont vu prescrire un arrêt maladie (49% pour les 18-34 ans); Je suis perturbé, c'est Black Friday et je ne sais pas quoi acheter pour en profiter; En 30 ans le nombre de fautes d'orthographe a doublé chez les élèves de CM2 (mais pas seulement...); Les livres sur Chirac parus après sa disparition ont fait un bide; Cédric Villani a choisi ses "chefs de file" par arrondissement, c'est tout de même un garçon très étonnant...; Ce week-end, à la Cité des Sciences et de l'Industrie à Paris, c'est le salon des "Foirés", les grandes innovations ou produits qui ont fait un flop total; Renaud: "je me sens mieux", ouf, on est rassurés; J'ai commencé The Irishman de Scorsese sur Netflix, le process de rajeunissement des acteurs (une techno fournie par une société de George Lucas) et qui a couté une fortune, me gêne quand même un peu; Ce soir 22h45 sur Arte documentaire sur Stevie Wonder; Hier on a fait une super soirée "Pépites small caps" avec les patrons de Nextstage et Xilam Animation, bonne ambiance, échanges de qualité dans l'agence de Paris.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com