Évidemment

jeudi 21 novembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 semaines - Le 21/11/2019 à 06h11

Évidemment. Ils n'ont pas pu résister à l'appât du gain. L'introduction en Bourse de la FDJ aura lieu tout en haut de la fourchette. Quelle que soit l'évolution du cours dans les semaines qui viennent, et on peut imaginer que des investisseurs "institutionnels" seront appelés à la rescousse pour soutenir le cours, ce choix est une erreur.

LA FOURCHETTE

Le cours d'introduction de la FDJ devait se situer entre 16.50 € et 19.90€.
La demande des institutionnels et des particuliers, une demande alimentée par les "fuites" régulières de Bruno Le Maire, a été très forte.
Le gouvernement en a profité pour maximiser le produit de la cession avec un cours d'introduction à 19.90€, au plus haut, et 19.50€ pour les particuliers.
Aux dépens des 500 000 actionnaires qui ont participé.

DOMMAGE

C'est une occasion manquée.
Les Français n'aiment pas la Bourse.
L'introduction de la FDJ aurait été l'occasion, en leur permettant d'enregistrer une plus-value très significative, de les attirer vers les placements boursiers.
Espérons tout de même que le cours progressera dans les semaines qui viennent pour éviter une désillusion similaire à EDF.
Il ne reste plus qu'à acheter un ticket de loto pour tenter de gagner 19 millions d'euros au tirage de samedi prochain.

ON POURRAIT SE RÉJOUIR
en se disant que le manque à gagner des actionnaires est un bonus pour les contribuables.
On sait bien qu'il n'en est rien.
Ces deux milliards d'€, destinés en théorie au "fonds dédié au financement de l'innovation", seront en fait engloutis dans nos dépenses publiques qui ne cessent d'augmenter.

À CE SUJET

Bruxelles a quand même dû gueuler un peu.
Publication hier d'un rapport de la Commission Européenne.
Violent.
Pour dénoncer les pays qui ne jouent pas le jeu, qui augmentent leurs dépenses publiques, qui augmentent leurs déficits.
Devinez qui était en première ligne.
La France.
Et l'Italie.
Suivies de près par l'Espagne.

LA PRESSE AMÉRICAINE

est focalisée sur la procédure de destitution de Trump.
C'est la nouvelle série à succès.
Avec la succession des témoignages.
Hier c'était le tour de Gordon Sondland, l'ambassadeur des États-Unis auprès de l'Union Européenne.
Il a enfoncé Donald Trump.
ET confirmé que Trump avait proposé un échange au président ukrainien : aide contre enquête sur les Biden.

LE MOT DE LA SEMAINE

Quid pro quo.
Utilisé pour l'UkraineGate dans tous les articles.
Latin.
Signifie donnant-donnant.
À ne pas confondre avec le nom masculin dérivé, un quiproquo, signifiant "méprise par laquelle une personne, une chose est prise pour une autre" (Larousse).

POUR UNE FOIS

Le cadeau sera utile.
Mais jugé insuffisant par les personnes concernées.
En cette période de Noël préélectorale (oui, on vise déjà 2022) et de craintes d'un "soulèvement" populaire, le gouvernement distribue les cadeaux.
Hier c'était le plan d'urgence pour les hôpitaux.
1.5 milliard d'€ pour des primes au personnel.
Reprise d'un tiers de la dette des hôpitaux, soit 10 milliards d'€.
L'appel à la grève du personnel hospitalier est maintenu pour le 30 novembre.

THE BIG SHORT

Les fonds spéculatifs américains parient massivement sur la rechute des cours des grands distributeurs américains avant la saison de fin d'année.
Et ils ont commencé à gagner de l'argent hier avec la chute des cours de Macy's et Kohl.
Malgré la puissance de la consommation américaine, ils parient sur l'affaiblissement des groupes qui ne s'adaptent pas suffisamment à e-commerce.

L'APPLI DU JOUR

MonCompteFormation.
Pour tous les salariés du privé.
Et les demandeurs d'emploi.
Vous connaîtrez votre crédit formation en €.
Et vous pourrez choisir votre formation.
Sounds good.

LE TTSO DE LA SEMAINE

"Portrait social"
"C'est sous ce titre que l'INSEE publie son tableau des inégalités en France. Qu'y lit-on ? Que si la France reste un des pays les plus égalitaires au monde (de 1975 à 2016 le revenu des 10% les plus riches croît de 47% et celui des 10% les moins riches de 64%), les inégalités sont reparties à la hausse depuis la crise de 2008 et sont revenues en 2016 à leur niveau de 1990. Si les mesures Macron I (fin de l'ISF, flat tax) ont poursuivi cette tendance -- sans toutefois faire exploser les inégalités -- il est trop tôt... pour savoir si les décisions Macron II (les 17Mds de pouvoir d'achat redistribués post Gilets Jaunes) suffiront à inverser ce creusement. On ne le parierait pas."
N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé la séance d’hier en recul de 0.25 % à 5 895 points. Les investisseurs sont inquiets qu’une impasse dans les négociations commerciales sino-américaines soit en train de se former alors que les négociateurs ne sont qu’à la phase 1 des échanges.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont cédé respectivement 0.40 % et 0.51 %. En fin de journée, la Réserve fédérale américaine a publié le compte-rendu de ses débats lors de sa dernière réunion de politique monétaire, les 29 et 30 octobre, qui a abouti à une nouvelle baisse des taux. Ce compte-rendu a révélé que deux membres ont voté contre et que deux autres participants, pourtant favorables à la décision, ont trouvé que la nouvelle baisse était « une décision limite ».
À Tokyo, ce matin, le Nikkei a fini en baisse de 0.48 %, un plus bas en clôture depuis trois semaines.
Le CAC 40 est attendu cette matinée dans le rouge s'inquiétant des derniers signaux négatifs en matière de commerce sino-américain.
Le Brent se négocie à 62.29 $ le baril contre 60.69 $ hier à la même heure. L'once d'Or est à 1469.80 $ contre 1 474.40 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.1072 contre 1.1069 hier dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

Macron va limiter ses déplacements à l'étranger à partir du 5 décembre pour rester proche du "terrain"; C'est reparti pour un tour en Israël, l'opposant de Netanyahou n'est pas parvenu à former un gouvernement, troisième élection législative en perspective ; Qui va acheter le bouquin de Rachida Dati "La confiscation du pouvoir"?; 60% des Français admettent qu'il leur serait totalement impossible de se passer de leur téléphone plus d'une journée (enquête Elabe pour Axa Prévention sur l'hyper connexion), 61% des Français consultent leur mobile ou leur tablette au saut du lit; L’Écosse a décidé d'interdire le jeu de tête au football pour les moins de 11 ans du fait des risques de lésion cérébrale; 57% des Français sont prêts à donner leurs organes (Challenges), c'est la guerre entre Quotidien de Yann Barthès et Valeurs Actuelles.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com