IL FAUT ETUDIER L'EXEMPLE IRLANDAIS

mercredi 30 juin
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 30/06/2010 à 07h06

L'Irlande a connu la crise que nous connaissons aujourd'hui il y a deux ans. Elle a adopté un plan de rigueur à la grecque il y a deux ans pour faire plaisir aux investisseurs et aujourd'hui la situation est toujours aussi mauvaise

Aujourd'hui je voulais vous parler de l'Irlande qu'on a un peu oublié depuis la crise Grecque
Vous savez qu'en ce moment le débat fait rage entre les partisans de la rigueur extrême et ceux qui pronent de continuer la relance malgré le coût en termes de dettes et de déficit. Et nous avons la chance d'avoir l'exemple Irlandais qui peut apporter un éclairage intéresser et départager les deux camps. Car on l'oublie mais l'Irlande a connu une situation à la Grecque il y a environ deux ans. ce pays dont on louait le miracle économique et qu'on appelait le Tigre Celtique a du recourir face à un déficit abyssal et une dette colossale à une cure d'austérité sans précédent avec baisses brutales des dépenses publiques et hausse des impots. Un programme auquel tout le pays s'est soumis avec difficulté mais avec la volonté de souffrir une bonne pour toutes pour plaire aux investisseurs

Est ce que l'Irlande va mieux ?
Non. Et c'est là que le bât blesse. Le chomage est passé au dessus de 13% et l'économie est encore en récession. Et les investisseurs se méfient toujours autant de l'Irlande et refusent de lui prêter facilement en la laissant garder le I de PIGS, Portugal, Irlande, Gréce et Espagne. Et pourtant les Irlandais n'ont pas lésiné sur les efforts et notre plan de rigueur Français ressemble à un festival de réjouissance à côté de ce que les Irlandais ont appliqué. L'Irlande espère toujours atteindre un objectif de 3% du PIB en 2014 mais ce sera au sacrifice de sa croissance. L'exemple Irlandais illustre parfaitement la crainte des marchés.
La crainte que la rigueur ne brise la croissance
Plus que cela même. Car en fait, la rigueur n'est pas optionnelle, elle est nécessaire tant les dettes sont colossales. Elle est nécessaire mais pas suffisante. Même avec une rigueur obligatoire, il faut trois à quatre ans de purgatoire en termes de croissance et de confiance des investisseurs tant les niveaux de dettes sont aberrants. Si c'était à refaire, l'Irlande aurait certes adopté le même plan de rigueur mais elle aurait rééchelonné sa dette. Et c'est ce que devraient faire tous les pays surendettés de la Gréce aux Etats Unis en passant par la France. Si on ne le fait pas, ce sera la récession et la déflation.
A lire également
Fiscalité : comment déclarer mon ISF ?

Les contribuables dont le patrimoine net taxable est supérieur à 1,3 million d'euros au 1er janvier 2015, sont assujettis à l’Impôt sur le revenu (ISF). Vous allez bientôt recevoir votre avis et à ce titre, il opportun de vous en rappeler quelques points essentiels avant de faire sa déclaration. Qui est concerné par l'ISF? A quelle(s) date(s) le déclarer ? Quand doit-on l'acquitter ? On vous dit l’essentiel…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com