La baisse se prolonge

jeudi 18 juillet
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 6 mois - Le 18/07/2019 à 18h07

Le CAC 40 a enchainé une seconde séance de baisse (-0.38% à 5550.55 points), toujours affecté par les tensions commerciales, un pétrole en baisse et des résultats d'entreprises décevants. Cependant, la baisse a été limitée après des informations selon lesquelles la BCE pourrait revoir son objectif d'inflation.

STOCKS EN STOCK
Le pétrole poursuit sa baisse. Alors qu'hier, ce sont les signes de détente entre l'Iran et les États-Unis qui avaient provoqué la baisse, aujourd'hui les investisseurs s'inquiètent de l'impact des tensions commerciales sur la demande d'or noir.
Aussi les prix sont pénalisés par l'annonce d'une hausse surprise des réserves américaines d'essence. Selon un rapport de l'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA), les stocks ont augmenté de 3,6 millions de barils la semaine dernière, alors que les analystes anticipaient une baisse de 2,4 millions de barils. Cette hausse est surprenante alors que débute la saison des grands déplacements qui entraîne normalement une hausse de la consommation d'essence.
Le baril de Brent perd 2.67% sous les 62 dollars.
A la Bourse de Paris, Total et Technip perdent 1%.



PLUS AUCUNE LIMITE?
Selon Bloomberg, la BCE envisagerait de modifier son objectif d'inflation.
L'institution pourrait tolérer que le taux d'inflation dépasse les 2 % temporairement.
Mario Draghi, futur ex-président de la BCE, serait favorable à une approche « symétrique », qui donnerait plus de flexibilité par rapport à l’objectif de 2% en se situant soit au-dessus, soit en dessous de cette cible. Une telle approche permettrait par exemple à la BCE de tolérer une inflation élevée après une période de faiblesse afin de s’assurer que la hausse des prix est bien ancrée.
C'est donc un nouveau signal accommodant. Les marchés ont monté sur cette information mais pas suffisamment pour compenser les craintes sur les tensions commerciales et les résultats d'entreprises décevants.



LES PRÉVISIONS DE SAP AFFECTENT DASSAULT
Le spécialiste des logiciels professionnels SAP a averti ne pas tabler sur une nette amélioration de ses marges avant l'année prochaine, après avoir fait état d'une baisse de 21% de son bénéfice d'exploitation au deuxième trimestre, grevé par des frais exceptionnels.
Le titre SAP perd 5% et signe la plus forte baisse du DAX.
A Paris, l'éditeur de logiciels Dassault Systems signe la plus forte baisse du CAC et perd 1.96%.



NETFLIX
Outre-Atlantique, La contre-performance inattendue de Netflix a relégué au second plan les résultats globalement solides de géants tels qu'eBay, IBM, Morgan Stanley ou Honeywell.
Netflix a perdu 130 000 abonnés aux États-Unis et n'a gagné "que" 2.8 millions d'abonnés en plus à l'international, la moitié de ce qui était prévu.
Pour Netflix, c'est un accident purement conjoncturel: ils prévoient un fort rebond pour le deuxième semestre avec des sorties majeures, les nouvelles saisons de Stranger Things, The Crown ou Orange is the new black.
Les investisseurs ont des doutes car la concurrence, notamment Disney, arrive.
Le titre perd 11%.



STATS US
Toujours aux États-Unis, les inscriptions au chômage ont reculé de 8 000 à 216 000 lors de la semaine du 13 juillet contre 208 000 la semaine précédente. Une baisse attendue par le consensus.
Seconde enquête régionale manufacturière de la semaine, l'indice de la Fed de Philadelphie a fortement rebondi en juillet comme celui de la Fed de New-York. Il a progressé à 21,8 contre 0,3 en juin et un consensus de 5.

A lire également
L’IMPORTANCE DES STATS

Poursuivant sur sa tendance de la veille, le CAC 40 a terminé la séance du jour en hausse de 0.19 % à 6 042 points, porté par l'accalmie sur le dossier irano-américain. Le DAX, quant à lui, a gagné presque 1.50 % cette séance. Pourquoi ? Selon Destatis, l'Allemagne a généré un excédent commercial de 18,3 milliards d'euros en novembre 2019, à comparer à 20,4 milliards le mois précédent. Aussi, la production industrielle de l'Allemagne a augmenté de 1,1% en novembre.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com