LA FRANCE ARRIVE FORTE AU G20 MAIS...

vendredi 25 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 25/09/2009 à 07h09

...repart à poil ou presque. Les Américains, avec l'appui implicite des Chinois, en ont eu marre que la France se prenne pour le leader du monde et donne des leçons à tout le monde. Ils nous ont tendu un piège machiavélique.

L'initiative américaine sur la FMI séme la zizanie au G20
Finalement il se passera peut être quelquechose au G20 mais pas exactement ce qu'on nous annonçait. Pendant que la France prenait la tête d'un front antitrader, antifinancier et anticapitaliste, un front visiblement peu soutenu, et mettait toutes ses forces dans la bataille, les Etats Unis ont ouvert un autre front en faisant preuve d'une habileté cynique sans précédent. Puisque la France insiste tant pour que les pays émergents soient mieux représentés dans les instances internationales, les Américains ont tout simplement proposé que la France et l'Angleterre cède leur siège au conseil d'administration du FMI.

Au profit de la Chine et de l'Inde..
Les Etats Unis reprennent donc l'argument Français, font bonne figure vis à vis de la Chine, de l'Inde et des autres pays émergents et mettent la France dans un piège diabolique. La France dont on nous disait qu'elle arrivait forte au G20 se retrouve tout d'un coup en position de rélégable. A force de se focaliser sur le bonus des traders, la France a perdu de vue les vrais enjeux. La Chine et les Etats Unis non.

Est ce que cette proposition peut aboutir?
Non. Mais stratégiquement les Etats Unis ont repris la main et ont remis la France à sa place. Du coup les tensions entre les délégations européennes et la délégation Américaine sont à leur comble sous les yeux des délégations de pays émergents qui suivent cela avec un certain détachement ironique. L'objectif du G20 n'est plus d'annoncer un nouveau monde et un nouveau capitalisme mais seulement de sauver les meubles et les apparences. La France a oublié la morale de la fable: la grenouille et le boeuf
A lire également
Immobilier : et si le meilleur placement c’était le crédit ?

Avec la faiblesse actuelle des taux d’intérêt, c'est le moment idéal pour financer ses placements à crédit ! Tous les courtiers sont unanimes, après un coup de chaud cet été, les banques ont abaissé leurs taux depuis cet automne et ce quelle que soit la région. Une situation favorable pour un particulier qui souhaite se construire un patrimoine immobilier à moindre coût grâce à l'effet de levier du crédit. C'est ainsi qu'en réalisant des versements mensuels relativement modestes, on peut se construire un patrimoine immobilier significatif, en limitant la facture fiscale.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com