Mardi 20 février

Comment choyer ses actionnaires individuels ? Par Nisa Benaddi, associée chez EuroLand Corporate

L’attention portée aux actionnaires individuels n’est pas une démarche réservée aux grandes entreprises. Et le contexte récent sur la classe d’actifs des small&mid caps incite davantage à accorder une plus grande attention à cette typologie d’investisseurs, qui souvent assure un relais substantiel en termes de transactions.

Si les ressources d’une PME ou ETI cotée ne sont pas celles des entreprises du CAC, qui vont jusque disposer d’équipes conséquentes dédiées aux relations avec leurs actionnaires individuels, des actions sont toutefois accessibles et simples en termes de mise en œuvre, pour toute taille d’entreprises, souhaitant privilégier les échanges avec les investisseurs particuliers voire créer de l’attractivité.


Quelles actions ?

1/ La lettre aux actionnaires

Une à deux fois par an, la société peut s’adresser à ses actionnaires individuels par le biais d’une lettre aux actionnaires. Ainsi, une lettre intégrant un mot du président, un résumé des évènements de la période mais également un focus sur un thème particulier (le déploiement d’un nouveau contrat, un partenariat signé…), avec un calendrier des prochains rdv, peut être envoyée à ses actionnaires. La lettre aux actionnaires permet de créer un premier lien et de rappeler le projet d’entreprise auquel se sont associés les actionnaires.


2/ La réunion d’actionnaires individuels

Comme pour les investisseurs institutionnels, des réunions pour commenter des publications financières, des signatures de contrats ou simplement pour présenter la société peuvent s’organiser sur des plateformes digitales assez simplement avec des investisseurs particuliers, capables de se mobiliser, pour une présentation d’une heure leur permettant de mieux comprendre l’entreprise, sa proposition de valeur, son modèle économique et ses leviers de développement ou encore son marché. Les participants ont la faculté de poser leurs questions lors de cette réunion, qui doit être un échange après l’exercice de présentation.


3/ Le Club actionnaires

Là aussi, les club actionnaires ne sont pas uniquement réservés aux grands groupes. Les actionnaires d’une PME ou ETI cotée, apprécieront la création d’un club qui leur est réservés. Accessible dès la 1ère action détenue ou au-delà d’un seuil, le club permet d’organiser des réunions, des visites dans l’entreprise, mais aussi d’offrir des avantages à leurs actionnaires. Ainsi, on peut citer le club actionnaires de l’OL Group, qui permettait à ses actionnaires de bénéficier de billets pour des matchs au Groupama Stadium, mais également Reworld Media ou SRP Groupe. Le 1er offre régulièrement des abonnements à des magazines aux membres de son Club, et le 2nd des remises aux membres du Cercle qui commandent sur le site Showroomprivé.com


4/ Distribution d’actions gratuites

Si les dividendes sont, et à juste titre, très appréciés des actionnaires, une small&mid cap peut privilégier la préservation de sa trésorerie, et encore plus dans le contexte, tout en voulant procéder à une distribution pour ses actionnaires. Et là, une attribution gratuite en actions peut être envisagée. Techniquement, il s’agit de réaliser pour la société une augmentation de capital par incorporation de réserves. On peut citer l’exemple de Réalités, qui l’an dernier, à distribuer une action gratuite pour 10 actions détenues à tous ses actionnaires. Cela a permis de maintenir une politique de distribution aux actionnaires.


5/ Attribution gratuite de bons de souscription d’actions

Ce mécanisme est souvent mal interprété, alors même qu’il présente des avantages à la fois pour les sociétés mais également pour les actionnaires qui en bénéficient. Le bon de souscription (le BSA) est une option qui, exercée, permet d’acheter une action à un cours précis, dans un prorata prédéfini et à une échéance donnée. Ainsi, il est possible d’envisager que le BSA puisse, via son exercice, souscrire à des actions nouvelles à un prix bien supérieur au cours de bourse actuel, qu’il dispose d’une maturité longue (1, 2 voire 3 ans). Le BSA, coté en bourse, peut ainsi être négocié. Vendu, acheté ou exercé dans le cas où le prix d’exercice est au-dessus du cours de bourse.

Certes, il s’agirait d’une augmentation de capital potentielle et décalée dans le temps, mais à des conditions plus favorables pour la société. Quant à l’actionnaire, il dispose d’un droit avec une valeur d’échange.

La liste des actions n’est pas exhaustive... Notre conviction, au sein d’Euroland Corporate, est qu’il important de considérer les actionnaires individuels comme une classe d’investisseurs à part entière, et que l’accroissement de leur nombre et leur intérêt pour les small&mid caps cotés démontre la nécessité d’avoir une approche dédiée.


Euroland Corporate, 1er Listing Sponsor du marché Euronext Growth Paris, accompagne plus de 60 sociétés cotées sur les marchés d’Euronext dont 38 en qualité de listing sponsor.


Inscrivez-vous ou inscrivez un ami à la newsletter d'Euroland Corporate

A découvrir également

  • visuel-morning
    Découvrez le rapport mensuel des gestions pilotées de Meilleurtaux Placement
    05/04/2024
  • visuel-morning
    La valeur à la traîne : Crossject
    05/04/2024
  • visuel-morning
    Dates, barème, réduction… ce qui change pour la déclaration de revenus 2024
    22/03/2024
  • visuel-morning
    SCPI : après les baisses de 2023, qu’attendre de 2024 ?
    22/02/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt