Vendredi 05 avril

Cette semaine, la medtech pharmaceutique Crossject voit son titre chuter de -31%. La société pharmaceutique traverse une situation délicate après avoir communiqué sur ses perspectives dans le cadre de la publication de ses résultats annuels.

Crossject a notamment annoncé que l'accord de commercialisation aux États-Unis de son produit Zepizure serait reporté d'un an, au premier semestre 2025. Pour rappel, le Zepizure est un auto-injecteur d'urgence sans aiguille qui peut notamment être utilisé contre les crises d'épilepsie.


En 2022, Crossject avait remporté un contrat de 60 M€ avec la Barda (autorité américaine pour la R&D avancée dans le domaine biomédical) pour utiliser ce dispositif médical afin de lutter contre les conséquences d'une attaque chimique.

Le retard sur le calendrier initial est lié, selon Crossject, à un changement de sous-traitant avec l'arrivée d'Eurofins Scientific dans sa chaîne d'approvisionnement.

Malgré la déception liée au délai supplémentaire sur l’autorisation de commercialisation de Zepizure aux USA, la société a publié un chiffre d'affaires 2023 en hausse de +13,2 % à 12,9 M€ et a réduit sa perte opérationnelle de près d'un million d'euros à -12,3 M€.


Inscrivez-vous ou inscrivez un ami à la newsletter d'Euroland Corporate

A découvrir également

  • visuel-morning
    Découvrez le rapport mensuel des gestions pilotées de Meilleurtaux Placement
    09/05/2024
  • visuel-morning
    Le secteur à la traîne: les jeux vidéos
    17/05/2024
  • visuel-morning
    Comment déclarer vos investissements défiscalisants, et obtenir une réduction de 30% ?
    26/04/2024
  • visuel-morning
    Pourquoi la SCPI Epargne Pierre est épargnée par la crise ?
    29/03/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt