L'appât du gain

jeudi 06 mai
Auteur: Rédaction meilleurtaux Placement
Il y a 2 mois - Le 06/05/2021 à 07h13

L'histoire se répète.
Et on est toujours aussi surpris de voir qu'on n'apprend pas des erreurs passées.
Les banques.
Elles croulent sous les contrôles, les réglementations.
Pour transférer plus de 1 000 euros ou pour vous ouvrir un compte, elle demande 1 000 renseignements.
Mais pour prêter des dizaines de milliards de dollars, elles ne contrôlent rien.

6 BANQUES

Credit Suisse.
Nomura
Morgan Stanley
UBS
MUFG
Mizuho
6 banques prestigieuses.
6 banques avec des équipes de contrôle de risque pléthoriques.
Et des milliers de pages de procédures de contrôles.

ET POURTANT

Ces 6 banques ont perdu plus de 10 milliards de dollars en quelques jours.
Comment ?
Simple.
Elles ont toutes permis à un "family office", Archegos, le family office de Bill Hwang, d'acheter des actions avec un énorme effet de levier.
Des actions sur les marchés boursiers.

VOUS ALLEZ RIRE

Elles ont fixé une limite à l'effet de levier d'Archegos dans leur propre banque.
Elles ont donc fixé chacune un ratio d'endettement pour le family office...mais elles n'ont même pas vérifié ce qu'Archegos empruntait dans les autres banques.
Or, elles savaient qu'Archegos faisait le même montage dans d'autres banques...

POURQUOI ?

C'est simple.
Elles ont fermé les yeux parce qu'Archegos laissait sur la table d'énormes commissions.
Et que l'appât du gain était plus fort que la protection de la banque.

RÉSULTAT

Quand les valeurs achetées par Archegos ont chuté, le family office surendetté ne pouvait plus faire face.
Les banques ont donc dû liquider de force les portefeuilles d'actions d'Archegos.
Cerise sur le gâteau, elles ont fait cela chacune dans leur coin sans se concerter...
Résultat : plus de 10 milliards de pertes dont 8,3 pour les seuls Credit Suisse et Nomura qui ont liquidé les portefeuilles d'Archegos trop tard par rapport aux autres banques.
La haute finance...

À PART ÇA ?

QUOI DE NEUF ?

LA CONDAMNATION DU JOUR

La Cour Suprême de Facebook a tranché.
Trump restera interdit de séjour sur le réseau social.
Elle a décidé de se réunir à nouveau dans six mois pour statuer sur le caractère permanent de cet exil.
Quoi qu'on pense de Trump, ce processus de décision montre la puissance, non contrôlée, des réseaux sociaux.
Trump avait 35 millions de followers sur Facebook.

LE COMEBACK DU JOUR

Ex-PSA
Aujourd'hui Stellantis
Peugeot en grande difficulté il y a encore peu de temps.
Stellantis aujourd'hui qui brille de mille feux.
Hausse du chiffre d'affaires de 14% malgré la baisse de la production liée à la pénurie de semi-conducteurs.
Et Stellantis qui passe devant Volkswagen en Europe avec 23,6% de part de marché.
Les "stock pickers" ont raison de dire qu'il y a trois critères de sélection d'une bonne entreprise : management, management, management.

MONSIEUR PLUS

Le gouvernement réfléchit à un nouveau plan de relance.
En plus des 100 milliards du plan de relance actuel.
Et de notre part du plan de relance européen.
Encore 50 ou 100 milliards.
Pourquoi se priver ?
C'est gratuit, c'est l’État qui paie.

LE TTSO DE LA SEMAINE

"Le seul truc qu’on ait compris
Après avoir assisté aux réunions des dirigeants des Républicains, Muselier se fend d’un communiqué de presse pour "clarifier la situation" en PACA. Jugez plutôt : "Il n’y aura pas d’accord à quelque niveau que ce soit avec En Marche". Il rentre dans le rang ?... euh, plus loin : "(ma liste sera ouverte) à tous ceux qui voudront avec nous contribuer au succès de notre projet (…) Je dis : rassemblons-nous !"… ah donc il accueille des LREM ? Clair comme l’eau du port !
Le truc qu’on a compris : la magnifique trouvaille marketing du PCR : "j’étudierai chaque candidature sur la base du test PCR". PCR ? "Projet, Compétence, (valeurs) Républicaines". Trop fort !"
N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Dorian Abadie, Analyste Bourse MP
Ce jeudi, plusieurs grands groupes français publieront leurs résultats du premier trimestre : Société Générale, EssilorLuxottica, Legrand, Thales et Arkema.
À Wall Street, les investisseurs prendront connaissance cet après-midi des inscriptions hebdomadaires au chômage de la semaine passée, avant que ne soient diffusés les chiffres de l’emploi du mois d’avril, vendredi à 14h30, heure française. Ce sera le dernier temps fort de cette semaine.
Hier soir, Wall Street a clôturé en ordre dispersé : +0,29% pour le Dow Jones, -0,37% pour le Nasdaq. L’indice japonais Nikkei est en hausse de 1,80%, après plusieurs jours fériés. Le CAC40 est attendu en territoire positif ce matin.
Le Brent se négocie à 69,10 $.
L'once d'Or s'échange à 1 795 $.
L'euro/dollar est à 1,202 $.

ON S'EN FOUT ?

Le discours de Macron sur Napoléon, un modèle du genre "en même temps"; Dupont-Moretti se présente aux régionales dans les Hauts-de-France face à Xavier Bertrand; Christian Estrosi va quitter les LR; Leroy Merlin est la marque préférée des Français devant Décathlon et ...Amazon; Un policier tué à Avignon en tentant d'interpeller un dealer (on ne s'en fout pas évidemment...); Chelsea en finale de la Ligue des Champions avec Thomas Tuchel...l'entraîneur viré par le PSG, finale 100% British; Les États-Unis soutiennent la levée de protection des brevets pour les vaccins Covid; Air France perd 1,5 milliard d'euros au premier trimestre, pas grave c'est l’État qui paie; L'Inde, 4 000 morts (recensés, beaucoup plus probablement), 412 000 nouvelles contaminations (recensées) en 24 heures, quel drame.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur placement.meilleurtaux.com

visuel-morning
LE MORNING ZAPPING DE MARC FIORENTINO NO LIMIT