Le chômage

vendredi 15 mai
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 mois - Le 15/05/2020 à 08h14

Avant la coronacrise, la plupart des pays développés étaient en situation de plein-emploi. États-Unis en tête, avec un taux de chômage à son plus bas niveau depuis 50 ans. La France, elle, affichait un taux de chômage, certes en baisse, mais encore élevé. La crise a fait exploser le chômage dans le monde. La question aujourd'hui est de savoir à quel niveau va se situer le chômage après la reprise.

DES RECORDS

La machine économique a été arrêtée.
Volontairement.
On a tourné l'interrupteur pendant deux mois.
Et on redémarre progressivement, et très lentement.
Normal donc que le chômage explose.
Encore plus normal du fait que la plupart des pays développés ont mis en place un financement par l'État du chômage partiel.
La France a d'ailleurs le système le plus généreux de financement du chômage partiel.

LA CONSÉQUENCE...

...à court terme de ce financement plus ou moins généreux, c'est le fait que les entreprises n'ont pas encore réellement commencé à licencier puisqu'elles ne paient pas une partie des salaires.
Mais le filet du chômage partiel commence à disparaître dans de nombreux pays.
En France le gouvernement a peur de s'y attaquer.
Et les entreprises vont donc devoir supporter la charge des salaires de tous leurs employés.
Avec une activité qui ne retournera à la normale qu'en 2021, 2022 voire 2023 selon les secteurs.

ET NOUS ALLONS DONC...

...assister à une vague massive de licenciements dans tous les pays.
Les entreprises n'ont pas le choix.
Aux États-Unis le taux de chômage est passé de 3,5% à 14,7%.
Normal du fait de l'arrêt de l'activité.
Normal du fait du financement du chômage partiel.
Il va falloir attendre quelques mois, après le déconfinement, pour voir à quel niveau de chômage le pays va se stabiliser.
Mais il risque d'être plus élevé évidemment que les 3.5% de départ.

EN FRANCE

N'en parlons pas...
Nous avions déjà le taux de chômage le plus élevé des plus grands pays développés.
Nous voilà partis pour des taux de chômage à nouveau supérieurs à 10% et qui pourraient, malgré la reprise, se stabiliser à des niveaux élevés.
La rentrée sociale sera chaude, très chaude.

ET À PART ÇA ? QUOI DE NEUF ?

LA GRANDE NOUVELLE

C'est reparti!
C'est Votre Argent exceptionnel ce soir.
On va analyser cette crise et tenter de prévoir la suite des évènements.
Avec nos Jedi de l'économie et de la Finance, Denis Ferrand de Rexecode, Christian Bito de CBT Gestion, Louis de Montalembert de Pléiade AM et Emmanuel Lechypre.
Ce soir 20H sur BFM Business.

SANOFI...

...n'est même pas certain de trouver le vaccin, mais on se bat déjà pour savoir qui y aura droit.
Hurlements en France quand Sanofi a fait comprendre, très maladroitement, que la priorité sera donnée aux Américains puisqu'ils ont financé la recherche du vaccin...

IL Y AVAIT TROP DE PÉTROLE

Avec des cours qui étaient même devenus négatifs...
Et ces cours négatifs ont provoqué un électrochoc dans les pays producteurs qui ont freiné massivement leur production.
Résultat: la production de pétrole est tombée à son plus bas niveau depuis 9 ans.
Il faut encore écouler les stocks, mais la situation s'est assainie.
Pas mécontent de ne pas avoir cédé à la panique sur le pétrole quand il est passé négatif et d'avoir conseillé aux traders de notre communauté d'en racheter pour jouer le rebond.

C'EST LES VACANCES

L'infantilisation continue...
Nous avons eu hier l'autorisation de nos parents d'adoption, le gouvernement, de partir en vacances cet été.
Mais "attention les enfants, vous devrez rester en France !
- merci Papa, Maman ! On est trop contents ! Vous êtes trop gentils !"
On attend maintenant de savoir ce qu'on peut mettre dans notre valise, si on pourra se baigner pendant la digestion après les repas et si on aura le droit à une glace si on est sages.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Revirement de situation sur les marchés.
Après quelques séances difficiles, notamment en Europe, les principaux indices boursiers américains ont ouvert hier à l’équilibre, avec une nette accélération des gains à la mi-séance.
Optimisme, nouveau plan de soutien à l'économie, rebond technique ? In fine, le Dow Jones et le Nasdaq ont clôturé en hausse de plus de 1 %.
Une petite respiration.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en hausse de 0.62 %.
Une autre respiration.
Le CAC 40, lui aussi, est attendu dans le vert cette matinée. Cependant, les investisseurs suivront de près la deuxième estimation du PIB en zone euro pour le premier trimestre.
Le Brent se négocie en forte hausse à 32.19 $ le baril contre 29.4 $ hier à la même heure.
L'once d'Or est à 1 743.80 $ contre 1 724 $
L’euro/dollar est à 1.08.

ON S'EN FOUT ?

Altice sort de Libération, le journal qui perd 5 à 6 millions d'€ par an et a près de 50 millions d'€ de dettes va être transféré à un "fonds de dotation à but non lucratif", bigre; On ne sait toujours pas si le 2e tour des municipales aura lieu en juin ou en septembre; Il va faire beau ce week-end; On pourra marcher sur les plages cet été, mais pas s'installer pour bronzer ou pique-niquer; 103 morts "seulement" sur les routes en avril du fait du confinement; Trump passe son temps à twitter "OBAMAGATE!" sans aucun autre commentaire; En Europe les compagnies aériennes doivent rembourser 9.2 milliards d'€ de billets non utilisés ; "Get out": c'est le nouveau mot d'ordre aux États-Unis, il faut sortir, s'aérer, ne pas rester confiné car, apparemment, peu de personnes ont été infectées à l'extérieur, on n'y comprend plus rien...

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com