Le marché s'attend à un geste de la Banque Centrale d'Angleterre

lundi 11 juillet
Auteur: Rédaction MonFinancier
Il y a 3 ans - Le 11/07/2016 à 11h07

Après sept années de taux à zéro, la Banque d'Angleterre (BoE) pourrait abaisser son taux directeur dès sa prochaine réunion de politique monétaire qui aura lieu jeudi prochain. Tout dépend du diagnostic fait par la banque centrale sur les risques que fait courir le Brexit à l'économie britannique. Inflation, risque de récession, instabilité politique, les risquent ne manquent pas.

Le gouverneur de l'institution, Mark Carney, a déjà laissé la semaine dernière que le taux directeur, fixé à 0,5% depuis mars 2009, pourrait être ramené à un nouveau plus bas historique au cours de l'été, une mesure qui pourrait s’accompagner par des rachats d'obligations sur les marchés.

Si le consensus estime que la BoE devrait attendre d’avoir une vision plus nette de la situation économique, il est possible que la BoE agisse par précaution pour tenter de soutenir l’économie alors que s’ouvre une période d'incertitude institutionnelle, économique et financière susceptible de durer plusieurs années.

Mark Carney et les autres membres du Comité doivent en outre prendre en considération, au-delà du risque de récession, celui d'une hausse des prix liée à la forte dépréciation de la livre sterling depuis le référendum.

Certains économistes estiment en effet que l'inflation pourrait atteindre 5% au cours des deux prochaines années, soit plus du double de l'objectif de 2% que s'est fixé la BoE.

Le ministre des Finances, George Osborne, a par ailleurs déjà renoncé à l'objectif d'un excédent budgétaire d'ici 2020 et envisage d'abaisser le taux de l'impôt sur les sociétés à 15% afin de les convaincre de maintenir leur activité au Royaume-Uni.

Du côté de la réaction des marchés, le sterling évolue de manière contrastée.
La livre redonne du terrain face au billet vert et baisse de 0,53% pour revenir à 1,2882$. Elle recule aussi de 0,43% face à la monnaie unique pour s’échanger à 1,1680 euros. En revanche, elle rattrape son retard face au yen et bondit de de 1,11% à 131,65 yens. Signe que c’est l’optimisme qui domine la tendance en ce début de semaine, le yen étant une valeur refuge qui grimpe en période d’aversion au risque.
A lire également
Le point de la semaine

Le CAC 40 a terminé la séance du jour en baisse de 4.67 % à 4 331 points, ramenant la performance hebdomadaire aux alentours de 12 %. La séance du jour démontre que les investisseurs évoluent toujours dans un marché fragilisé par l’impact économique de la propagation du coronavirus notamment au US.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER Petit moment d'émotion
visuel-morning
GESTION ACTIVE La journée du recyclage
visuel-morning
GESTION ACTIVE La journée du coin