LE PRETEXTE GREC

mercredi 16 décembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 16/12/2009 à 07h12

Les marchés ont poussé l'euro à 1.45 hier. Sur des nouvelles attaques contre la dette grecque. Mais, à travers la Grèce, c'est la réalité des plans de solidarité intra Union Européenne que les investisseurs cherchent à tester.

Glissade de l'euro avec la barrière des 1.45 touchée hier
On s'inquiétait il y a quelques semaines du passage de l'euro au dessus des 1.50. Mais c'est finalement la baisse que jouent les marchés en cette fin d'année. Le prétexte c'est la Grèce. Hier malgré l'annonce d'un budget de rigueur par le gouvernement Grec, les marchés ont continué à s'attaquer à la Gréce. La prime entre la dette Grecque et la dette européenne de référence, la dette allemande, a inscrit un nouveau record à plus de 2.5%. Les investisseurs ne croient pas à la possibilité en temps de crise de réduire le déficit budgétaire du fait de la crise sociale que cela provoquerait et déjà les syndicats grecs se mobilisent pour des grèves massives.

Donc la Grèce n'est pas un prétexte, c'est un vrai souci pour l'euro?
C'est un prétexte car en fait les marchés veulent tester à travers le problème Grec les mécanismes de fonctionnement de l'union européenne en cas de crise de l'un de ses membres. Il y a beaucoup de textes, de traités, de règles sur le sujet mais si on regarde de prés, rien n'est décrit de façon précise. On sait que les pays de l'Union doivent être solidaires en cas de difficultés de financement d'un de ses membres. Mais comment? Jusqu'à quel montant? Sous quelles conditions? Et quid si d'autres pays comme le Portugal ou l'Espagne rencontrent aussi des difficultés

Le marché chercherait donc à tester les limites du système.
Et pour l'instant tous les regards sont tournés vers la banque centrale européenne, vers la commission européenne et finalement vers l'Allemagne devenue à nouveau le point d'ancrage de l'europe économique. Mais prochainement, il faudra regarder du côté des Etats Unis. Car ce que nous vivons avec la Grèce, les Etats Unis le vivent avec la Californie ou avec la Floride. Mais ça c'est pour le mois de Janvier ou Février.
A lire également
Idée reçue numéro 3 : les fonds en euros peuvent perdre de leur valeur en cas de baisse de l’euro

Après l’assurance-vie, c’est pour les vieux, on continue notre série sur les idées reçues concernant le produit d’épargne préféré des Français avec un nouveau préjugé : les fonds en euros peuvent perdre de leur valeur en cas de baisse de l’euro. Ce qui est encore et toujours faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com