Le problème des introductions de biotechs à Paris

mardi 15 avril
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 6 ans - Le 15/04/2014 à 07h04

Cela fait plusieurs semaines que, presque au rythme d'une par jour, on assiste à une déferlante d'introductions de biotechs à Paris. Avec des valorisations souvent absurdes et des opération ouvertes au Public qui, par manque de connaissance et en rêvant d'un nouveau Carmat, y participe largement. La bulle va exploser et elle met en danger des PME cotées de qualité.



Chute brutale hier de l’indice CAC PME
Le lancement du PEA PME a eu un effet extrêmement positif. Il a relancé l’intérêt des particuliers pour les PME cotées en Bourse. Si on ajoute à ça les mécanismes de défiscalisation encore très efficaces de financement des PME, par l’ISF ou les FCPI et les FIP, l’investissement dans les PME connaît un boost salutaire pour les PME qui ont besoin de capitaux propres.

Alors quel est le problème ?
Le problème c’est qu’au moment où les particuliers reprennent goût aux PME cotées, certains ont flairé les filons. On a eu depuis des semaines une introduction par jour ou presque de sociétés de biotechs à des valorisations totalement absurdes et dans lesquelles les particuliers ont été invités par des grosses campagnes de com à participer largement. Et la bulle est là. Elle a commencé à éclater.

C’est ce qui explique la chute de l’indice CAC PME.En partie.
Cet indice nouvellement crée a connu 8 séances de baisse sur les 10 dernières séances. Il est composé à 25% de biotechs. On risque à nouveau de faire fuir les particuliers des Pme cotées alors qu’il y a de formidables sociétés cotées. Tout ça parce qu’on a cherché à tirer le maximum d’argent en un minimum de temps. C’est exaspérant.
A lire également
Immobilier : le meilleur placement, c’est réduire son crédit

Une rentrée d’argent inattendue ? Au lieu de laisser dormir cet argent sur des comptes dont la rémunération est au plus bas, pourquoi ne pas utiliser ces fonds pour rembourser un crédit immobilier par anticipation, soit en partie ou dans sa totalité ? Mais attention, le contrat de prêt peut prévoir une indemnité pour ce remboursement anticipé. Sauf si l’emprunteur a su négocier (et ce n’est pas évident) pour réduire cette pénalité ou mieux ne pas s’en acquitter…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com