LE TOURNANT CHINOIS

vendredi 11 avril
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 11 ans - Le 11/04/2008 à 07h04

Le yuan est au plus haut depuis 10 ans. C'est l'indication d'un changement radical de politique en Chine. Un changement qui nous concerne.

Nouvelle série de records hier sur le marché des changes avec le signe d'un tournant sur la devise chinoise
Le yuan a atteint hier son niveau le plus élevé depuis 10 ans contre le dollar.
Il faut rappeler que le cours du yuan est contrôlé et que le yuan ne peut pas fluctuer librement comme les autres devises. La banque centrale contrôle son évolution à l'intérieur d'une fourchette. Et hier, pour la première fois, le dollar est passé en dessous de 7 yuans. Et c'est une indication forte d'un changement de politique de la Chine. Depuis 10 ans, la Chine n'avait qu'une obsession: la conquête de marchés à l'exportation avec une arme absolue, un yuan largement sous évalué. De 30 à 40% environ. Mais aujourd'hui le souci de la Chine c'est l'inflation

Une inflation notamment sur l'essence et les produits alimentaires qui frappe la population de plein fouet
Et c'est bien cela qui inquiète le gouvernement. La Chine voit les troubles sociaux et des débuts d'émeute de la faim se propager dans le pays et a donc décidé de s'attaquer de front à l'inflation. Pour cela elle a deux armes. La hausse des taux d'intérêt. Elle a commencé à le faire mais la hausse des taux provoque la chute de la Bourse qui a perdu 40% en 6 mois. L'autre arme c'est la hausse du yuan.

Pour se protéger de la hausse des prix à l'importation. Pour tenter de la compenser, au moins partiellement. Une hausse du yuan permet d'amortir partiellement la flambée des matières premières importées. Et une hausse du yuan n'aurait qu'un impact limité sur la compétitivité à l'exportation de la Chine. Aujourd'hui la Chine est en situation de quasi monopole de production de biens et d'équipements, du textile au meuble en passant par l'électronique, et même avec des hausses de prix , nous n'avons plus d'autres alternatives que de nous approvisionner en Chine. Avec la hausse du yuan, la Chine a tout à gagner et rien à perdre. Par contre le reste du monde va devoir s'habituer à payer plus cher les produits chinois. C'est un véritable tournant.

A lire également
Idée reçue numéro 4 : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme

On complète notre série sur les idées reçues sur l'assurance-vie, sur un nouveau préjugé quasi-incontournable sur le produit d'épargne préféré des Français : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme. Ce qui est (une nouvelle fois) faux ! Elle peut être utilisée comme un produit d’épargne extrêmement souple, mais aussi comme un outil de gestion et de transmission du patrimoine dans des conditions particulièrement clémentes.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com