mardi 13 novembre

Comment prêter 31.5 milliards d'euros à un pays dont on sait qu'il ne pourra pas rembourser les dizaines de milliards qu'on lui a déjà prêtés. C'est le problème insoluble auquel ont été confrontés les ministres des Finances hier. Ils n'ont apporté aucune réponse définitive et ont prévu de se revoir encore le 20 Novembre. Le cauchemar Grec continue.

Toujours autant d’incertitudes concernant la Grèce malgré la réunion d’hier des ministres des Finances

J’ai eu beau lire et relire les déclarations des ministres des finances européens qui se sont réunis hier tard dans la soirée mais je n’ai toujours pas vraiment compris si l’Europe avait trouvé une solution pour la Grèce. Vous allez voir. C’est assez compliqué. D’un côté, la Grèce a obtenu de deux ans supplémentaires pour atteindre ses objectifs de réduction de déficit. Une victoire pour le gouvernement Grec. Elle a également obtenu un délai sur la dette qu’elle devait rembourser le 16 Novembre. Pas de faillite donc de la dette le 16 Novembre.

Mais toujours pas d’accord sur la prochaine tranche d’aide de 31.5 milliards d’euros dont la Grèce a besoin

C’est là qu’on entre dans une équation impossible à résoudre sauf à faire preuve de beaucoup d’imagination. La Grèce a besoin de 31.5 milliards d’euros. Maintenant. Or, le problème c’est que tout le monde s’accorde à dire que la dette actuelle de la Grèce, malgré l’annulation partielle qui a déjà eu lieu, ne pourra jamais être remboursée. Le FMI recommande même d’annuler encore une partie de la dette dès maintenant. Comment prêter encore 31.5 milliards à un pays dont on sait qu’il ne pourra pas rembourser ? Les ministres doivent se revoir le 20 Novembre pour tenter de trouver une solution.

Une solution sans annulation de la dette

Aucun gouvernement ne veut revenir devant son parlement en expliquant que l’argent qui a été prêté à la Grèce est déjà en partie perdu et qu’en plus il faut en remettre. Il va donc falloir faire preuve d’une créativité financière exceptionnelle pour trouver une solution. Et cette fois ci pas question de présenter des chiffres faux comme on l’a fait pour faire admettre la Grèce dans la zone euro.

A découvrir également

  • visuel-morning
    Placement : comment jouer le rebond des valeurs du luxe ?
    02/09/2022
  • visuel-morning
    La question Corporate par Euroland Corporate
    29/09/2022
  • visuel-morning
    Les idées reçues sur les placements : le PER, uniquement pour les hauts revenus ?
    26/08/2022
  • visuel-morning
    Investir ou rembourser son crédit résidence principale : le cas de Paul et Magalie
    26/08/2022
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt