L'équation Grecque est impossible à résoudre

mardi 13 novembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 13/11/2012 à 07h11

Comment prêter 31.5 milliards d'euros à un pays dont on sait qu'il ne pourra pas rembourser les dizaines de milliards qu'on lui a déjà prêtés. C'est le problème insoluble auquel ont été confrontés les ministres des Finances hier. Ils n'ont apporté aucune réponse définitive et ont prévu de se revoir encore le 20 Novembre. Le cauchemar Grec continue.

Toujours autant d’incertitudes concernant la Grèce malgré la réunion d’hier des ministres des Finances
J’ai eu beau lire et relire les déclarations des ministres des finances européens qui se sont réunis hier tard dans la soirée mais je n’ai toujours pas vraiment compris si l’Europe avait trouvé une solution pour la Grèce. Vous allez voir. C’est assez compliqué. D’un côté, la Grèce a obtenu de deux ans supplémentaires pour atteindre ses objectifs de réduction de déficit. Une victoire pour le gouvernement Grec. Elle a également obtenu un délai sur la dette qu’elle devait rembourser le 16 Novembre. Pas de faillite donc de la dette le 16 Novembre.

Mais toujours pas d’accord sur la prochaine tranche d’aide de 31.5 milliards d’euros dont la Grèce a besoin
C’est là qu’on entre dans une équation impossible à résoudre sauf à faire preuve de beaucoup d’imagination. La Grèce a besoin de 31.5 milliards d’euros. Maintenant. Or, le problème c’est que tout le monde s’accorde à dire que la dette actuelle de la Grèce, malgré l’annulation partielle qui a déjà eu lieu, ne pourra jamais être remboursée. Le FMI recommande même d’annuler encore une partie de la dette dès maintenant. Comment prêter encore 31.5 milliards à un pays dont on sait qu’il ne pourra pas rembourser ? Les ministres doivent se revoir le 20 Novembre pour tenter de trouver une solution.

Une solution sans annulation de la dette
Aucun gouvernement ne veut revenir devant son parlement en expliquant que l’argent qui a été prêté à la Grèce est déjà en partie perdu et qu’en plus il faut en remettre. Il va donc falloir faire preuve d’une créativité financière exceptionnelle pour trouver une solution. Et cette fois ci pas question de présenter des chiffres faux comme on l’a fait pour faire admettre la Grèce dans la zone euro.
A lire également
Epargne : Pourquoi ouvrir une assurance-vie avant 30 ans ?

Enfin le premier salaire ! Oui, mais il faut penser à payer son loyer, financer ses loisirs ou bien (et c’est moins drôle) rembourser un prêt étudiant. Dans ces conditions, comment épargner pour l’avenir sans pour autant rogner ses envies de bouger aux quatre coins du monde et profiter de la vie ? Le Livret A ? Rapporte plus un rond surtout depuis le début du mois. Le Livret Jeune ? Passé 25 ans, vous devez tirer un trait dessus et le clôturer…Difficile alors de trouver le placement qui allie rendement et capacité d’épargne réduite ? Pas si sûr. Pour les jeunes actifs de moins de trente ans, il y a des solutions. Faut-il encore les connaître.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER Le jour J