LES MARCHES OBLIGATAIRES NE CROIENT PAS A LA REPRISE ECONOMIQUE

lundi 30 mai
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 30/05/2011 à 07h05

Ce qui se passe sur les taux d'intérêt long terme ax Etats Unis, au Japon, en Angleterre et même en Allemagne est trés étrange. Ils sont proches de leur niveau le plus bas ce qui semble indiquer qu'ils anticpent un ralentissement fort de la croissance économique.

Les taux d'intérêt à long terme dans les grands pays occidentaux sont proches de leur niveau le plus bas
Ce qui se passe sur les marchés obligataires est très étrange. Et sujet à des interprétations très différentes. On a assisté la semaine dernière à une baisse des taux à 10 ans pour l'Allemagne, pour les Etats-Unis, pour le Japon on encore pour l'Angleterre. On est proches de niveaux records. L'Allemagne emprunte en dessous de 3%. Ce qui peut éventuellement s'expliquer compte tenu de la bonne situation budgétaire de l'Allemagne et du statut de valeur refuge des emprunts d'Etat Allemands. Mais que des Etats-Unis surendettés puissant emprunter légèremenet au dessus de 3%, qu'une Angleterre confrontée à l'inflation puisse emprunter à 3.3% ou que le champion de l'endettement public le Japon emprunte encore juste au dessus de 1% c'est tout de même suprenant.

Est-ce que c'est le signe que les investisseurs ne croient pas à la reprise de l'inflation ?
C'est une première explication. Quand on prête à l'état britannique à 3% et que l'inflation actuelle est à 4%, c'est qu'on s'attend à ce que l'inflation baisse rapidement. Cela veut dire aussi que malgré les déficits et les dettes massives, les marchés ne croient pas à un scénario de défaut de paiement pour les Etats-Unis ou l'Angleterre pourtant surendettés.

Est-ce que c'est aussi une indication d'une anticpation sur la croissance ?
C'est peut être l'explication la plus probable. Et la plus gênante. Quand on a des taux à long terme aussi bas, c'est qu'on pense que la reprise actuelle ne sera pas durable. Et pourtant les croissances européennes et américaines ont été révisées à la hausse. Mais il semble que les investisseurs pensent que la hausse du prix du pétrole et des matières premières alimentaires va freiner la reprise de la consommation des ménages et que les politiques d'austérité vont freiner la croissance. Les marchés obligataires envoient un message très fort sur les anticipations d'inflation et de croissance. Et pourtant à ces niveaux de taux d'intérêt je pense qu'il est absurde de prêter de l'argent aux Etats-Unis, au Japon et même à l'Angleterre.
A lire également
Epargne : Comment protéger son conjoint ?

La Saint-Valentin, c’était dimanche. Ce jour des amoureux est bien ancré dans les traditions en France puisque près de 60 % de nos concitoyens le célèbrent tous les ans. Billets doux, bouquets de fleurs, un dîner aux chandelles ou tout autre chose qui sort tout droit de votre imagination, il existe mille façons de témoigner son attachement à l’être aimé. Ou bien, de souscrire à une assurance-vie pour mettre votre conjoint à l’abri. Mais attention, les règles ne sont pas les mêmes en fonction de votre régime civil. Petit tour d’horizon.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com