Jeudi 04 juin

Journée agitée hier. Très agitée. Sur les indices boursiers, RAS mais sur les marchés de taux d'intérêt cela ressemblait à un début de panique. Les taux d'emprunt d’État européens ont connu des progressions quotidiennes qu'on n'avait pas vues depuis plus de 15 ans. Le retour à des taux "normaux" après des années de taux zéros ou négatifs pourrait se faire dans la douleur.

UN MINI KRACH OBLIGATAIRE

Forte remontée des taux d’intérêt hier sur les marchés. Quelle journée ! Si vous ne regardiez les marchés qu’à travers les indices boursiers, c’était une journée calme voire agréable. Mais sur les marchés obligataires, les marchés de dettes d’État, on a vécu une journée historique. On ne pas parler encore de krach mais ça y ressemble de plus en plus. Prenez juste les taux allemands à 10 ans considérés à juste titre comme une référence. Ils ont progressé de plus de 0.30% pour atteindre les 0.90%. On n’avait pas vu une telle progression depuis 1998. Rappelons-nous quand même qu’ils étaient à 0.05% il y a encore quelques semaines. 20 fois moins. C’est spectaculaire.

DRAGHI SÈME LA TEMPÊTE

Qu’est-ce qui explique cette remontée ? Un ensemble d’éléments. À la base la perception par les investisseurs que le spectre de la déflation s’éloigne d’Europe suite à des chiffres positifs d’inflation. Mais surtout le manque de lisibilité de la stratégie de la Banque Centrale Européenne. Certes Mario Draghi réaffirme qu’il laissera les taux courts à zéro aussi longtemps que nécessaire, certes il accélère son quantitative easing avant l’été, mais d’un autre côté il déclare hier qu’on doit s’attendre à beaucoup plus de volatilité sur la valeur des actifs financiers. Il pensait peut-être aux marchés des actions, mais ce sont les marchés obligataires qui ont réagi à sa déclaration.

LE COÛT DE LA DETTE POUR L’ÉTAT

Quel est l’impact de cette remontée des taux ? Si elle venait à durer ou à s’accélérer, elle provoquerait d’abord d’énormes secousses sur les marchés. Comme hier. Mais c’est surtout pour des pays très endettés comme la France que les conséquences pourraient devenir gênantes. Pour l’instant pas de panique parce que le niveau général des taux reste encore historiquement et spectaculairement bas. Mais le taux à 10 ans français a allègrement franchi la barre des 1%. On a frôlé les 1.20% alors que les taux étaient à 0.44% au plus bas. Ça veut dire que le coût de la dette s’alourdit et va peser sur notre déficit. Depuis quelques jours, on sent que les investisseurs sont très nerveux, mais les gouvernements pourraient le devenir aussi très rapidement.

BIENVENUE DANS UN MONDE SANS CROISSANCE

Ce thème me passionne. 6 ans après la crise, les taux de croissance mondiaux n'ont absolument pas retrouvé les niveaux habituels de sortie de crise. Même aux États-Unis. L'OCDE a révisé hier ses prévisions de croissance pour 2015. Nettement à la baisse. Ce sera 3.1% seulement. Les causes ne sont plus conjoncturelles mais structurelles: démographie, révolution technologique, la place du travail, entre autres explications. Le monde a changé et ce changement va s'accélérer. C'est la mollesse de l'investissement qui freine en 2015 la croissance.

AREVA DÉCOUPÉE

Le "démantèlement" d'Areva a commencé. Comme on pouvait s'y atteindre, c'est EDF qui va reprendre majoritairement l'activité réacteurs. Pour l'instant, les autres activités restent dans Areva et l’État va devoir injecter de l'argent dans cette Areva resserrée.

LA POLITIQUE A HAUT NIVEAU

Selon le "Canard", Sarko en parlant de Bayrou a dit "le bègue, je vais le crever". Et Bayrou a répondu "Je n'ai pas peur de lui". Compte tenu de la qualité des échanges, on comprend mieux pourquoi on n'avance pas.

ONLY IN AMERICA

John Paulson, l'homme qui a gagné une fortune en misant sur la crise des subprimes a décidé de faire un petit don à l'Université d'Harvard. Le gérant de hedge fund a fait un chèque de ... 400 millions d'euros. Il a apparemment gardé un souvenir de ses études à Harvard. Cela représente tout de même plus de 3% de sa fortune estimée à 11.2 milliards de dollars.

CASINO CHINOIS

La Bourse de Shanghai s'est encore prise un pain ce matin. Mais les variations quotidiennes, à la hausse comme à la baisse, de 3 à 6% sont devenues la norme dans ce marché livré à des particuliers hystériques spéculant à crédit. Vive les bulles.

QUI A DIT QUE LE GOUVERNEMENT NE RÉAGISSAIT PAS A LA HAUSSE DU CHÔMAGE?

Valls a donné hier son feu vert à l'extension de Roland Garros. Il ne restera plus qu'à décréter un quota de places gratuites pour les chômeurs. Et plus tard un autre pour les sans-papiers.

BURGER KING MIEUX QUE LE GOUVERNEMENT

Burger King recrute pour son grand resto de la Défense et envisage de créer 3,000 jobs cette année. 3,000 vrais jobs c'est mieux que 100000 jobs fictifs à 700 millions d'euros par an.

À LIRE

Interview de Rifkin pour les trente ans du Figaro Éco. Je vous conseille aussi de lire, si vous ne l'avez pas fait son ancien livre: "la fin du travail". Prémonitoire.

À MÉDITER

Selon une étude menée par des chercheurs dans des établissements scolaires anglais, l'interdiction du smartphone permet une amélioration spectaculaire des résultats scolaires. Le smartphone est-il une arme de destruction massive de la concentration...et peut être même de l'intelligence ?

LE TTSO DE LA SEMAINE

LE BOL!: "Pensez ce que vous voulez du PR, mais le bol de Hollande confine au talent. Alors que la baisse du pétrole, des taux et de l'euro donne un (tout petit) peu d'air à la croissance française, l'OCDE annonce aujourd'hui une "légère" inversion de la courbe du chômage en France dès 2015. Le taux devrait passer de 10,2% au Q2, à 10,1% en fin d'année, puis à 10% fin 2016. Et si tout se passe comme prévu, en 2017, c'est Sarko que Hollande affrontera. Le bol." N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. Et c'est simple. Il n'y a qu'à cliquer ici.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

A découvrir également

  • visuel-morning
    Avant les élections, Marc Fiorentino vend une partie de ses actions… américaines !
    05/07/2024
  • visuel-morning
    La question Corporate par Euroland Corporate
    09/07/2024
  • visuel-morning
    La rétroactivité de la loi en période de changement politique
    27/06/2024
  • visuel-morning
    Le crédit vs les versements programmés : quelle est la meilleure méthode pour investir en SCPI ?
    27/06/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt