Nouveau produit sur Euronext : Les Exchnage Traded Notes

lundi 29 juin
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 10 ans - Le 29/06/2009 à 00h06

Depuis le 4 Juin dernier, une nouvelle gamme de produit est disponible sur Euronext Paris, les ETN qui, à l’instar des ETF et des certificats, permettent d’être exposé à un indice ou une matière première, mais avec des avantages supplémentaires.

Les ETN (Exchange Traded Notes) sont des titres de créance qui permettent aux investisseurs d’être directement exposés aux variations d’un sous-jacent. Société Générale a ouvert la voie en émettant via sa filiale lyxor 3 ETN, les seuls présents aujourd’hui sur ce segment: Lyxor ETN Gold, Lyxor ETN Oil, et Lyxor ETN short Oil.

      Comme les ETF et les certificats, ils ont plusieurs avantages par rapport aux OPCVM. Ce sont des produits cotés et leur liquidité est donc excellente, les titres s’échangent en continu pendant les heures d’ouverture de bourse (9h05-17h30) et les frais sont faibles.

        Les ETN présentent en plus deux avantages par rapport aux ETF qui risquent d’en faire des produits très populaires dans le futur. Tout d’abord, la valeur des titres émis est protégée par un mécanisme de nantissement, qui couvre le détenteur en cas de faillite de l’émetteur. En effet, pour être admis sur le segment des ETN, un produit doit être composé pour au moins 75% d’obligations d’Etat ou fonds d’obligations d’Etat. Ces titres sont nantis et l’émetteur délivre ensuite aux investisseurs la performance du sous-jacent grâce à un swap. L’émetteur est donc sûr de récupérer 75% au moins de la valeur quotidienne d’un ETN en cas de faillite de l’émetteur. Sachant que dans le cas des ETN de Société Générale, c’est 100% de la valeur qui est garantie, ce qui devrait être le plus souvent le cas pour n’importe quel futur ETN.

      Selon nous, l’avantage principal des ETN est qu’ils répliquent la performance des sous jacents avec une plus grande précision que les ETF. C’est un atout important pour s’exposer à une matière première.         Sur les marchés des matières premières, il est quasiment impossible pour l’émetteur d’être exposé au prix au comptant. Celui-ci est le prix d’un produit immédiatement disponible, donc physiquement livrable dans un délai très court. Cela entraine trop de coûts (transport, conservation, entretien). Les investisseurs préfèrent dans ce cas être exposés aux futures, prix de la matière première livrable le mois suivant. Pour être exposé en open-end, l’émetteur est obligé lorsqu’une échéance approche de vendre et racheter l’échéance suivant. On appelle cela le roll-over. Or, il peut y avoir des différences de prix importantes. L’émetteur va réaliser un gain ou une perte, en fonction de l’évolution des stocks physiques. Si le marché est en excédent (marché en contango), les investisseurs vont souhaiter repousser la livraison du produit dans le temps en offrant une rémunération plus élevée pour les échéances éloignées. L’émetteur va donc réaliser une perte en revendant son contrat et en rachetant l’échéance suivante. A l’inverse, l’émetteur va réaliser un gain dans un marché en backwardation, c'est-à-dire lorsque la courbe des prix est descendante en fonction de leur date d’échéance.

     Le marché du pétrole est en plein contango, ce qui se ressent sur les performances actuelles des certificats qui ne sont pas aussi élevées que celle du baril depuis le début de l’année.     Les ETN sont des sortes de produits intelligents puisqu’ils suivent un indice selon une formule qui va prendre en compte les coûts/gains du roll over. Selon la formule, plus le marché est en contango, plus l’ETN tend à choisir des échéances éloignées.

 L’exposition du produit au sous-jacent sera plus nette.

    Par contre, dans un marché en backwardation, l’ETN va maximiser les gains de portage en s’exposant sur des maturités plus proches. La performance du produit pourrait donc même être plus forte que celle du sous-jacent !
A lire également
Epargne : Pourquoi ouvrir une assurance-vie avant 30 ans ?

Enfin le premier salaire ! Oui, mais il faut penser à payer son loyer, financer ses loisirs ou bien (et c’est moins drôle) rembourser un prêt étudiant. Dans ces conditions, comment épargner pour l’avenir sans pour autant rogner ses envies de bouger aux quatre coins du monde et profiter de la vie ? Le Livret A ? Rapporte plus un rond surtout depuis le début du mois. Le Livret Jeune ? Passé 25 ans, vous devez tirer un trait dessus et le clôturer…Difficile alors de trouver le placement qui allie rendement et capacité d’épargne réduite ? Pas si sûr. Pour les jeunes actifs de moins de trente ans, il y a des solutions. Faut-il encore les connaître.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com