Orpea : un deuxième trimestre de qualité ?

lundi 17 juillet
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 ans - Le 17/07/2017 à 11h07

Orpea publiera ses ventes trimestrielles mardi soir.. L'international devrait encore une fois entretenir la dynamique du spécialiste de la prise en charge de la dépendance, avec les acquisitions de Sanyres en Espagne et Spitex en Suisse.

Un très bon début d'année

Orpea a bien négocié son début d'année. L'exploitant de maisons de retraite et de cliniques privées a enregistré une croissance à deux chiffres de +10,5%, de son chiffre d'affaires au premier trimestre. Le chiffre d'affaires d'Orpéa a ainsi atteint 751,7 millions d'euros sur la période. L'activité a particulièrement été soutenue à l'international, avec un bond de 19% à 317,7 millions d'euros, avec notamment les acquisitions de Sanyres en Espagne et Spitex (réseau de soins à domicile) en Suisse. En organique, la hausse ressort à 5,7%.

"L'activité du premier trimestre permet d'ores et déjà de confirmer avec confiance l'objectif annuel d'un chiffre d'affaires de 3,125 milliards d'euros (+10% par rapport à 2016)", a indiqué Yves Le Masne, Directeur général d'Orpea.

>> Ce dossier allie résilience des revenus et forte croissance organique, mais également, une amélioration progressive des marges ainsi qu'une augmentation continue des cash flows. La société reste profitable et son statut de leader n’a pas été écorné par la conjoncture économique, tant le marché dans lequel opère le groupe est imperméable à toute dégradation de la santé économique. Pour 2017, Orpéa confirme son objectif d'un chiffre d'affaires de 3,125 milliards d'euros (+10% par rapport à 2016), sans tenir compte d'éventuels nouveaux développements et avec une rentabilité opérationnelle toujours solide

Retrouvez notre conseil Gestion PEA sur Orpea
A lire également
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER L'épidémie
visuel-morning
GESTION ACTIVE Encalminé ?